Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

François Braun, le nouveau ministre de la Santé, va-t-il achever les urgences ?

« Pour nous, cette nomination est une véritable provocation », a réagi sur franceinfo Christophe Prudhomme, urgentiste et porte-parole de l’Association des médecins urgentistes de France (AMUF). « Comment pouvons-nous avoir confiance dans ce monsieur ? Les propositions qui sont faites par François Braun sont catastrophiques. C’est une rupture du service public. Il explique qu’on peut fermer les urgences la nuit. Monsieur Braun ne représente pas les urgentistes ». (France Info)

C’est la magie des réseaux sociaux : quand la presse mainstream régnait sur le monde, les vices cachés des ministres fraîchement nommés pouvaient le rester jusqu’à leur mort, du moins leur mort politique. Aujourd’hui, en 24 heures, l’intelligence collective du Net fait son travail, les informations affluent, se superposent, se recoupent, s’éliminent, se constituent et donnent un portrait assez différent de l’élu du Château. C’est le cas de François Braun, qui n’aura pas tenu 24 heures dans ce rodéo national.

 

 

Pour illustrer cette idée, revenons sur cette photo du gouvernement Bérégovoy de 1992. À l’époque, il faut vraiment aller chercher au fond de quelques livres ou de quelques publications spécialisées le pedigree des ministres sur le perron. Le grand public, lui, n’a accès qu’à l’information officielle, autrement dit la propagande.

Certes, la droite tire à boulets rouges sur la gauche, et la Mitterrandie est en perdition. Mais au-delà des scandales plus ou moins déterrés, pas grand-monde ne sait ce que ces hommes représentent, en termes de réseaux occultes, de pouvoir profond, et d’exactions diverses.

Un an plus tard, Pierre Bérégovoy recevra une balle dans la tête.

À la lumière d’aujourd’hui, à la lumière de ce que nous savons du pouvoir profond, cette photo prend une toute autre couleur. Mitterrand n’est plus le monarque naviguant entre la droite et la gauche pour conserver son pouvoir semi-divin, mais l’homme d’Attali. On n’a pas dit la marionnette, ce serait exagéré. Mais Mitterrand perdra le pouvoir en 1995 et mourra un an plus tard. Attali, lui, continuera à être le conseiller des princes, le Don Isaac Abravanel dont nous avons exhumé l’importance symbolique sur le site.

Dans le Wikipédia consacré à ce gouvernement Béré, qui tiendra tout juste un an, la « vieille garde » fait rêver, en termes d’affaires. On ne s’y étendra pas ici.

L’harmonie entre le président et son Premier ministre marque la formation du nouveau gouvernement. Contrairement à Cresson qui souhaitait faire partir les « éléphants » socialistes, Bérégovoy conserve les pontes du parti, comme Roland Dumas, Pierre Joxe, Jack Lang, Louis Mermaz, Paul Quilès, Michel Charasse, et fait monter en grade ou conserve les « jeunes » qui représentent le renouveau socialiste, comme Martine Aubry, Michel Sapin et Dominique Strauss-Kahn.

On n’oublie pas Me Kiejman, le Dupond-Moretti de l’époque, chargé de déminer les affaires qui encerclent l’Élysée. L’affairiste Tapie, au grand dam des socialistes historiques, sera de la partie. Ce sera son chant du cygne politique. Ensuite éclateront les affaires OM-VA et Adidas-Crédit lyonnais. Pour la petite histoire, l’affaire du trucage du match (le 22 mai 1993) tombera dans la foulée du « suicide » du Premier ministre (le 1er mai)...

Tout ça pour dire qu’aujourd’hui, l’intelligence collective du Net ne laisserait pas tranquille les trois-quarts des membres du gouvernement Béré, ce serait même intenable. Trente ans plus tard, le niveau intellectuel a baissé, mais pas celui des affaires, qui ont juste changé de forme. Admirez le niveau :

 

 

Ce que Lang, DSK, Tapie et compagnie n’auront pas à subir à l’époque de l’avant-Internet, François Braun le prend de plein fouet aujourd’hui. La raison ? Il s’agit, selon la base, d’un urgentiste anti-urgences, ce qui n’étonnera guère les lecteurs d’E&R, toujours, ou souvent, en avance sur l’information.

 

 

Il ne s’agit pas ici d’imputer la mort de patients à un seul homme, fût-il responsable, mais à un système de « soins » très néolibéral, très macronien, qu’il incarne, et défend.

 

Dans la nuit du 7 au 8 septembre 2020, à Paris, Patricia décède d’un arrêt cardio-respiratoire à 53 ans, quelques heures après avoir été hospitalisée. Quelques jours auparavant, elle avait été testée positive au Covid-19 et face à la dégradation de son état de santé, avait contacté le Service d’aide médicale urgente (Samu) des Hauts-de-Seine qui lui avait enjoint de ne « surtout pas » aller aux urgences. (La Voix du Nord)

 

Mais il y a plus grave encore, une information porteuse de nuages très noirs, que nous avons évoquée dans l’article sur le remaniement : Braun est un spécialiste de la médecine de guerre. Sa nomination « amuse » son collègue Pelloux ; nous, ça ne nous amuse pas.

 

 

Concrètement ? Des services d’urgences, déjà archi-saturés, seront fermés la nuit. Conséquence, l’appel au 15 tiendra de l’exploit, les flux tendus à mort finiront pas péter, ce qui signifie que des gens mourront chez eux.

Bah, comme au printemps 2020, diront les cyniques, ceux qui conseillaient aux malades du coronavirus de rester chez eux, de ne pas se soigner, et surtout pas avec de l’hydroxychloroquine, mais de prendre du paracétamol. Les autres, au stade de la suffocation, prendront du Rivotril.

 

 

Nous allons manquer de soignants partout, ce sera bien une médecine de guerre, plus expéditive, moins chère, une médecine de pauvres, et peut-être même qu’un jour, ce sera une médecine en temps de guerre.

Comme prévu, sur E&R :

 






Alerter

38 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents

  • Quelle vulgarité. C’est cela aussi le macronisme une grande médiocrité et vulgarité




    .

    Boudinée dans une robe de supermarché, elle a été la première à se précipiter pour accueillir son successeur, telle une ménagère faisant les honneurs de son pavillon de banlieue.

    On entendra moins son ton autoritaire et sa voix de mêlécasse, parfaite pour les PME, à un poste tenu, il y a peu, par un ancien chauffeur de taxi ayant démissionné après avoir été condamné pour « déclaration incomplète ou mensongère de sa situation patrimoniale » à six mois de prison avec sursis et une peine d’inéligibilité de trois ans avec sursis.

    Enfin, le choix d’un médecin neurologue comme porte-parole du gouvernement s’imposait pour annoncer des ordonnances...

     

    Répondre à ce message

  • Les urgences à l’hôpital d’Orléans sont complètement fermées, de jour comme de nuit, pour manque de personnel. Donc, il ne faut pas être victime d’un accident car la prise en charge n’est pas assurée...

     

    Répondre à ce message

  • Attali en a parlé il y a quelques années , ils prennent les pires, escrocs, violeurs, pédophiles etc. Pour qu’on en vienne à faire le constat que les gouvernements nationaux sont nuls et que la solution est un gouvernement mondial ...

     

    Répondre à ce message

  • La béquille européenne se compose en deux parties :La partie supérieur ( le manche) et la parti inférieur (le pied)

    Le RN qu’est ce donc,un parti d’opposition ou un parti de gouvernement ou un parti de contestation ou un parti populaire ou tout à la fois ou rien de tout cela ?
    En tout cas si les députés du RN s’abstiennent sur le vote de la motion de censure engagés par LFI (alter égo du RN) alors le RN pourra être considéré comme la parti supérieur ou la parti inférieur de la béquille de Renaissance et LR sera considéré comme l’autre parti.

    Si tout les députés RN s’abstiennent il seront considérés comme les béquilles des macronistes et inconséquents.

    A noté que cette béquille est une canne anglaise,cela peut se comprendre si on considère qu’une grande partie de ceux qui ont voté pour Macron au premier tour profite de la mondialisation et du mondialisme(mondialisation à l’échelle national).

    Si le RN s’abstienne ou vote pour l’introduction d’un amendement à la constitution stipulant que L’IVG est un droit fondamentale qui peut être considéré comme de l’incitation à avorter alors il ne sera pas mieux que ces ONG qui promeuve l’IVG ,l’euthanasie et l’homosexualité.
    Et alors il aurait perdu à tout jamais la possibilité de prouver qu’il est un parti populaire.

    Au députés du RN ,de LFI soyez libres !!!!
    De toute façon et dans tout les cas vos parties respectives ont besoin de vous.

    Au femmes qui veulent avorter : L’origine du monde c’est vous.

     

    Répondre à ce message

    • Qu’attendent TOUS les partis d’opposition, qui sont MAJORITAIRES, pour voter une motion de censure ? Pour forcer ce gouvernement illégitime à négocier avec eux ? Si la LFI est la seule à voter la motion de censure, Macron va se bidonner et contnuer à gouverner comme si de rien n’était . Que fout le RN ?

       
  • alors là , cette décision de fermer les urgences pendant la nuit m’a fait énormément rigoler et mourir de rire ........ le ministre a oublié que lorsque le virus ou le microbe ou la la maladies frappe ou attaque la personne , ils vont pas précisés aux malades l’heure et la minute et le jour exactes de leur attaques contre le corps humain ...... franchement c’est du délire !!!!!

     

    Répondre à ce message

  • Rien qu’en observant sa tronche et son regard tu peux deviner que la réponse est oui.

     

    Répondre à ce message

  • Avant "l’intelligence collective du Net" les "initiés" trouvaient leur bonheur dans l’indispensable "Dictionnaire de la Politique" d’Henri Coston, qui a, par la suite, passé le flambeau à Emmanuel Ratier.

     

    Répondre à ce message

  • Vous écrivez un "système de « soins » très néolibéral"

    Si c’était néolibéral, alors il suffirait de payer pour être pris immédiatement aux urgences

    Et il n’y aurait pas la paperasse informatique qui ralentit beaucoup le service des urgences, selon un médecin de ma famille.

     

    Répondre à ce message

  • hé hé ! quand on regarde la tronche de ravi que fait DSK, une question se pose immédiatement, où peut bien se balader sa main droite ?

     

    Répondre à ce message

  • Braun va raser la santé.

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents