Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

1948-2022 : soixante-quatorze ans de Nakba palestinienne

Découvrez la série "The Promise"

La Nakba, la catastrophe en arabe, désigne l’expulsion forcée, en 1948, des Palestiniens de la terre de leurs ancêtres, afin de laisser la place libre aux colons du jeune État israélien. Une expulsion par la guerre, le règne de la terreur, les assassinats nocturnes, les viols aussi.

 

C’était il y a soixante-quatorze ans. Pour commémorer cette funeste date du 15 mai 1948, E&R vous propose de découvrir la mini-série britannique Le Serment (The Promise), réalisée en 2011 par Peter Kosminsky. L’histoire d’une jeune britannique qui découvre que son grand-père a fait partie, en 1945, des forces de maintien de la paix en Palestine. Se rendant en Israël peu après, elle est confrontée à la réalité du terrain, loin de ce qu’elle croyait en savoir...

La série entrelace les deux histoires, celle du soldat dans la Palestine sous mandat britannique et celle de sa petite fille, des dizaines d’années plus tard. Une mise en perspective qui nous montre que la Nakba n’est pas seulement un événement singulier, qui eut lieu en 1948, mais ce que les Palestiniens vivent depuis lors.

 

Épisode 1 :

 

Épisode 2 :

 

Épisode 3 :

 

Épisode 4 :

 

Une série dénoncée par le CRIF en 2011 !

 

Monsieur Bertrand Meheut
Président du directoire du Groupe Canal +
1, place du Spectacle
92130 Issy-les-Moulineaux

Paris, le 18 mars 2011

Monsieur le Président,

Nous avons appris la diffusion sur Canal +, le lundi 21 mars 2011, à 20h50, du premier épisode de la série « Le Serment », réalisée par Peter Kosminsky et traduite de l’original « The Promise ».

En tant que président du Conseil Représentatif des Institutions juives de France, je vous écris pour vous faire part de mes craintes les plus vives concernant ce téléfilm, qui a été accueilli par une grave polémique lors de sa diffusion en Grande-Bretagne sur Channel 4. Cette série n’est pas une retranscription des faits, mais une vision partiale et idéologique de l’Histoire.

On voit dans ce téléfilm de nombreux Arabes et soldats britanniques tués par des Juifs. À seulement une occasion dans tout le téléfilm, nous voyons une personne juive mourir, tuée alors qu’elle protégeait une famille arabe. Où sont par exemple représentées dans cette fiction les insurrections arabes contre l’armée britannique ? Pourquoi n’y a-t-il aucune explication de l’entrée en guerre de tous les Etats arabes environnants, qui ont rejeté le vote de l’ONU pour une solution de deux Etats, en essayant de rejeter les Juifs à la mer ?

Des parallèles sont faits entre l’attentat contre l’hôtel King David à Jerusalem et les attentats suicides des djihadistes contemporains. La série ne mentionne pas les coups de fils d’alerte qui ont été faits avant l’explosion. On insiste sur le massacre de Deir Yassin, sans mentionner l’attaque du convoi juif au Mont Scopus, qui a tué 70 infirmières et médecins.

Je vous présente cette liste limitée d’inexactitudes simplement pour vous montrer que le contenu du « Serment » n’avait pas pour but d’informer, ou de présenter une image vraie de la situation à l’époque.

Dans ce film, le spectateur voit le conflit israélo-palestinien, si complexe, uniquement comme la conséquence de la violence et de la cruauté des Juifs, qui sont représentés de manière si extrémiste que toute empathie envers eux est exclue.

Il s’agit là malheureusement d’une tendance lourde aujourd’hui : le récent massacre de la famille Fogel le vendredi 11 mars 2011, a été unanimement décrit par la presse comme celui cinq « colons » (y compris le bébé de 3 mois) et c’est là le résultat de la déshumanisation des Juifs dont ce film participe.

Le CRIF respecte la pluralité des opinions et n’entend censurer personne. Cependant, il souhaite que Canal +, chaine responsable et respectée, établisse de sérieuses recherches et présente un autre programme plus équilibré sur le même thème, car les implications de la diffusion de « Le Serment » peuvent être très graves. En tant que représentant d’un groupe déjà victime d’abus physiques et verbaux, je crains que les calomnies sur les Juifs dans « Le Serment » conduisent à la montée de l’antisémitisme qui s’exerce sous couvert d’antisionisme.

Nous demandons en outre à Canal + que les émissions soient précédées d’un bandeau bien visible qui indique aux spectateurs qu’il s’agit d’une œuvre de fiction engagée et discutée, et non pas d’une transcription historique.

C’est pourquoi aussi, je souhaite vous rencontrer dès que possible pour m’entretenir avec vous sur ce sujet.

Je vous prie d’agréer, Monsieur le Président, l’expression de ma plus haute considération.

Richard Prasquier, Président du CRIF

Cc : Michel Boyon, président du CSA

Approfondir le sujet, avec E&R :

 






Alerter

47 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #2959168
    Le 15 mai à 10:03 par Bénin city
    1948-2022 : soixante-quatorze ans de Nakba palestinienne

    JL Borgès : " Un gentleman ne peut s’intéresser qu’à des causes perdues " .

     

    Répondre à ce message

  • #2959171

    Quand dans mon enfance, on me parlait du Pays de Canaan, terre promise au peuple de Moïse, après sa mort, j’étais toujours inquiet.
    Je me demandais ce que deviendraient les habitants de Canaan, mais Dieu était apparemment d’accord pour les faire massacrer.
    Et ça ne dérangeait personne.
    C’était tellement noble.
    J’ai toujours été choqué par le contenu de l’Ancien Testament.

     

    Répondre à ce message

  • #2959195

    Je vais peut être me faire censurer ,mais je dis ce que j’ai sur le cœur :
    Le sionisme ,c’est le pire de ce qui existe sur cette terre .Point .

     

    Répondre à ce message

  • #2959207
    Le 15 mai à 11:16 par katapugon
    1948-2022 : soixante-quatorze ans de Nakba palestinienne

    Le problème avec la Palestine c’est qu’elle s’est islamisée.... On ne reviendra pas en arrière. On ne fera pas l’économie d’une guerre.
    Comme en Ukraine, les mondes vont s’affronter inéluctablement.

     

    Répondre à ce message

    • #2959252
      Le 15 mai à 12:50 par toto la ciboulette
      1948-2022 : soixante-quatorze ans de Nakba palestinienne

      Vous vous trompez, ce n’est pas un problème de religion, pour détruire Arafat qui était plus ou moins laïque ainsi que la plupart des autres mouvements de résistances à l’époque, l’entité Sioniste à fait sortir le Cheick Yassin (à roulettes) du Hamas de prison et l’a sponsorisé discrètement

      Depuis le début, les Israéliens ne veulent pas reconnaitre que les Palestiniens sont un et seul peuple, d’ailleurs quand on parle des persécutions des Chrétiens dans le monde, la Palestine est toujours oubliée.

      L’OLP a reconnu l’existence d’Israël, mais Israël n’a pas reconnu les droits des Palestiniens sur leur pays, de même que Vatican 2 reconnait les juifs comme "grands" frères en Religion et malgré avoir enlevé certaines allusions désobligeantes de certaines prières sur les mêmes, les juifs n’ont pas sorti du Talmud, Jésus de sa marmite bouillante d’excréments.
      Cordialement

       
    • #2959259

      Qu’il est idiot ton commentaire
      l’islam est présent en Palestine depuis la nuit des temps

       
    • #2959312

      Ils devraiient se concertir au judaïsme et devenir sionistes hystériques.
      Ils sont vraiment cons ces palestiniens, excellente remarque de votre part.
      On entend moins parler de Dieudonné ces temps ci, vous devriez grand remplacer Elie, vous avez énormément de talent.

       
    • #2959653

      Un modèle d’inversion accusatoire que votre commentaire.
      Car le problème de la palestine c’est plutot qu’elle est sionisée de force depuis plus d’un siècle...
      Sans quoi il n’y aurait pas tous ces troubles dans cette région.

       
    • #2959862

      la faute à qui ? qui a fait émerger le Hamas dans les années 1990, afin d’affaiblir le Fatah qui était beaucoup plus laïc et proche du bloc soviétique .
      Les musulmans de Palestine cohabitaient depuis des siècles avec des chretiens et des juifs, sans que cela ne soit un problème........jusqu’à l’arrivée des sionistes , et ceci dès 1918 et le mandat britannique

       
  • #2959310

    Bonne série, courte et bien montée.
    À regarder en famille, bien évidemment cela ne reflète que de manière très douce le martyr palestinien et il fallait une petite histoire d’amour pour interresser les ménagères.

     

    Répondre à ce message

    • #2959916
      Le 16 mai à 15:05 par géopolix
      1948-2022 : soixante-quatorze ans de Nakba palestinienne

      c’est interessant à regarder, mais c’est un peu triste pour regarder çà avec des enfants, même si c’est romancé par des amourettes. ...... Il est vrai que dans la réalité, une Christelle Néant ne tombe pas amoureuse d’un ukro nazi

       
  • #2959358

    Voilà ce qui arrive quand on cautionne
    Les injustices.
    Hier la Palestine
    Aujourd’hui la Russie encerclée par les
    Pays de l’OTAN
    Et l’Europe et la France aux mains d’une caste de destructeur , la fameuse théorie du chaos
    Le great reset
    La guerre et la destruction.
    A cet effet lire le livre paru aux éditions
    Kontre Kulture
    "La controverse de sion " de Douglas Reed
    C’est tellement gros qu ’on a du mal a y croire
    Et c’est le but de ces spécialistes du mensonge
    Et de la manipulation.
    Oh là là ! J’ai viré complotiste ,
    Fatal error
    Tilt et game over comme au flipper ...

     

    Répondre à ce message

  • #2959542

    Même les organisations et les partis pro-Israël font dans le pro-Palestine... Surtout à Bruxelles. Même des musulmans et des musulmanes, qui voient la supercherie, jouent le jeu. A vomir.

     

    Répondre à ce message

  • #2959554
    Le 16 mai à 02:10 par De passage
    1948-2022 : soixante-quatorze ans de Nakba palestinienne

    Superbe série.
    J’avais lu les articles incendiaires du CRIF en 2011, mais n’avais jamais vu l’œuvre elle-même. Elle n’a pas été diffusée très souvent à la télé française, contrairement au Pianiste, La Rafle, Apocalypse 2nde Guerre mondiale...

    Merci E&R pour le partage !

     

    Répondre à ce message

  • #2959702

    "Le CRIF respecte la pluralité des opinions et n’entend censurer personne. Cependant...".
    C’est ç’là, oui...

     

    Répondre à ce message

  • #2961594

    J’ai vraiment apprécié la série. Même si c’est pas la réalité réelle, je vois bien que le lire, le voir et le vivre, sont toutes des choses bien différentes. Toutefois, on peut comprendre que la violence sous toutes ses formes, est le quotidien du Palestinien et de l’Israëlien, même si elle est d’un tout autre ordre dans lequel pourrait s’incrire le « Triangle du sauvetage » : sauveur, victime et bourreau, tour à tour, la même personne joue l’un des rôles La violence peut durer éternellement avec ce schéma.

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents