Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Fabien Moine – Plantes interdites qui soignent : CBD, curcuma, gingembre, tea tree...

La présentation de la vidéo :

Après l’homéopathie et les teintures mères déremboursés, des huiles essentielles en passent d’être interdites, le CBD [Cannabidiol, NDLR] et la vitamine D sur la sellette, la FDA aux États-Unis accélèrent sa chasse contre les remèdes naturels : aloe vera, alfalfa, curcuma, pissenlit, gingembre, magnésium, papaye, quercetine, resveratrol, rhubarbe, sauge, tea tree, zinc et autres substances sont étudiés de près pour avoir une « nouvelle règlementation ».

À l’heure où une étude explique que le CBD est intéressant pour lutter contre le covid, on vient d’interdire sa vente en France.
De même la psilocybine, principe actif des champignons hallucinogènes considéré un temps comme une drogue dangereuse est, en réalité, un remède et agit favorablement sur 80 % des dépressions au point qu’on lui a accordé le statut de « thérapie innovante » pour traiter la dépression.

Quel est l’intérêt de durcir la règlementation ? Quels poids des lobbys à l’heure des scandales du dioxyde de titane dans les médicaments, au pyrophosphate, aux huiles hydrogénées, au glutamate de sodium, ou encore du chlordécone ?

 

En lien, sur E&R :

 






Alerter

15 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

  • #2897085

    Cà montre à quel point les autorités politiques et sanitaires sont corruptibles et corrompues,elles ont même réussi à faire interdire le purin d’ortie,excellente source de minéraux pour les plantes ainsi qu’anti parasitaires...Le monde est fou.
    Les soirs,je choisis quelques pincées parmi la quarantaine de plantes pour faire une petite tisane(entre un ou deux whiskys).
    Pour rester en bonne santé,il faut manger de tout,de tout sainement va sans dire.
    Trêve de plaisanterie:il existe de très bons livres sur les plantes,les remèdes de grand-mère,prouvés pour leur efficacité et c’est tout à l’honneur de F Moine que de sensibiliser et de proposer des ouvrages à ce grand sujet.

     

    Répondre à ce message

  • Pour avoir eu des problèmes d aigreurs et de début d ulcere de l estomac seul l aloe Vera m a soulagé.pareil pour la peau ultra sèche.
    Zinc et vitamine C m ont débarrassé d une bonne infection pulmonaire qui trainait en deux jours.Le pissenlit est excellent pour le foie et le pancréas.Le cannabis est le meilleur anti douleur lombaire que j’ ai jamais trouvé ainsi que décontractant musculaire.Le gingembre est un très bon tonic général et sexuel mais dur avec l estomac a haute dose.Le fenouille excellent tonic et bon pour les reins et l haleine lol.Les épinards miraculeux pour les intestins.etc........

     

    Répondre à ce message

    • Souvent les aigreurs viennent de pb de cailloux dans la vésicule (placée sous les côtes à droite). Vous pouvez purger la vésicule avec une cure de jus de radis noir en ampoules (de préférence) mais ça marche aussi en gélules. 3 Semaines à raison de trois prises par jour et vous verrez très vite des selles grises. C’est la décongestion. Et avant le coucher, une petite cuiller rase (à soupe) de bicarbonate de sodium diluée à l’eau. Ne pas hésiter à refaire une cure après un mois sans soins de jus et bicarbonate. Maintenant vous pouvez essayer l’ablation de la vésicule où soigner l’estomac avec des médics "qu’on prend à vie", bien entendu. Mais il y a pleins de médecins qui soignent avec des cures de plantes, des jeûnes. Allez les voir...Bon, maintenant si vous avez besoin d’antibios, c’est différent...les cures ne soignent pas tout.

       
  • Dieu merci l’industrie des suppléments est aux USA puissante, hautement organisée, indépendante et aguerrie à cette guerre qui lui est menée depuis déjà plusieurs décennies. L’année dernière Biden a tenté de faire interdire le NAC, il a échoué...et ils échoueront également pour le reste.

     

    Répondre à ce message

  • Renseignez-vous sur le micro dosage de psilocybine...
    Tout est dans la nature

     

    Répondre à ce message

  • Big-pharma profite de la crise pour faire une razzia . Après avoir réussi à innoculer de force et zombifier les peuples ils vont les traire jusqu’au bout . Nos vies n’ont d’intérêt que financier et notre santé que faible et vaccillante . Alors au naïf qui se demande encore si tout le narratif COVID était pour l’argent ou pour le pouvoir : Les deux ma bonne dame et c’est une signature en soi .
    La grande réinitialisation va tuer , le COVID n’était que la mise en bouche .

     

    Répondre à ce message

  • #2897344

    Surtout où ils faut pas qu’ils gagnent c’est sur le zinc, si ils font campagne sur sa dangerosité, plus jamais une turlutte !? J’ai guéri la covid de ma femme grâce aux injections de zinc, la science veut l’interdire, fait chier merde !

     

    Répondre à ce message

  • Le roi des anti-oxydants est le GLUTATHION (liposomal), pensez-y même si le coût est un peu élevé.
    La vitamine E, idem, anti radicaux libres.
    Notre alimentation est quelque peu dévitalisée, les fruits et légumes d’aujourd’hui sont moins nutritifs que ceux des années 50......

     

    Répondre à ce message

  • en Thailande on vient de relégaliser le kratom (Mitragyna speciosa)
    c’est un anti douleur et une amphétamine naturelle aux effets absolument remarquables
    .
    big pharma essaie d’interdire son usage thérapeutique aux USA car c’est une option naturelle efficace pour remplacer les opiacés et le speed

     

    Répondre à ce message

  • LE CHANVRE ou CANNABIS, est l’une des plantes domestiquées les plus anciennes de mémoire humaine — et donc, l’une des plus célébrées.

    KOMPOLTI OU CBD
    Cette variété de Hongrie est très connue pour son taux de CBD pouvant atteindre jusqu’à 14% suivant les terroirs, les écotypes et les analyses. Appréciée pour ses qualités médicinales et ses arômes de pin et de citron, elle est aussi utilisée pour sa grande production de biomasse.

    L’ARTEMISIA ANNUA ou armoise annuelle est une plante glabre originaire de Chine et naturalisée en Europe. Ses feuilles très divisées contiennent des substances actives efficaces pour lutter contre le paludisme et le cancer. Elle offre des tiges très ramifiées de 30 à 100 cm, pouvant atteindre plus de 3 m en culture.
    Madagascar en a fait son remède phare contre la covid

    https://www.aa.com.tr/fr/afrique/ma...

    Pour se procurer des graines site KOKOPELLI . A vos jardins !

     

    Répondre à ce message

  • Bonjour, non le CBD n’a pas été interdit puisque le 24 janvier 2022 après son interdiction la loi a été suspendue par le Conseil Constitutionnel.

    Dans son ordonnance, le Conseil d’État a estimé qu’il ne résulte pas de l’instruction […] que les fleurs et feuilles de chanvre dont la teneur en THC n’est pas supérieure à 0,30 % revêtiraient un degré de nocivité pour la santé justifiant une mesure d’interdiction générale et absolue de leur vente aux consommateurs et de leur consommation.
    Pour nous c’était une épine dans le pied, on était aux abois et ça remettait en cause toute la filière. L’horizon se dégage mais tout reste à faire, s’est réjoui Aurélien Delecroix, président du syndicat du chanvre, l’une des parties requérante.
    Le ministère a essayé de défendre un argument de santé publique qui de toute façon ne tenait pas la route, a réagi Me Uzan-Sarano, conseil du syndicat du chanvre, sollicité par l’AFP.
    Xavier Pizarro, avocat de l’Union des professionnels du CBD, a salué pour sa part une décision qui témoigne d’une maîtrise du droit européen, là où le gouvernement veut faire un coup politique​.

    Une décision qui va dans le sens de la CJUE

    En novembre 2020, la Cour de justice de l’Union européenne avait ainsi jugé illégale l’interdiction en France du CBD, autorisée dans plusieurs autres pays européens, au nom du principe de libre circulation des marchandises.
    La justice européenne a estimé qu’il n’avait aucun effet nocif sur la santé et ne pouvait être considéré comme un stupéfiant, à la différence de sa molécule jumelle, le THC, que l’on peut trouver sur le marché noir et qui est dotée d’effets psychotropes.
    La Cour de cassation, plus haute juridiction de l’ordre judiciaire français, lui a emboîté le pas considérant en juin que tout CBD légalement produit dans l’UE pouvait être vendu en France.
    La France comptait quelque 400 boutiques de CBD (cannabidiol) début 2021, il en existe désormais quasiment quatre fois plus. Le chiffre d’affaires du secteur est estimé par les syndicats à un milliard d’euros, les deux-tiers issus de la commercialisation des fleurs et feuilles brutes.
    Source : Ouest France.

     

    Répondre à ce message