Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Bouffons et soumis : sportifs, fondation Abbé-Pierre et syndicats votent Macron

Une cinquantaine de sportifs de haut-niveau s’opposent à la victoire de la candidate d’extrême droite au second tour.

 

La campagne de l’entre-deux-tours bat son plein dans l’Hexagone. Si les deux candidats toujours en lice pour l’Élysée, Emmanuel Macron et Marine Le Pen, enchaînent les déplacements aux quatre coins du pays pour séduire les derniers électeurs indécis, ils ne sont pas les seuls à se mobiliser.

Ce mardi, en effet, une cinquantaine de sportifs français ont co-signé une tribune, publiée dans les colonnes du Parisien et sur le site de FranceInfo, afin d’appeler à faire barrage à l’extrême droite.

La tribune rappelle que le président élu le 24 avril aura la charge d’ouvrir officiellement les Jeux olympiques de Paris, le 26 juillet 2024 :

« Il incarnera le pays aux yeux du monde (...). Nous, sportives et sportifs français de tous horizons et de toutes disciplines, ne pouvons imaginer que ce moment historique soit marqué du sceau d’une présidence d’extrême droite. »

« Le vote pour un parti qui mettrait en danger les valeurs républicaines serait le pire des remèdes. »

« C’est parce que nous croyons en ce sport-là, fraternel et inclusif, que nous nous engageons pour éviter que notre nation place à sa tête une présidente qui incarne tout le contraire, la stigmatisation de l’autre, le repli sur soi, le nationalisme. »

« Nous appelons donc à voter pour Emmanuel Macron le 24 avril prochain. »

 

Des sportifs de tous horizons

Parmi les signataires, l’on retrouve des sportifs mondialement connus, comme le basketteur Tony Parker ou les tennismen Jo-Wilfried Tsonga et Yannick Noah. Plusieurs représentants du monde du football ont également participé à cet appel, comme l’international français Dimitri Payet ou Blaise Matuidi.

Le rugbyman Antoine Dupont, très influent chez les jeunes, ou encore le handballeur Nikola Karabatic et le pilote Pierre Gasly ont eux aussi appelé à faire barrage à Marine Le Pen.

De nombreuses sportives féminines ont également signé cette tribune : la nageuse Laure Manaudo, la judokate et double médaillée d’or à Tokyo Clarisse Agbégnénou, la footballeuse Laure Boulleau, la handballeuse Cléopâtre Darleux ou encore l’athlète Marie-José Pérec.

 

La Fondation Abbé Pierre appelle à voter Emmanuel Macron

 

Sans donner de « blanc-seing » pour l’avenir, la Fondation Abbé Pierre entend défendre ses valeurs de solidarité, notamment contre la « préférence nationale ».

 

(...)

Dans un communiqué, l’association de lutte contre le mal-logement et la précarité rappelle qu’elle défend une valeur essentielle : « L’accueil des personnes en souffrance est inconditionnel ». Aussi, « si Marine Le Pen venait à emporter l’élection présidentielle, cette valeur serait gravement mise en péril en excluant celles et ceux qui sont dépourvus de la nationalité française », estime-t-elle.

(...)

Toutefois, précise la Fondation, « cet appel ne vaut, ni ne vaudra, blanc-seing pour le futur président de la République. Nous le savons, les 5 années passées n’ont pas été à la hauteur des enjeux sur le plan de la lutte contre la pauvreté, la précarité, le creusement des inégalités et le mal-logement. Et la Fondation Abbé Pierre saura le rappeler au Président élu, dès le 25 avril s’il le faut, et aussi souvent que nécessaire », prévient-elle.

Lire l’intégralité de l’article sur challenges.fr

 

« Pas une voix pour l’extrême droite », dit Martinez (CGT)

 

Laurent Berger n’a pas tardé. Le secrétaire général de la CFDT a réagi dès dimanche soir à l’annonce de la répétition du duel de 2017 au second tour de l’élection présidentielle, le 25 avril. « La CFDT appelle à battre Marine Le Pen en votant Emmanuel Macron », a-t-il twitté.

(...)

La CGT, qui comme tous les syndicats est frappée de plein fouet par la progression de l’audience de Marine Le Pen parmi ses sympathisants et dont l’opposition à l’extrême droite ne faiblit pas, a pris position ce mardi à la suite de la réunion de sa commission exécutive. Depuis 1993, elle ne donne plus de consigne de vote mais en 2002, elle avait appelé comme la plupart des syndicats à « faire barrage au Front national » en votant pour Jacques Chirac. En 2017, la centrale optait pour le « Pas une voix ne doit aller au Front national », sans appeler à voter pour Emmanuel Macron. Même position pour cette élection présidentielle.

Lire l’intégralité de l’article sur lesechos.fr

À ne pas manquer, sur E&R !

 






Alerter

105 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • Bourla, au secours ! La quatrième dose, vite !

     

    Répondre à ce message

  • Nulle envie de gloser sur ces bouffons de sportifs millionnaires dont l’égo démesuré est proportionnel à leurs revenus. Ils sont de la clique sur la liste des mondialistes. De toute façon, le gouvernement profond maîtrise complètement toute la chaîne de la procédure électorale. Elle est truquée d’un bout à l’autre du dépôt des bulletins en passant par les sondages aux résultats finaux. Raison pour laquelle je ne vote plus. Je n’ai pas confiance. Et encore, suis même pas certain qu’ils ne comptabilisé pas des électeurs n’ayant pas voté ? Nous n’avons pas accès aux listes d’émargement les jours suivants la proclamation des résultats communes par communes. Le porte-parole attalesque du gouv. profond, du véritable gouv. en fait, nous a annoncé que ce sera une femme comme prochain président. MLP a fait ce qu’il faut pour signer son allégeance à la Banque. Quant à Macron hors sol n’est que président fantoche d’un conseil d’administration d’une façade ripoux-cliquaine. À terme, ils veulent supprimer cette élection présidentielle. La commission européenne est le relais du pouvoir dont la présidente, une femme non élue par le peuple, von Der Layen s’est arrogée tous les pouvoirs. Il est vain d’entretenir des illusions sur les enjeux de cette élection pestilentielle dans laquelle ces bouffons de sportifs dits de haut niveau utilisé leur renommée pour démontrer leur bac à niveau 0 en Politique. Celle-ci nous est confisquée depuis belle lurette comme ils pourront le faire avec nos avoirs dans LEURS banques. Comme je l’ai trouvé dans un autre commentaire et le pense depuis longtemps, leur victoire de très, très courte durée signera leurs pertes y comprises financières. C’est le destin du hors sol, de retomber sur le sol ... Une fois le soleil atteint tels des Icare égarés, ignares QUI que l’on soit. Les mythes le révèlent. Ne sont-ils pas les sœurs aînées de l’Histoire, selon Aristote ? Donc, Macron ou MLP, l’atterrissage s’annonce ... dans le mur. L’échafaudage est en train de se casser la gueule. Il masquait la réalité. Le Sieur russe Duchemin est le porte-parole actuel du JE SUIS résistant sur son sol avec la Chine, démontrant qu’ils n’ont jamais été hors sol, ni perdu par la même la Raison.

     

    Répondre à ce message

  • Pour être optimiste, pensons à tous les sportifs qui n’ont pas signé. Ils sont bien plus nombreux.

     

    Répondre à ce message

    • Soyons plutôt realiste :
      Ces sportifs qui ne se sont pas exprimés
      Soit pas assez connu pour s’intéresser à leur avis
      Soit on ne leur pas proposé la gamelle
      Car les hommes et les femmes qui ont des
      Principes et s ’y tiennent sont très rares
      En général ou ils se font corrompre
      Ou ils finissent au cimetière
      Souvent même les deux .

       
  • C’est normal ! Ce sont des roquets qui veulent garder leur bonne gamelle... et concernant la fondation Abbé Pierre, ce sont les "responsables" qui ont probablement reçu l’ordre de bêler avec le troupeau servile !

    L’ Abbé Pierre avait fait preuve de bien plus de courage dans les années 40...

     

    Répondre à ce message

  • Cela me rappelle l’anecdote de Jesse Owen qui avait été félicité par Hitler mais conspué par ses concitoyens à son retour. Qui est le plus raciste, qui est le fasciste ?

     

    Répondre à ce message

  • Et parmi eux, combien ont sans doute reçu des menaces de représailles pour la suite de leur carrière ?
    Pas facile de se dire qu’il va peut-être falloir renoncer à la belle bagnole (qu’ils savent à peine conduire), la villa luxueuse avec piscine, les hôtels 4 étoiles lors des déplacements, les courbettes des uns ou des autres, les sourires et les tapes dans le dos des banquiers...

     

    Répondre à ce message

  • A lire d’urgence :
    Pierre-P. Kaltenbach, Associations lucratives sans but, Denoël éd., 1995.

     

    Répondre à ce message

  • Nous ne sommes plus à l’époque de l’abbé Pierre et de Roger Garaudy. La soumission totale au mondialisme, même pour les défenseurs des pauvres. On les entend peu ou pas pour dénoncer l’exploitation des enfants qui grattent les tunnels pour recueillir le coltan pour nourrir les téléphones portables et autres.

     

    Répondre à ce message

  • Ils bénéficient pourtant tous de la préférence nationale !!

     

    Répondre à ce message

  • #2945347

    Merci pour cette liste de collabos.

    La fondation "Abbe Pierre" se passera de mes dons a l’avenir. Je note qu’il y a des parents assez cons pour appeler leur fille ’cleopatre’.

    Pourquoi pas Athena comme les slips...

    Qu des genies chez les ’athletes’.

    On attend avec impatience la 4eme dose que leur president macron va leur imposer, et la myocardite !

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents