Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

1973 : l’homosexualité est-elle une maladie ?

Un reportage diffusé sur l’ORTF le 29 novembre 1973.
Évoquer, même sous forme interrogative, le caractère pathologique de l’homosexualité paraît inimaginable à notre époque de bien-pensance accomplie et tyrannique, lors même que le reportage, même si certains intervenants ont des propos qui leur vaudraient de nos jours d’être cloués au pilori, se veut franchement bienveillant. C’était il y a quarante-huit ans.

 

Moins d’un demi-siècle plus tard :

 






Alerter

47 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #2825288
    Le 12 octobre à 11:51 par O.
    1973 : l’homosexualité est-elle une maladie ?

    L’homosexualité est-elle une maladie ?
    La réponse d’emblée serait : Mais de quoi je me mêle ?

    Je me contrefous de ce que font les gens au pieu. L’importance est de savoir ce qu’ils apportent au groupe, à la tribu. Excepté l’éventuel danger qu’il y aurait pour les enfants mais là, hétéros ou homos, il n’y a pas de distinctions avec ce type de perversité. Ces néfastes, point barre.
    Nous sommes pourvus d’organes sexuels qui ont leur fonction propre, la reproduction, mais quid des gens stériles, hermaphrodites etc.. et même plus de l’appétence pour le sexe chez certains tout simplement.
    Le besoin d’avoir une réponse médicalisée c’est d’imposer une Egalité (forcée si j’ai bien compris Monsieur A.S.)
    Alors voyons ailleurs : Les Raerae de polynésie, trés bien intégrés dans la société et qui ont leur fonction propre au sein du clan. Idem pour les "hommes perdus" chez les Tchadiens, etc..
    Le Suétone ne disait-il pas que César était le mari de toutes les femmes ?
    Il serait intéressant de relever les grands Hommes (dés 2 sexes donc) qui en étaient et qui pourtant ont eu leur part dans l’histoire du monde et à l’inverse des hétéros !
    Raser au plus prêt amène un bonheur illusoire, toute société se doit d’avoir des êtres complémentaires.
    C’est mon avis.

     

    Répondre à ce message

  • #2825338
    Le 12 octobre à 12:43 par Toubib
    1973 : l’homosexualité est-elle une maladie ?

    Maladie psychologique : OUI j’ai pu le constater. Dans homos comprenez un dominant et un dominé. Recherche de la figure paternelle absente dans l’enfance pour certains, manque de confiance en soi et besoin d’accéder à certains privilèges sociaux pour d’autres. Il y a aussi ceux qui partent dans les extrêmes sexuels par besoin de domination, souvent des pervers narcissiques.

     

    Répondre à ce message

  • #2825377
    Le 12 octobre à 13:07 par Dragonbleu
    1973 : l’homosexualité est-elle une maladie ?

    Le nouveau superman bisexuel......

     

    Répondre à ce message

  • #2825507
    Le 12 octobre à 16:46 par Aiguiseur de guillotines
    1973 : l’homosexualité est-elle une maladie ?

    La nouvelle BD de superman.
    Devinez quoi....

    https://www.lefigaro.fr/culture/sup...

     

    Répondre à ce message

  • #2825619
    Le 12 octobre à 18:55 par Anno
    1973 : l’homosexualité est-elle une maladie ?

    homophile ! ce mot n’est peut-être plus utilisé depuis la démocratisation de hémophile ?
    En tout cas ça sonne mieux, moins péjoratif.

     

    Répondre à ce message

  • #2825713
    Le 12 octobre à 20:30 par Réconciliation
    1973 : l’homosexualité est-elle une maladie ?

    Donc pour faire taire une fois pour toute les abrutis qui viennent nous parler d’hormone, alors que les hormones sexuelles ne jouent aucun rôle dans le choix de l’objet sexuel chez l’être humain (parce qu’il a un néocortex frontal donc accès à la fonction symbolique), on rappelle que :

    homosexualité (masculine) = petit garçon hypersensible (qui n’est pas la sensiblerie, cf infra) + père absent/démissionnaire/déficient + mère fusionnelle (abusive) + contexte familiale narcissique (c’est à dire où l’enfant n’existe que pour combler les besoins affectifs de ses parents, jamais vraiment pour lui même). Les quatre facteurs sont nécessaires.

    Facteurs aggravants mais non déclencheurs : abus sexuels lors de l’enfance ou exposition précoce à la pornographie (pas l’érotisme).

    Concernant l’hypersensibilité, on se réfèrera aux travaux du Dr Elaine Aron, et on gardera à l’esprit la surreprésentation des homos dans les métiers artistiques concernant ce point. Pour le reste on pourra se référer aux travaux -en anglais uniquement- de feu le Dr Joseph Nicolosi.

     

    Répondre à ce message

  • #2825743
    Le 12 octobre à 21:06 par PLB
    1973 : l’homosexualité est-elle une maladie ?

    La perversion de la sexualité a commencé le jour où on l’a considérée comme un objet détaché de sa fonction anthropologique première : la reproduction, cet acte primordial fondateur de la famille, célébré par le mariage.
    En parler, comme si couple, famille et sexualité n’était pas intimement liés c’est déjà désacraliser l’acte et le réduire à la recherche du plaisir, c’est renoncer un peu plus à notre humanité.

     

    Répondre à ce message

  • #2826207
    Le 13 octobre à 19:04 par Nestordamus
    1973 : l’homosexualité est-elle une maladie ?

    Naïveté touchante, toutes ces personnes ignorant complètement que nombre des idoles qu’elles vénéraient appartenaient elles-mêmes à cette catégorie de "malades".

     

    Répondre à ce message

  • #2826260
    Le 13 octobre à 20:24 par Karim
    1973 : l’homosexualité est-elle une maladie ?

    Ceux qui font des pêchés dans le secret ne nuisent qu’à leurs personnes et s’ils le crient sur tous les toits, ils nuisent à toute la société.

     

    Répondre à ce message

  • #2826787
    Le 14 octobre à 18:23 par walter
    1973 : l’homosexualité est-elle une maladie ?

    les mâles de l’espèce humaine sont naturellement homosexuels. L’hétérosexualité est une construction sociale, culturelle, pour ne pas voir la communauté s’éteindre.
    Comme l’écrivait Cioran : "La crainte de voir l’humanité s’éteindre n’a aucun fondement : on trouvera toujours, pour se dévouer, quelque couple hideux."

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents