Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Guerre en Ukraine : vers la rupture définitive Russie-Occident ?

Après avoir donné la parole à Anne-Laure Bonnel, Alain Juillet et Pierre Lorrain (voir le renvoi d’article sous la vidéo), l’association Dialogue franco-russe reçoit les Suisses Jacques Baud, ex-membre du renseignement de son pays, et le journaliste et écrivain Guy Mettan, tous deux fins connaisseurs de la Russie et du conflit en Ukraine, tant sur le plan militaire que diplomatique.

 

 






Alerter

28 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • Le paradoxe c’est que "la petite Russie", le sud de l’Ukraine a été conquise, comme la Crimée, par Potemkine, l’amant-conseiller-général de la Grande Catherine, à l’origine princesse allemande et la plus "occidentalisée" des monarques russes, elle avait même acheté en viager la bibliothèque de Diderot qui avait des pb d’argent .

     

    Répondre à ce message

    • Je crois avoir compris l’origine de la légende des "villages Potemkine" : après que Potemkine ait conquis la Crimée et la "petite Russie", il organisa une visite pour la Tsarine Catherine : Potemkine avait fondé Marioupol, Kherson, Nicolaiev, Sébastopol . Seulement ces nouvelles villes étaient en construction, et les mauvaises langues racontaient que Catherine n’avait vu que des "villages Potemkine" .

       
    • #2964827

      Petite erreur. Le sud de l’actuel Ukraine était appelé :« La Nouvelle Russie ». C’est le reste de l’actuel Ukraine (sauf le secteur autour des Carpates) qui était appelé : « la Petite Russie ». Les combattants pro-russe en Ukraine veulent d’ailleurs reprendre le nom de Nouvelle Russie pour désigner le territoire qu’ils veulent rattacher à la Russie.

       
  • Vers une rupture Europe -Russie, les Américains continuant de commencer avec Moscou sur les sujets vitaux ( notamment l’uranium)…

     

    Répondre à ce message

  • C’est bizarre mais si la Russie s’obstine toujours à ne pas livrer et laisser livrer du blé vers l’Afrique et le Proche Orient ,ce que demande ces derniers mais en plus les occidentaux ,alors non seulement elle se coupera de ces derniers mais en plus elle fera en sorte bien malgré elle que les africains et le proche orient se tourne définitivement vers l’Occident ,s’en serait alors fini des lien qu’elle a tissé depuis des dizaines d’années en Afrique et au proche Orient.

    Les Russes ont des contrats envers des pays africains ,il faut qu’ils les respectent c’est un impératif vital sinon il ne seront pas mieux que les yankees,ils ne seront pas mieux que le déterminant péjoratif de "russkofs"

     

    Répondre à ce message

    • #2964714

      Ce que vous dites là n’est pas forcément juste si on en croit l’article du Saker,(23/5/22) que ce serait en fait l’Ukraine qui serait responsable de la pénurie alimentaire,refusant de laisser partir marins et bateaux,ayant de plus miné les eaux de la Mer Noire,les russes ouvrant des corridors...
      Bon,maintenant,les ports sont peut-être bloqués par les deux parties...

       
    • J’espère que les gens vont comprendre qu’ils ne sont que 2 faces d’une même pièce ....

       
  • #2964689
    Le 25 mai à 11:17 par Roland de Roncevaux
    Guerre en Ukraine : vers la rupture définitive Russie-Occident (...)

    Le Maire de Moscou, Sergueï Sobianine, a annoncé l’amnistie des amendes pour non-respect des restrictions covid-19. Il a même annoncé que les entreprises et particuliers seront remboursés des amendes déjà perçues. En outre, les entreprises pharmaceutiques russes ont annoncé la suspension de la production de vaccin covid-19. La maladie va être considérée comme endémique. C’est un renversement total dans le narratif pandémique à l’Est !

    C’est également intéressant pour lire l’évolution de la politique intérieure russe. Sobianine, à ma connaissance, représente les élites occidentalisées des grandes villes. Il avait été l’un des promoteurs du covidisme en Russie. Et pour gérer les contradictions, Poutine avait laissé gérer localement les autorités selon leur ligne politique. Ce revirement montre que la guerre en Ukraine change la donne pandémique. Et que les élites pro-occidentales se rapprochent du patriotisme russe dans l’épreuve. Ca montre aussi à quel point l’utilisation de cette pandémie était politique !

    En tous cas, les Russes n’en ont plus rien à faire de ménager l’oligarchie occidentale. Ils ont même parlé de quitter l’OMS et l’OMC.

    lien de l’agence de presse RIA-Novosty sur l’amnistie.
    https://ria.ru/20220525/amnistiya-1...

    lien de l’agence de presse TASS sur la suspension de la production des vaccins.
    https://tass.com/society/1454099

     

    Répondre à ce message

  • En politique internationale, aucune rupture n’est jamais définitive. Sinon nous serions toujours fâchés avec les Espagnols, les Anglais ou les Allemands qui furent, chacun à leur tour, nos "ennemis héréditaires". L’exemple allemand est encore assez proche mais il serait bon de rappeler que l’Espagne, de Charles Quint jusqu’à Philippe IV (au moins), fut le pire ennemi du royaume de France. François 1er est même allé jusqu’à passer une alliance avec Soliman, selon le principe d’après lequel les ennemis de mes ennemis sont mes amis.
    Donc, encore une fois, parler de rupture définitive dans ce domaine est une absurdité.
    Ces gesticulations auront un temps, jusqu’à ce que la politique réelle reprennent ses droits.
    Aucune civilisation, aucun empire, aucune hégémonie n’est éternelle, tous se sont cassés la figure. Le soi-disant Occident et les Etats-Unis déchoiront donc un jour, qui n’est peut-être pas si lointain que ça. C’est inéluctable car c’est ainsi que va l’Histoire depuis des millénaires.

     

    Répondre à ce message

  • #2964708

    La députée de la Verkhovna Rada d’Ukraine et chef de la faction Holos Kira Rudik, qui a déclaré qu’elle se battrait jusqu’à la dernière balle, a été remarquée à la gare de Varsovie avec des valises...

     

    Répondre à ce message

  • Je ne suis pas universitaire en géopolitique, mais j’ai à peu près le même âge que ces experts que j’écoute un peu partout en ligne et "online" (puisque je suis de près les anglo-saxons), et je n’ai vécu que 9 ans sur 65 dans l’hexagone, et dans 14 pays du tiers-monde, dans des conditions particulières, avec des anglais, des américains, des russes, entre nombreux autres.
    Je ne vois pas l’avenir des occidentaux comme le voient la plupart des spécialistes que j’entend. Je crois qu’ils n’arrivent pas à se départir du forme d’arrogance dont l’acmé est bien entendu les états-uniens et leur satellite australien, caricature des premiers : encore plus incultes si c’était possible et encore plus fiers de l’être.
    Je vois les britanniques autrement : d’avoir perdu leur domination au profit des précédents, qu’ils prenaient à juste titre pour des bourrins, puis d’avoir plongé dans la mouise, les a bien calmés. Les autres européens - pour ne pas dire blancs - ont continué à vivre sur leurs bribes d’époque glorieuse, la fierté de leur art de vivre (qui est réel), mais se sont sabordés en suivant de mauvais maîtres déjà bien avant Attali, qui ont pourri leurs mentalités en les prenant par de bons sentiments qui n’existent que chez eux. Et par des mauvais qui leur ont fait brader leurs secrets au tiers-monde. Ils ont oublié que l’homme est un loup pour l’homme, ce sont entre-déchirés jusqu’à ce que le tiers-monde, pas empêtré dans les bons sentiments ni en manque de requins et rapaces, ait compris comment jouer contre eux.
    Je vois les occidentaux très perdants dans cette "guerre des races" tant qu’ils ne l’auront pas compris. Perdants jusqu’à l’irrémédiable, car les déjà plus riches du Monde ne sont pas blancs, se foutent de la démocratie et des Droits de l’Homme, qu’ils n’ont pas inventé.

     

    Répondre à ce message

  • #2964800

    Le récent passage de Romain Bessonnet sur Sud Radio est une correction sur toute cette hystérie occidentale et au rééquilibrage des puissances sur la scène politique internationale.

     

    Répondre à ce message

    • Lio, j’aurais pu écrire mot pour mot votre commentaire.
      Quel aveuglement de la France. !!!!!
      Quant aux anglos, faut-il qu’ils se sentent forts pour coloniser toute l’Europe, nous racketter avec leurs trafics à la City, proférer mensonges sur mensonges, nous espionner nous détrousser et depuis le Brexit multiplier les provocations avec l’accord tacite de l’UE.

       
  • #2964805

    Y aura pas de rupture, les mêmes qui hurlaient contre Poutine hier se feront une joie de lui lécher le cul demain et seront même plus pro-Poutine que ceux qui étaient simplement sceptiques ou critiques de la stratégie européenne. Déjà plus de 20 entreprises qui ont ouvert des comptes en roubles pour payer le gaz, des tentatives de plusieurs pays de rouvrir le processus diplomatique (alors qu’on n’est même pas en plein été). Et maintenant cette vieille merde de Kissinger qui appelle l’Ukraine à abandonner la Crimée et le Donbass...

     

    Répondre à ce message

  • L’Occident a tout fait pour intégrer la Russie gentiment depuis 2000 , lutte antiterroriste, JO, OMC, FiFA, ISS, Chine, Routes et Streams, et Poutine, tout mafieux qu’il est, a eu les yeux plus gros que le ventre, il peut agiter le nucléaire et la grandeur soviétique autant qu’il veut par hubris, il a déjà perdu, sa propre tête et celle de la Russie, l’Ukraine ;)

    Bref, c’est pas Azov le problème, c’est la mer Baltique et la mer Noire , "la colline de Laponie jusqu’aux bulbes dorés de Cracovie" (mais qu’il est con vot’président ! mdr)

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents