Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Covid-19 : épidémie de crises cardiaques et causes possibles

Le lecteur trouvera ici la traduction de deux articles distincts. Le premier s’étonne du taux de remplissage des urgences américaines, alors même que l’épidémie est en recul aux États-Unis. Le second apporte un éclairage de chercheurs israéliens sur le fonctionnement du coronavirus SARS-CoV-2 et ses répercussions sur le système cardiaque et vasculaire en général. On imagine aisément que la vaccination à ARNm, en piratant la cellule humaine pour lui faire produire le virus, reproduit les mêmes symptômes.

Une double traduction E&R

 


 

Il se passe quelque chose de vraiment étrange dans les hôpitaux américains

Source  : ZeroHedge

 

Dans une année qui a déjà été remplie de tant de mystères, j’en ai un autre très étrange à partager avec vous. Les salles d’urgence sont pleines à craquer dans toute l’Amérique, et personne ne semble pouvoir expliquer pourquoi cela se produit. En ce moment, le nombre de nouveaux cas de Covid-19 aux États-Unis chaque jour est inférieur à la moitié de ce qu’il était il y a seulement quelques mois. C’est une très bonne nouvelle, et beaucoup pensent que c’est un signe que la pandémie s’estompe. Espérons que ce soit vrai. Si moins de personnes attrapent le virus, on pourrait penser que nos salles d’urgence devraient se vider, mais c’est le contraire qui se produit. Dans tout le pays, les salles d’urgence sont absolument bondées, et dans de nombreux cas nous voyons des patients gravement malades soignés dans les couloirs parce que toutes les salles d’urgence sont déjà pleines.

Laissez-moi vous donner un exemple de ce dont je parle. Ce qui suit est tiré d’un article intitulé « Les urgences sont submergées de patients gravement malades, bien que beaucoup n’aient pas de Covid-19 »...

Dans le service des urgences de l’hôpital Sparrow, à Lansing dans le Michigan, les membres du personnel s’efforcent de prendre en charge des patients qui se présentent beaucoup plus malades qu’ils ne l’ont jamais été.

Tiffani Dusang, directrice des soins infirmiers des urgences, souffre pratiquement d’anxiété en regardant les patients allongés sur une longue file de brancards poussés contre les murs beiges des couloirs de l’hôpital. « C’est difficile à regarder », dit-elle avec un accent texan chaleureux.

Mais il n’y a rien qu’elle puisse faire. Les 72 chambres des urgences sont déjà remplies.

Quelqu’un peut-il expliquer pourquoi cela se produit ?

Si le nombre de cas de Covid-19 recommençait à augmenter, il serait logique que les urgences soient débordées.

Mais dans cet hôpital du Michigan, on nous dit que les principaux problèmes traités sont des « douleurs abdominales », des « problèmes respiratoires », des « caillots sanguins » et des « problèmes cardiaques »...

Des mois de retard dans les traitements ont exacerbé les maladies chroniques et aggravé les symptômes. Selon les médecins et les infirmières, la gravité des maladies est très variable et comprend, entre autres, des douleurs abdominales, des problèmes respiratoires, des caillots sanguins, des problèmes cardiaques et des tentatives de suicide.

La mention des « problèmes cardiaques » a immédiatement attiré mon attention, car j’en ai vu beaucoup dans les médias récemment.

Par exemple, un lycéen de Pennsylvanie vient de mourir d’un « incident cardiaque soudain »...

Le directeur de l’équipe de football du lycée a « beaucoup apprécié » la victoire de son équipe lors du championnat samedi. Plus tard dans la soirée, il était mort.

Maintenant, l’école secondaire de Blake Barklage pleure sa mort prématurée. Comme le rapporte 6ABC à Philadelphie, la tragédie s’est produite à La Salle College High School dans le comté de Montgomery, Pennsylvanie.

Dans une lettre adressée aux parents, l’école a annoncé que le lycéen était décédé après un « incident cardiaque soudain » samedi soir.

Ailleurs dans le même État, un garçon de 12 ans, par ailleurs en bonne santé, est mort subitement à cause d’un problème d’artère coronaire...

Alors que la famille et les amis sont en deuil, on connaît la cause du décès d’un enfant de 12 ans, mort trop tôt alors qu’il s’échauffait pour l’entraînement de basket de l’école.

Comme le rapporte TribLive à Pittsburgh, Jayson Kidd, 12 ans, de Bridgeville, Pennsylvanie, est mort de causes naturelles impliquant son artère coronaire, selon le bureau du médecin légiste du comté d’Allegheny.

Les problèmes cardiaques tuent tout le temps des personnes âgées, mais il est étrange que tant de jeunes gens en bonne santé aient ces problèmes.

Ce week-end, l’attaquant du FC Barcelone Sergio Aguero s’est soudainement effondré sur le terrain pendant un match.

On lui a ensuite diagnostiqué une « arythmie cardiaque »...

Sergio "Kun" Aguero, attaquant de l’équipe de football de Barcelone, a été diagnostiqué comme souffrant d’une arythmie cardiaque après s’être effondré pendant le match de samedi contre Alaves.

L’Argentin de 33 ans a été examiné par le personnel médical du stade avant d’être transporté dans un hôpital voisin où il attend toujours de subir des examens complémentaires.

Deux jours plus tard, un match en Norvège a été arrêté net après qu’un joueur a été victime d’un « arrêt cardiaque » en plein milieu de la rencontre...

Un match de football de deuxième division norvégienne a été interrompu lundi après que le milieu de terrain islandais Emil Pálsson a été victime d’un arrêt cardiaque en plein match.

Le joueur de 28 ans de Sogndal a subi l’attaque alors que le match contre Stjordals-Blink entrait dans la 12e minute, a indiqué son club dans un communiqué.

J’ai vu tellement d’histoires comme celle-ci.

Pourquoi tant de jeunes gens ont-ils soudain des problèmes cardiaques aussi graves ?

Quelqu’un peut-il m’expliquer ce phénomène ?

 

****

 

Une étude israélienne révolutionnaire montre comment les protéines du Covid-19 attaquent le cœur et les vaisseaux sanguins

Source  : ZeroHedge

 

Hier matin, nous vous avons fait part d’un étrange phénomène qui se déroule dans les hôpitaux et les salles d’urgence des États-Unis (Notre traduction ci-dessus – NDT). Alors même que le nombre de cas de Covid-19 continue de diminuer, les salles d’urgence du pays sont bondées de patients cherchant à se faire soigner pour des douleurs abdominales, des caillots sanguins, des problèmes cardiaques et respiratoires. Tous ces symptômes correspondent au large éventail de symptômes officiels du Covid-19 rapportés par le CDC. Mais, comme l’indiquent les reportages, la cause de cette vague soudaine, qui a conduit à ce que certains patients soient à nouveau traités dans les couloirs des hôpitaux, reste officiellement incertaine.

Plus de 18 mois après son apparition à Wuhan, le SARS-CoV-2, le virus à l’origine du Covid-19, reste une énigme pour les scientifiques, qui ont mené un large éventail d’études pour tenter d’en savoir plus sur la façon dont le virus agit. L’une des caractéristiques les plus remarquables du Covid-19 est sa capacité à causer des dommages non seulement au système respiratoire des patients, mais aussi à leur cœur et à leur système vasculaire. Souvent, ces dommages laissent les patients avec des symptômes durables qui persistent bien au-delà de l’infection initiale.

Avant même d’être le premier pays de la planète à vacciner la quasi-totalité de sa population (et qui distribue des injections de rappel depuis le mois d’août), Israël a été une source majeure de recherche sur le Covid-19. Et la dernière étude pionnière produite par des chercheurs de diverses disciplines (de l’épidémiologie à l’informatique) à l’université de Tel-Aviv soulève certainement des questions intéressantes, selon un rapport du Jerusalem Post.

Les chercheurs sont devenus les premiers sur Terre à identifier quelles sont les 5 des 29 protéines qui forment le virus SARS-CoV-2 et qui sont responsables des dommages causés aux vaisseaux sanguins des patients.

[Une] équipe de chercheurs de l’université de Tel-Aviv a identifié les cinq protéines, sur les 29 qui forment le virus, qui sont responsables de la détérioration des vaisseaux sanguins.

« Nous observons une incidence très élevée de maladies vasculaires et de coagulation du sang, par exemple, des accidents vasculaires cérébraux et des crises cardiaques chez les patients atteints du Covid-19 », explique le Dr Ben Maoz, auteur principal de l’étude publiée dans la revue eLife.

« Nous avons tendance à considérer le Covid-19 comme une maladie essentiellement respiratoire, mais la vérité est que les patients atteints de coronavirus sont jusqu’à trois fois plus susceptibles de subir un accident vasculaire cérébral ou une crise cardiaque », ajoute-t-il. « Toutes les preuves montrent que le virus endommage gravement les vaisseaux sanguins ou les cellules endothéliales qui tapissent les vaisseaux sanguins. Cependant, jusqu’à ce jour, le virus a été traité comme une entité unique. Nous avons voulu découvrir quelles protéines du virus sont responsables de ce type de dommages. »

L’étude a été réalisée à l’aide de méthodes inédites : les chercheurs se sont réunis pour insérer différentes séquences d’ARN viral dans des vaisseaux sanguins humains en laboratoire, et ont observé la réaction. De cette manière, ils ont pu déduire quelles protéines causaient le plus de dommages aux tissus du système vasculaire. En particulier, ils ont découvert quelles protéines sont responsables des plus grands dommages causés au système vasculaire humain.

« Lorsque le coronavirus pénètre dans le corps, il commence à produire 29 protéines, un nouveau virus se forme, puis ce virus produit 29 nouvelles protéines, et ainsi de suite », a déclaré Maoz.

« Au cours de ce processus, nos vaisseaux sanguins, qui étaient des tubes opaques, se transforment en une sorte de filet ou de morceau de tissu perméable, et parallèlement, il y a une augmentation de la coagulation du sang. Nous avons examiné en détail l’effet de chacune des 29 protéines exprimées par le virus, et nous avons réussi à identifier les cinq protéines spécifiques qui causent les plus grands dommages aux cellules endothéliales et donc à la stabilité et à la fonction vasculaires. »

Pour modéliser et vérifier ses résultats, l’équipe a utilisé des modèles informatiques afin de discerner exactement quelles protéines avaient le plus grand impact sur le tissu humain.

Les scientifiques espèrent que cette découverte aidera l’humanité à mieux comprendre comment le virus cause autant de dommages au cœur et aux vaisseaux sanguins.

« Notre recherche pourrait aider à trouver des cibles pour un médicament qui sera utilisé pour arrêter l’activité du virus, ou au moins minimiser les dommages aux vaisseaux sanguins. »

Et si elle soulevait plutôt des questions sur les vaccins que les scientifiques ont mis au point, qui reposent sur l’ARN viral pour « reprogrammer » le système immunitaire humain ?

Le Covid-19 et l’épidémie de crises cardiaques :

 






Alerter

51 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #2839474
    Le 6 novembre 2021 à 17:48 par Paul82
    Covid-19 : épidémie de crises cardiaques et causes possibles

    Je reviens d’une réunion avec les GJ. On en a un peu parlé des AVC sur les sujets jeunes, parfois très jeunes.... Je ne doute pas de la fiabilité ni de la pertinence des chiffres américains, mais si quelqu’un a des chiffres français, je suis preneur !

    Quant au 2e article (merci au passage pour la traduction) que dire ?.... On le savait un peu non ? Ca reste quand même dégueulasse ce qui arrive aux Israéliens (quoi qu’on pense d’eux). Eux aussi sont dirigés par des dingues.

     

    Répondre à ce message

  • #2839531
    Le 6 novembre 2021 à 19:40 par douxàcuire
    Covid-19 : épidémie de crises cardiaques et causes possibles

    Concernant le covid lui-même, puisque parfois certains remettent en question l’existence même de la maladie, je reviens à l’instant de faire des courses dans un grand magasin de primeurs et le gars m’avait dit la dernière fois qu’il était retourné chez lui pour la Toussaint et en avait profité aussi pour aller manger dans un restaurant qu’il connait. Donc aujourd’hui j’ai essayé d’en savoir plus : QR code oui, vacciné oui mais 1 seule fois car a eu le Covid en mars dernier et il m’a dit qu’il ne voulait PLUS JAMAIS avoir ce truc là et je peux vous dire qu’il respirait la sincérité ! Je lui ai dit que moi je me serais contenté de l’immunité naturelle acquise mais bon……il va même aller faire la 3éme dose....... Donc je l’ai questionné sur la maladie : il a 30-40 ans mais est bien rondouillard…….Donc pas de mal de gorge, rien au nez, par contre une fatigue incroyable, 3 jours au lit à dormir sans interruption, maux de tête que depuis il a toujours d’ailleurs et fréquemment, parfois trés froid et il étouffait un peu mais n’est pas allé jusqu’aux urgences. Ca a été les 3 jours intenses et critiques. Donc je l’ai pas mal questionné là-dessus : comparaison avec une grippe ? Oui un peu mais malgré tout, n’a jamais connu un truc pareil de sa vie et je peux vous dire qu’il était réellement effrayé et pas par la propagande mais par son expérience. Il a même réussi à me foutre un peu la trouille. Voilà mon expérience à l’instant. Donc un témoignage de plus que personnellement j’ai qu’il y a bien un truc spécial avec cette maladie et qu’ils ont bien balancé (selon moi en tout cas) un truc dans la nature. Ce n’était pas juste la grippe habituelle.

     

    Répondre à ce message

    • #2839751
      Le Novembre 2021 à 10:00 par rester peinard
      Covid-19 : épidémie de crises cardiaques et causes possibles

      Une grippe c’est violent.
      Si la propagande avait fait le même cirque sur l’ultra dangerosité de la grippe pour toute la population il t’aurais fait le même drama en te recontant ses 3 jours de grippe cloué au lit.
      J’ai aussi chopé le COVID, j’en ai bien plus chié avec H1N1 H1N3 ect...( et les touristas carabinées...)
      C’est la socialisation et la soumission à la propagande qui rendent faibles et extrêmement éprouve par les symptômes du COVID, si on te répète que tu risques de crever d’une maladie et que tu y crois, quand tu la chope c’est évident que tu la vivra pas pareil que si tu fais confiance à ton système immunitaire , ensuite le covid en lui même décrit plus les symptômes d’une infection parasitaire qu’autre chose, parasites certainement lâchés par chemtrail pour être absorbables par les poumons.
      Les méchants virus tueurs c’est très certainement le fond de la propagande du mensonge, d’où l’impossibilité aujourd’hui d’arriver à faire se réveiller la majorité sur la question, toute la propagande étant programmée depuis leur enfance à tout les matrixés que nous sommes. Enfin qu’ils sont...
      Tout est une histoire de parasitage à zombieworld...
      Croire que les chemtrails c’est de la vapeur d’eau, il fallait bien qu’un jour où l’autre les avertis le payent.
      Un jour on saura forcément ce qui était déversé exactement pendant les périodes de pandémies...
      Et pas sur que les filaments plus fin que des toiles d’araignées qui recouvraient par moment tout le paysages étaient juste de simple toiles d’araignée, pas sur non plus que ceux qui se sont retrouvés avec ces filaments envahissant tout leur corps et sortant par leur peau n’est aucun rapport avec l’opération covid.
      Maintenant le mal est fait, les gens qu’on a essayé d’avertir on préfèré faire confiance à leurs bourreaux.
      Avec les conséquences de folie collective à laquelle on assiste totalement impuissants.

       
    • #2839790
      Le Novembre 2021 à 11:17 par anonyme
      Covid-19 : épidémie de crises cardiaques et causes possibles

      Tu nous parles d’un mec vacciné qui a été malade à crever du covid, ça t’étonnes ? On connaît tous des vaccinés qui ont attrapé un covid carabiné (et l’ont passé aux autres par la même occasion) !

       
    • #2840124
      Le Novembre 2021 à 00:12 par douxàcuire
      Covid-19 : épidémie de crises cardiaques et causes possibles

      Anonyme.....ce mec s’est fait "vacciner" APRES avoir eu le Covid, pas avant !
      Concernant l’autre commentaire, c’est intéressant et il est probable que tu aies raison.

       
  • #2839561
    Le 6 novembre 2021 à 20:33 par douxàcuire
    Covid-19 : épidémie de crises cardiaques et causes possibles

    Quand le remède proposé est pire que le mal et que ce sont les mêmes qui ont, au préalable, vraisemblablement balancé le mal, il vaut mieux se passer à tout prix du remède.....

     

    Répondre à ce message

  • #2839627
    Le 7 novembre 2021 à 00:24 par Romince
    Covid-19 : épidémie de crises cardiaques et causes possibles

    Explosión de cas d arrêt cardiaque au concert d un rapper célèbre hier à Houston. Suite à un mouvement de foule plusieurs personnes ce sont évanouis. Au moins 8 morts. Les autorités e quêtes sur cette série d arrêt cardiaque survenu lors du concert. Totalement flippant.

     

    Répondre à ce message

  • #2839656
    Le 7 novembre 2021 à 04:16 par Valentin
    Covid-19 : épidémie de crises cardiaques et causes possibles

    On ne produit pas le virus, mais directement la spike ce qui est fantastiquement plus dangereux !
    En effet, les myocardites du au virus sont bénignes et ne touchent que les personnes âgées, celles dûes aux vaccins ont occasionnées de nombreux décès chez les jeunes.
    Pire encore, les décès de myocardites sont de 1% sur coup, mais d’environ 50% à 5 ans !

     

    Répondre à ce message

  • #2839659
    Le 7 novembre 2021 à 04:25 par anonyme
    Covid-19 : épidémie de crises cardiaques et causes possibles

    Tout ça pour nous expliquer que les infarctus, AVC ou tromboses ne sont pas dues au "vaccin" mais au virus ! Conclusion allez vous faire piquer !

     

    Répondre à ce message

  • #2839791
    Le 7 novembre 2021 à 11:18 par Marc
    Covid-19 : épidémie de crises cardiaques et causes possibles

    L’étude israélienne mentionnée dans le second article est en open access : https://elifesciences.org/articles/69314

    Dans cette étude, l’effet de la protéine S transduite isolément dans les cellules endothéliales in vitro n’est pas mentionné dans l’abstract, mais il faut lire entre les lignes vers la fin du paragraphe "Results" : "As can be seen in Figure 6, there are significant differences in the response of various viral proteins on different types of vascular endothelial cells. For example, the viral proteins nsp13, nsp11, orf6, and S seem to have a significant effect on the different types of vascular endothelial cells, according to the network score detected. However, the proteins m, E, n, nsp12, and nsp8 are the less interactive with the vascular cells."

    PS : la protéine "S" est la protéine Spike dont l’expression est induite massivement par les "vaccins" ARNm.

     

    Répondre à ce message

  • #2839851
    Le 7 novembre 2021 à 13:29 par douxàcuire
    Covid-19 : épidémie de crises cardiaques et causes possibles

    Je pense qu’ils sont juste en train de construire le narratif officiel qui va permettre de mettre sur le dos des prochains prétendus variants les thromboses, AVC etc.... engendrés par leurs injections.

     

    Répondre à ce message

  • #2839865
    Le 7 novembre 2021 à 14:16 par Telecaster
    Covid-19 : épidémie de crises cardiaques et causes possibles

    En février 2020, juste avant la première confinerie, j’ai fait une sorte de grippe bizarre : quatre jours de grosse fatigue ,de douleurs musculaires et de fièvre, mais sans forte inflammation ORL ni aucune atteinte aux poumons. Aucun asthme, bien que je sois asthmatique léger. Toutes les syndromes grippaux que j’avais eu dans ma vie m’avaient toujours enflammé la gorge. Bizarre.
    Le médecin m’a prescrit un corticoïde inhalé. Je m’en suis très bien remis.

    Je ne suis ni testé ni injecté ,ce qui me vaut la perte de ma clientèle, une situation de survie économique et les quolibets d’une partie de ma famille.

     

    Répondre à ce message

  • #2883015
    Le 11 janvier à 22:05 par Lionne de L’aube
    Covid-19 : épidémie de crises cardiaques et causes possibles

    Bonjour ER, au sujet de l’étude israélienne...j’ai depuis plusieurs jours effectué des recherches sérieuses et approfondies sur l’ARNm, sur Kariko Katalin, sur sa société RNARx (2006-2013) avant d’être recruté en 2014 chez BioNtech.

    Il s’avère que durant ses recherches en ARNm, sa société avait pour but de développer une technologie qui modifie l’ARNm en incorporant des nucléosides...dont le code inscrit dans cet ARNm modifié était dédié à cibler la déficience en globules rouges (plus communément appelé l’anémie ou érythropoïétine (EPO).

    Vous vous souvenez de l’EPO ? Bien que ses recherches soient dans un but médical, l’usage de l’EPO a été détourné et utilisé pour augmenter la production de globules rouges chez les sportifs.

    Devinez les effets de l’époque, ACCROCHEZ-vous (source wikipédia) : ...formation de caillot et de thromboses, accidents vasculaires cérébraux, défaillance et différents problèmes cardiaque...ce qui permettrait d’expliquer le nombre de plus en plus élevé de morts par arrêt cardiaque de sportif de haut niveau ces dernières années.

    Et pour compléter sur son efficacité (source wiki) : Son principal inconvénient est la fréquence des injections nécessaires pour être efficace (plusieurs fois par semaine). Cela me rappelle quelque chose avec les doses répétées de vaccin COVID.

    Votre article sur l’interminable liste des sportifs victimes du vaccin et les effets secondaires cardiaques, me semble en parfaite cohérence avec la fabrication de cet ARNm modifié dédié (du moins à l’époque de l’étude) au traitement de la déficience en globules rouges. Pourrait-il y avoir un lien avec le vaccin d’aujourd’hui, c’est à dire dans sa fabrication, sa composition puisque qu’on retrouve la même technologie et les mêmes effets secondaires...

    Tous ce que j’ai rapporté est sourcé. J’ai tous les liens.
    De ma compréhension non scientifique, je dirai pour résumé (je simplifie) que le vaccin modifie le brun d’ARNm (messager) qui devient un ARN modifié (ARN mod), codé/modifié pour contenir l’information qui permettra aux protéines du corps de fabriquer les anticorps/les antigènes ciblant la maladie. Pour info, l’ARNm est une version naturellement fabriquée et modifiée en provenance de l’ADN.

    Ce que fait BioNTech, c’est modifier cette composition du brun d’ARNm naturelle...au lieu de laisser le corps et le système immunitaire des personnes les moins fragiles s’attaquer naturellement au virus, car l’ARNm naturel donnera les instructions de fabrication...J

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents