Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Être parents au temps du Great Reset – Conférence en ligne de Carmen Daudet

Carmen Daudet donnera une conférence en ligne intitulée « Être parents au temps du Great Reset » le mardi 19 octobre 2021 à 20h30 !

 

La présentation de la conférence :

La crise du Covid a été l’occasion rêvée, pour l’élite qui nous dirige, d’imposer à l’humanité entière une forte accélération dans l’avènement du Great Reset, que l’on pourrait traduire par « grande remise à zéro ». L’ingénierie sociale ayant fait d’immense progrès en un siècle, la manipulation des foules est terriblement efficace, et les peuples envoûtés semblent laisser aux 1 % les plus puissants du monde le soin de les protéger et de décider à leur place de leur avenir et celui de leur descendance.

Comment, dans ce contexte, parvenir à protéger nos enfants, et à assumer pleinement notre rôle de parents ?

Comment préparer notre progéniture à devenir autonome, quand la totalité des nations semble renoncer à son libre arbitre ?

 

Le plan de la conférence :

- I/ Le Great Reset consiste à déconstruire pour reconstruire

I.1/ Ce que l’oligarchie mondialiste souhaite construire : leur projet et son impact sur l’enfance

I.2/ Ce que l’élite mondialiste s’attèle à déconstruire depuis plus de 50 ans : désaxer l’humain en supprimant son ancrage vertical (le Ciel et la Terre) et son élan horizontal (ce qui fait société)

- II/ Que faire pour préserver nos enfants

II.1/ Devoir de protection : préserver sa santé, son esprit et son âme

II.2/ Devoir de transmission : identité, patrimoine et foi

II.3/ En pratique : tour d’horizon des solutions qui s’offrent à nous

 

Important : les 50 premières inscriptions sont gratuites !

 

Inscription : à partir de 3 euros (à partir de la 51e inscription)

Fin des réservations : mardi 19 octobre 2021 à 15h

Important : le nombre de places est limité

 

 

 

Retrouvez Carmen Daudet, sur E&R :

 






Alerter

24 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • Jamais eu le courage ( ou la folie ? ) de faire des enfants. Dans un monde qui n’offre aucune perspective dans cette vie ni dans l’autre, où notre finalité est de servir les machines, à qui bon fonder un foyer ? Un foyer où la femme a tout pouvoir de vous congédier du jour au lendemain, voire de vous mener en prison ?

     

    Répondre à ce message

    • #2824332

      Se reproduire, c’est tout naturel, on ne devrait pas se poser de questions à ce sujet. Par contre notre mode de vie, la perte de la foi en Dieu et en l’homme conduisent beaucoup de personnes actuellement à renoncer à se perpétrer génétiquement. L’espèce humaine est menacée d’extinction et nous devrions, à l’instar des animaux, assurer notre descendance. Ne pas avoir d’enfant et se faire castrer comme cela est possible aujourd’hui, c’est faire la part belle aux Mondialistes, la natalité est en baisse dans les pays occidentaux à laquelle s’ajoutent les perspectives de stérilité des jeunes vaccinés, donc effectivement la dépopulation n’est pas une théorie complotistte mais une réalité.

       
    • Donner la vie, c’est le contraire du renoncement

       
  • Les Patriotes ont lancé l’ADEE, association de défense des élèves et étudiants. Ca commence à bien s’organiser, surtout en IDF.

    - Non aux Masques de manière définitive

    - Non à la Propagande Covidiste dans les Manuels Scolaires

    - Moratoire sur la Vaccination des moins de 18 ans avant abandon total

    - Non au Passe Sanitaire

    - Non aux Vacci-Bus

    - Arrêt de la fermeture des Classes (près de 2.500 sont toujours fermées)

    - Rétablissement des activités Scolaires et Extra-Scolaires culturelles et sportives sans test ni vaccin.

     

    Répondre à ce message

  • Une de mes élèves parlait en faveur de l’avortement : je lui ait fait remarquer que "si madame votre mère avait avorté quand elle était enceinte de vous, vous ne pourriez par parler en faveur de l’avortement, vous n’existeriez pas" . Elle ne sut quoi répondre . Etre favorable à l’avortement c’est reprocher implicittement à sa propre mère de nous avoir mis au monde ! C’est dire comme LF Céline : " C’est naître qu’il aurait pas fallu " . ABSURDE . Si Céline n’était pas né il n’aurait pas pu écrire " Mort à Crédit " !

     

    Répondre à ce message

  • Faut pas se poser tant de questions pour faire un enfant. C’est tellement de bonheur...

    D’autres générations avant nous ont connu bien pire.

     

    Répondre à ce message

  • Aujourd’hui, une femme peut vous exclure manu militari de votre rôle de père pour n’importe quel motif. Je ne suis pas père, mais j’imagine très bien la différence des rôles entre le père investi d’autorité qui est présent dans le quotidien de son enfant et le "papa pote du week-end", castré de son rôle de père par son ex-compagne. Et bien je préfère 1000 fois plus rester célibataire, quitte à pourrir dans le célibat morbide made in France, qu’être un demi-père, esclave enchaîné par la pension alimentaire. Et vu le monde actuel, je suis très reconnaissant envers moi-même de ne pas avoir engendré une descendance qui devra désormais porter un masque et respecter des gestes barrières.

     

    Répondre à ce message

  • Contrairement à ce qu’écrivent certains intervenants que ne pas faire d’enfants est égoïste et qu’il ne faut pas se poser de questions, au contraire, il faut réfléchir et s’en poser surtout dans une société vouée au futur gouvernement mondial.
    Alors que tout les éléments indiquent que la société va se dégrader de plus en plus tant sur le plan économique qu’écologique ainsi qu’au niveau de la santé du social, etc ...
    Sachant tout cela, il est particulièrement égoïste d’envisager de concevoir un enfant en lui laissant une société pareille.
    J’ai 54 ans et avait déjà compris cette destruction du monde il y a 30 ans, c’est pourquoi je n’ai pas voulu d’enfants.
    Le prix à payer est celui de la solitude car les femmes refusent cet état d’esprit.

     

    Répondre à ce message

    • Pardon mais je trouve ce que vous dites extrêmement lâche. Avec de tel raisonnement on est voué à l’échec... On a perdu (un nombre incalculable de bataille) donc on abandonne c’est ça le plan ? On baisse son froc et accepte de se faire...
      Enfants = Avenir/Espoir
      « De défaite en défaite jusqu’à la victoire finale »

       
    • Et si c’est si dur à supporter, pourquoi êtes-vous encore en vie ? Un peu de panache !!! On peut avoir des enfants et les élever autrement que comme tous les moutons. Instruction en famille, vivre à la campagne en relative autonomie, avec des animaux autour, sans TV, sans radio, avec très peu d’Internet mais avec ER et quelques autres sympathisants pour rester alerte. C’est possible puisque nous y arrivons et sommes plein dans notre cas... Vous avez choisi la mauvaise pilule (Matrix) ! Nos enfants seront certainement l’élite de demain et/ou la résistance. C’est quand même mieux que de contempler son bide dégueulasse devant la téloch en bouffant de la merde de supermarché ! Au plaisir.

       
  • Pour faire des gosses il faut être inconscient, c’est bien un truc de bonne femme qui passera sa vie en service de pédiatrie parce qu’elle est trop conne pour comprendre le monde dans lequel elle vit. Et sinon pour les autres, comment faites vous pour éviter les 11 vaccins ? Parce qu’à l’école républicaine obligatoire des 3 ans, ils le réclament le baptême vaccinal, ces bâtards.
    Alors vous savez quoi, qu’ils en fassent venir des enfants, j’en ai rien à cirer.

     

    Répondre à ce message

    • Cher ami, il faut sortir ses enfants de l’école mondialiste et tout ceci est fini ! C’est hyper simple, retournez à l’essentiel. Plus de propagande, plus de vaccination obligatoire, plus de violence, plus d’humiliation.... Pourquoi n’y avez-vous pas pensez avant ? Des groupes existent, on fait tout en pirate, activités pour les gosses, concerts, restau.... faut juste se bouger un peu et décrocher des écrans. Je fais même mes courses sans masques chez des commerçants résistants. Nous ne sommes pas seul. En espérant vous avoir donner un peu d’espoir ! On va leur foutre au cul comme disais Coluche et avec panache comme dit Dieudo ! ;o) Au plaisir. Et merci ER !!!

       
  • En tant que parent divorcé va se poser la question de la thérapie génique obligatoire pour les moins de 12 ans d’ici peu et sur cette saloperie je suis en totale désaccord avec la mère de mon fils qui veut "protéger les adultes" en faisant piquer mon gamin.

    Le seul espoir pour les parents réfractaires au cocktail douteux et que les injections ne soient pas rendues obligatoires, ce qui rendrait comme acte non-usuel cette obligation "vaccinale" et demanderait alors l’accord des deux parents.

     

    Répondre à ce message

  • Merci à Carmen et à E&R pour cet exposé qui nous fait du bien à nous parents.
    Les informations et les avis donnés ont été instructifs, encourageants mais aussi lucides sur les façons d’agir pour lutter.
    La situation s’empire de jour en jour et même si l’on s’est préparé, cela reste effrayant.
    A la violence étatique folle et sournoise, je préfèrerais l’effondrement du système qui malgré tout, nous laissera plus de marges de manœuvre. J’attends...

     

    Répondre à ce message

  • Les commentaires de cet article sont une synthèse...

    Soit les z’hommes sont des démissionnaires lâches qui rejettent toutes les fautes sur les femmes, soit des pères responsables. Très content d’être père. Et de faire de mon mieux pour être un exemple pour ma fille.

    Je suis conscient que l’avenir est sombre. Ma fille ne sera pas un projet politique sur patte mais je ferai tout pour qu’elle soit éclairée. Et elle fait déjà preuve, a la veille de ses 1 ans, de bien plus d’intelligence que bcp de congénères.

    Commençons par nous améliorer ns mêmes et nos enfants suivront.

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents