Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Covid-19 : Singapour adopte une nouvelle politique sanitaire

Le covid comme une banale grippe

Une traduction E&R d’un article paru dans le journal australien News.com.au au début de l’été mais qui donne une bonne idée de la sage façon dont Singapour a traité la crise du Covid-19 et envisage sa politique sanitaire pour l’avenir.

 


 

Un pays qui a été l’un des plus performants au monde dans la lutte contre le Covid-19 a annoncé qu’il allait bientôt changer radicalement sa façon de gérer la pandémie.

Le surprenant nouveau plan de Singapour pour « vivre avec le covid » a été révélé. Pas de quarantaine, pas de tests contraignants et pas de chiffres quotidiens des décès. Une nation que les Australiens connaissent bien adopte une approche controversée de la pandémie.

 

La ville-état de Singapour a déclaré que le covid sera traité comme d’autres maladies endémiques telles que la grippe.

Il n’y aura pas d’objectif de transmission zéro. La quarantaine sera supprimée pour les voyageurs et les cas-contacts ne devront pas être isolés. Elle prévoit également de ne plus annoncer le nombre de cas quotidiens.

Mais vous devrez peut-être passer des tests pour vous rendre dans les magasins ou au travail.

Des ministres singapouriens de haut rang ont déclaré que c’était la « nouvelle normalité » que de « vivre avec le Covid ».

« La mauvaise nouvelle est que le Covid-19 ne disparaîtra peut-être jamais. La bonne nouvelle est qu’il est possible de vivre normalement avec lui parmi nous », ont écrit le ministre singapourien du Commerce, Gan Kim Yong, le ministre des Finances, Lawrence Wong, et le ministre de la Santé, Ong Ye Kung, dans un éditorial du Straits Times de cette semaine.

« Cela signifie que le virus continuera à muter, et donc à survivre dans notre communauté ».

Comme la plupart des pays, Singapour a connu un premier pic de cas l’année dernière, atteignant 600 cas par jour à la mi-avril. Après une vague plus faible en août, le Covid-19 n’a pas repris depuis.

Cependant, cette nation de 5,7 millions d’habitants, légèrement plus grande que Sydney, a connu un courant sous-jacent constant d’environ 20 à 30 cas par jour. Le pays a enregistré 35 décès au total. (paragraphe souligné par nous – NDT)

Singapour a mis en place des contrôles stricts aux frontières avec la plupart des pays, y compris des tests à l’arrivée, une quarantaine dans les hôtels et des ordres de rester à la maison.

La situation n’est pas différente de celle de l’Australie, mais Singapour fait varier les exigences imposées aux voyageurs en fonction du risque dans le lieu de leur dernière visite.

Le plan présenté par les ministres Kung, Yong et Wong, qui composent le groupe de travail multi-ministériel Covid-19 de Singapour, prévoit toutefois la suppression de toutes ces mesures.

« Chaque année, de nombreuses personnes attrapent la grippe. L’écrasante majorité d’entre elles se rétablit sans avoir besoin d’être hospitalisée, et avec peu ou pas de médicaments. Mais une minorité, en particulier les personnes âgées et celles souffrant de comorbidités, peuvent tomber très malades, et certaines succombent. »

« Nous ne pouvons pas l’éradiquer, mais nous pouvons transformer la pandémie en quelque chose de beaucoup moins menaçant, comme la grippe ou la varicelle, et reprendre le cours de nos vies », a déclaré le trio.

La vaccination est la clé. Le plan de sortie des mesures actuelles ne pouvait pas commencer avant que davantage de personnes aient été vaccinées.

Singapour devrait avoir administré aux deux tiers de ses résidents au moins un vaccin dans les semaines à venir et les deux tiers devraient être totalement vaccinés au début du mois d’août.

Singapour a enregistré des cas de Covid-19 chez des habitants entièrement vaccinés, mais aucun d’entre eux n’a présenté de symptômes graves.

Selon les ministres, il est probable que cette situation se poursuive et que des rappels soient nécessaires.

Les tests devraient également être plus faciles et plus rapides. Les tests auto-administrés, tels que les autotests, devraient remplacer la méthode inconfortable du test dans le fond de la gorge.

Les ministres ont déclaré que le Covid-19 pourrait être « apprivoisé », sinon vaincu.

Ils ont défini ce qu’ils ont appelé « une nouvelle normalité ».

« À terme, les aéroports, les ports maritimes, les immeubles de bureaux, les centres commerciaux, les hôpitaux et les établissements d’enseignement pourront utiliser ces kits pour dépister le personnel et les visiteurs. »

Les personnes atteintes du Covid-19 se rétabliraient à la maison parce que les symptômes seront le plus souvent légers et que les contacts proches seraient vaccinés.

Comme la plupart des cas seront moins problématiques, la nécessité de rechercher les contacts et de mettre en quarantaine sera faible.

Un changement important consisterait à ne plus signaler le nombre de cas quotidiens.

« Au lieu de surveiller chaque jour le nombre de cas d’infection par le virus Covid-19, nous nous concentrerons sur les résultats : combien de personnes tombent très malades, combien sont dans l’unité de soins intensifs, combien doivent être intubées pour recevoir de l’oxygène, etc. »

« C’est ainsi que nous surveillons maintenant la grippe. »

Cette feuille de route contraste avec celle du Premier ministre australien Scott Morrison, qui n’a pas détaillé comment les voyages internationaux pourraient revenir.

Sur Channel 7’ Sunrise, il a déclaré que l’ouverture des frontières présentait un risque énorme.

« Une fois que vous l’avez laissé entrer, vous ne pouvez pas le faire sortir. Si nous prenons les autres mesures que d’autres suggèrent, nous serions tranquillement à 5 000 cas par jour. Je ne pense pas que les Australiens seraient heureux. »

Bien qu’il ait ajouté que l’Australie surveillait de près les pays hautement vaccinés.

« Le chiffre clé à l’avenir sera le nombre de personnes souffrant de maladies graves, et c’est ce que nous surveillons de près au Royaume-Uni. »

Les ministres singapouriens ont déclaré que le pays n’était en aucun cas à un stade où le plan post-covid pourrait commencer. Pour l’instant, les restrictions actuelles doivent rester en place.

En effet, le pays vient de durcir l’entrée des personnes en provenance de la Nouvelle-Galles du Sud en raison de l’épidémie actuelle à Sydney.

Mais « une feuille de route pour passer à une nouvelle normalité » se met en place.

« L’histoire a montré que toute pandémie suit sa propre vie. »

La piteuse gestion française du Covid-19 :

 






Alerter

22 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #2829571

    La realite de Singapour est beaucoup plus triste que cela !
    Pass sanitaire obligatoire partout, vaccination indispensable pour 9 activites sur 10
    frontieres femees depuis 18 mois
    masque partout et tout le temps sinon c la prison et la deportation pour les etrangers
    une societe de l hyper controle....

     

    Répondre à ce message

    • #2830108
      Le 21 octobre à 00:55 par Barbier
      Covid-19 : Singapour adopte une nouvelle politique sanitaire

      Singapour est un état conservateur qui ne badine pas avec l’autorité.

      Là bas, un flic peu couper les cheveux, sur le champ, à un mec dont les cheveux dépassent la longueur règlementaire !

       
  • #2829607
    Le 20 octobre à 08:41 par CestDuBluff
    Covid-19 : Singapour adopte une nouvelle politique sanitaire

    Certainement qu’ils arrêtent une partie des protocoles (en particulier tests et décompte de morts) car à cause de la vaccination de masse, ils commencent à y avoir des morts du covid et ils veulent le cacher

     

    Répondre à ce message

  • #2829610

    C’est pas une VACCINATION mais une THÉRAPIE GÉNIQUE AVEC LA PROTÉINE SPIKE ! ! !

     

    Répondre à ce message

  • #2829624
    Le 20 octobre à 09:15 par lecteur Soralien
    Covid-19 : Singapour adopte une nouvelle politique sanitaire

    un bémol concernant la vaccination "obligatoire" ou recommandée, mais au moins ils ont décidé de sortir du paradigme coercitif et menaçant. comparez avec l’Australie ou la France ! on a ET la vaccination quasi-obligatoire ET les mesures délirantes.

    et pour infos, le vaccin de Sinopharm (classique, non ARN) est reconnu à Singapour :

    https://safetravel.ica.gov.sg/healt...

    pas comme chez nous où on veut nous injecter la protéine spike pour nous inflammer le myocarde et nous envoyer au cimetière.

     

    Répondre à ce message

  • #2829655
    Le 20 octobre à 10:11 par manu coco
    Covid-19 : Singapour adopte une nouvelle politique sanitaire

    L’enjeu est que la dictature mondiale puisse s’installer sans soulever de contestations... la grenouille dans la casserole...
    Il n’y aura pas de révolution, il y aura juste un entonnoir dans lequel les peuples glisseront sans réagir.
    Pour réagir, il faudrait revendiquer déjà entre nous des valeurs qui ne soient pas celles du capitalisme...
    Déjà pour les masques c’est fait, c’est foutu : même sans danger, ou alors celui de pollution comme en Chine, vous croiserez toujours des gens masqués.
    On est sorti du savoir-vivre français. Et on n’y reviendra pas avant longtemps.

     

    Répondre à ce message

  • #2829661

    Le problème pour nous c’est la macronie ! Cette fine équipe de pervers n’entend pas s’inspirer des pays où la Raison reprend la main. Non, la gouvernance macronesque a pactisé avec MacKinsey, agende mafieuse américaine de "gestion de crises" installée comme un poux au coeur de l’Elysée grâce aux petits et gros arrangements entre le minus Macron et son obligé yankee.

    Nous poursuivons donc le programme du delirium covidis décrété par une poignée de traitres, eux-mêmes parasites de l’état français, qui n’en finit plus de harceler les français selon des lois et contraintes dignes de l’archaïsme le plus ahurissant.

    Et comment se débarrasser de ces tiques ? de ces poux ? de ces parasites ? Quelqu’un à une idée radicale ou devrons-nous continuer à résister avec nos moyens ?

    Je l’avoue sans manière... je suis exténuée par les perpétuelles petites stratégies que je dois trouver pour vivre une existence normale, c.à.d. en mettant un masque le plus rarement possible, en évitant de prendre le train le plus possible (ça, c’est pas simple quand il faut aller bosser hors de la RP pour trouver des sous !). Les restaus, les terrasses, les expos, le ciné ou tout autre manifestations qualifiées abusivement de "culture" ne me manque nullement.

    Ceux qui ont des idées sont bienvenus en commentaires et suggestions :-))

     

    Répondre à ce message

  • #2829677

    hopitaux saturés à cause de la vaccination
    achat de 200 000 caméras à reconnaissance fasciale
    pas de plus de deux personnes à table au restaurant (y compris pour les familles)

    la répression s’aggrave à Singapour d’après quelqu’un qui y vit et que je viens d’avoir au téléphone.

     

    Répondre à ce message

  • #2829778
    Le 20 octobre à 13:53 par Révolté prolétaire
    Covid-19 : Singapour adopte une nouvelle politique sanitaire

    Un vent de révolte pousse les nations riches (Norvège, Danemark, EAU, ...). Vivement l’éveil tant espéré des classes supérieure dans nos nations.

     

    Répondre à ce message

  • #2829809
    Le 20 octobre à 14:40 par Soljenytsine
    Covid-19 : Singapour adopte une nouvelle politique sanitaire

    Les commentateurs radicaux que je peux lire ici restent des commentateurs derrière leurs écrans.

    Singapour a 35 morts sans confinement ni couvre feux liberticides. Quant à la vaccination elle n est pas obligatoire.

    Leur vision du covid comme étant un simple coronavirus qui se traite comme une grippe est une différence majeure par rapport aux pays occidentaux qui utilisent le covid pour faire avancer leur agenda : numérisation du monde, fichage des populations, flicages, etc.

    Bref, difficile d être un commentateur subtil apparemment.

     

    Répondre à ce message

    • #2829980
      Le 20 octobre à 19:07 par rhésus négatif
      Covid-19 : Singapour adopte une nouvelle politique sanitaire

      Leur vision du covid comme étant un simple coronavirus qui se traite comme une grippe est une différence majeure par rapport aux pays occidentaux qui utilisent le covid pour faire avancer leur agenda : numérisation du monde, fichage des populations, flicages, etc.



      parce que la population de singapour (comme en corée du sud et au japon) est déja totalement numerisée, fichée, fliquée et domestiquée.

      ils n’ont pas BESOIN du cirque actuel, ils sont déja dans le monde d’apres.

       
  • #2829814
    Le 20 octobre à 14:44 par Postillon
    Covid-19 : Singapour adopte une nouvelle politique sanitaire

    Ceux qui commentent ici ne comprennent pas que l article est écrit par un journal australien !

    Pourtant c est indiqué en introduction. Et ca change tout car du coup l article n est pas très favorable à la politique de Singapour, diamétralement opposée a la politique horrible de l Australie.

    Donc en fait la politique de Singapour est plutôt bonne, contrairement aux radicaux qui commentent et rêvent les yeux ouverts !

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents