Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Gorbatchev, État de droit, Énergie, RN : Journal de bord de Jean-Marie Le Pen n°674

Au sommaire :

- 0:35 : Mort de Mikhaïl Gorbatchev
- 5:20 : La disparition de l’homme blanc
- 6:30 : Les expressions « valeurs de la République, « État de droit »
- 8:30 : L’expulsion de l’imam Hassan Iquioussen
- 9:52 : La crise énergétique
- 11:10 : La perte de l’autonomie énergétique de la France
- 14:00 : La candidature de Jordan Bardella

 

 

Mémoires – Tribun du peuple,
disponible chez Kontre Kulture !

 

Voir aussi :

1er décembre
Jean-Marie Le Pen présente l’édition Kontre Kulture des Fables de La Fontaine
12
21 novembre
Ukraine, Huit milliards !, Ocean Viking, Corrida : Journal de bord de Jean-Marie Le Pen n°682
14
17 novembre
Immigration, Parlementarisme, Bassines, RN : Journal de bord de Jean-Marie Le Pen n°681
5
27 octobre
Front national, RN, 50 ans de politique : Journal de bord de Jean-Marie Le Pen n°680
5
22 octobre
Démographie, Lola, Abaya, 49.3 : Journal de bord de Jean-Marie Le Pen n°679
22
15 octobre
Crises énergétique, sociale, politique : Journal de bord de Jean-Marie Le Pen n°678
3
6 octobre
Grand Remplacement, 50 ans du FN : Journal de bord de Jean-Marie Le Pen n°677
28 septembre
Élections italiennes, Russie, Arménie : Journal de bord de Jean-Marie Le Pen n°676
5
8 septembre
Dictature de la bien-pensance : Journal de bord de Jean-Marie Le Pen n°675
1
29 août
Karting, Rentrée, Macron, Algérie, Kontre Kulture : Journal de bord de Jean-Marie Le Pen n°673
5
12 août
Délinquance, Intégration, Justice, Météo : Journal de bord de Jean-Marie Le Pen n°672
4
4 août
Taïwan, Dupond-Moretti, Immigration, RN : Journal de bord de Jean-Marie Le Pen n°671
1
28 juillet
Immigration, Politique, Incendies, Italie : Journal de bord de Jean-Marie Le Pen n°670
3
14 juillet
L’"extrême droite" à l’Assemblée : Journal de bord de Jean-Marie Le Pen n°669
10
9 juillet
Politique à l’Assemblée, Céline : Journal de bord de Jean-Marie Le Pen n°668
9
27 juin
Le RN à l’Assemblée nationale : Journal de bord de Jean-Marie Le Pen n°667
6
15 juin
Élections législatives : Journal de bord de Jean-Marie Le Pen n°666
6
9 juin
Jean-Marie Le Pen présente Stéphane Blet, entretiens posthumes
9
2 juin
Foot, Hôpital, Ukraine, Élections : Journal de bord de Jean-Marie Le Pen n°664
12
26 mai
Macron 2, immigration, Taïwan : Journal de bord de Jean-Marie Le Pen n°663
2
16 mai
Conflit nucléaire, Remplacement, Élections : Journal de bord de Jean-Marie Le Pen n°662
1
9 mai
Politique, Inflation, Guerre : Journal de bord de Jean-Marie Le Pen n°661
2 mai
Macron réélu, Législatives, OTAN vs Russie : Journal de bord de Jean-Marie Le Pen n°660
12
4 avril
Renseignement, Ukraine, Inflation, Présidentielle : Journal de bord de Jean-Marie Le Pen n°659
1
28 mars
Actualités internationales : Journal de bord de Jean-Marie Le Pen n°658

À ne pas manquer, sur E&R :

 






Alerter

10 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

  • Lorsque JMLP signale que si on ne désigne pas l’ennemi, il n’y a pas de mobilisation, d’engagement possible, puisqu’il n’y a plus d’ennemi, il a raison.
    Alors pourquoi ne nomme-t-il pas l’ennemi ?
    Sa seule dénonciation, est-celle d’un fait : l’immigration. Sans nommer les responsables.
    Au fil de ses interventions, on pourrait penser que plus il parle moins il en dit et ceci volontairement.

     

    Répondre à ce message

  • Le Pen , Aliot ...Bardella .

    Le Pen voit le danger Aliot .C’est bien .
    Qu’en pense Marine ex-Aliot ?
    Espérons que Bardella ait la dimension
    qu’exige une situation historique .
    Nous le saurons très vite .
    Soral qui connaît le dessous des cartes du RN/FN
    nous informera utilement de la situation .

     

    Répondre à ce message

  • Bah l’idée nationale... moi je vois des jeunes tatoués, percés, multicolores... et si on écoute Attali tout va dans ce sens : celui d’un monde ouvert où la frontière c’est facho, où il faut être de plus en plus libéré... C’est la gynécocratie quoi ou pornocratie de Proudhon.
    Toute idée de nation relève du patriarcat. Lequel est autrement plus significatif que l’aspect "macho" ou "viriliste" dont les jeunes déviants l’affuble n’ayant en fait jamais réfléchi à ce problème, pour eux tout est cool. Et pourtant on coule. À la vitesse d’un cheval de mer au galop.
    Il va falloir une énorme dose de volonté politique ! Sur des années peut-être.

     

    Répondre à ce message

  • Mon sentiment est que Le Pen a eu la chance d’être diabolisé. Je pense qu’il est avant tout lepéniste, ce qui est bien normal, et petit bourgeois régalien. Pour créer le FN il a cristallisé des forces de droite, même très à droite, avec beaucoup de talent. Mais celles-ci n’ont plus été considérées dans le mouvement très rapidement, une fois qu’elles avaient fourni leurs troupes. La dédiabolisation a commencé bien avant Marine. Bien sur il y a eu quelques saillies mais sur le fond JMLP a arrêté très tôt de définir l’ennemi. Lorsqu’on voit la tolérance (pour ne pas dire plus) de Le Pen pour Zemmour, on comprend que tous les gages que donne Zemmour au système, JMLP les donnait déjà. Et un jeu politique s’étant installé pour qu’il soit le challenger qui permettait au candidat du système d’être élu. Le Pen a rassemblé tous les petits partis de droite sans en prendre les idées et les convictions et c’est forgé son propre itinéraire en continuant à leur offrir quelques biscuits médiatiques.
    Il y a une énorme différence entre un national identitaire et un social national. Le premier veut son confort racialiste, le second l’avenir de son pays au sein des patries charnelles européennes.

     

    Répondre à ce message

  • grosse erreur quand JM parle des musulmans français qui sont perméable a une idée de conquête religieuse de ce pays . Autour de moi la majorité des musulmans ont bien compris que la france a perdue sa chrétienneté, et penser qu’une autre religions, tel que l’islam, prendrait la place de ce que la france a perdu de plus chers, relève de l’idiocratie et d’une grande betises ... l accroissement de descendants des précédentes vagues d’immigrations musulmanes relève en grande partie de jeune déraciné mondialisé, relevant d’une sous culture americanisée dont le seul marqueur religieux reste le nom et ou le prénom .

     

    Répondre à ce message