Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

"La guerre est là, sur notre sol" : Macron seul contre Poutine

 

 

Après avoir fait la guerre pendant deux ans contre le covid, et après l’avoir perdue en rase campagne (la psychose poutinienne a remplacé la psychose covidienne en un clin d’œil), notre Petit Dictateur s’attaque désormais tout seul, comme un grand, à la Grande et Sainte Russie, que ses alliés de l’OTAN ne veulent pas aller chatouiller, du moins pour l’instant, dans son pré carré ukrainien.

 

Macron, on le sait tous, a besoin de faire sauter les élections pour reprendre la main. En effet, en France, un président qui se transforme en chef de guerre a le loisir d’effacer un bilan calamiteux. Et le bilan de la Macronie, c’est le merdier à tous les étages : économique, social, politique, constitutionnel, sanitaire, informationnel. On ne va pas entrer dans les détails, mais pour 92 % des Français (on a ôté les 8 % de la classe aisée), on a beaucoup perdu sous le régime du petit rothschildien.

Heureusement pour lui, une guerre se profile à l’Est, qui peut lui faire prendre la présidence morale de l’Europe et le poste de généralissime en chef de l’OTAN, devant Stoltenberg. Le petit garçon a sorti son épée de bois et veut aller ferrailler, ou plutôt croiser le bois, avec Adolf Poutine. Puisque la presse française commence tranquillement à hitlériser le boss de toutes les Russies, ce qui comprend la Biélorussie et l’Ukraine.

 

JPEG - 77.2 ko
Dans l’hebdo de BHL, sans surprise !

Ultimatum lancé à l’Ukraine. Incidents désignés comme des provocations susceptibles de déclencher l’intervention des troupes russes. Regroupement de celles-ci à la frontière ukrainienne. Reconnaissance des territoires séparatistes. Non-respect des accords de Minsk… Depuis plusieurs semaines, Poutine rappelle par son comportement différents stratagèmes déployés par Hitler en 1938 et 1939 à l’égard de trois pays européens : l’Autriche, la Tchécoslovaquie et la Pologne. Bien sûr, il ne s’agit pas d’affirmer une équivalence entre la fureur expansionniste de Hitler et les calculs froids et prudents de Poutine. Face à lui, ce n’est pas non plus la même Europe qui céda jadis à la politique de l’apaisement, même si on attend de voir si les Européens accepteront de mourir pour Kiev. (Le Point)

Si Poutine est Hitler, alors Macron c’est de Gaulle ?

 

 

Manque de pot, l’intendance ne suit pas...

 

 

Macron veut la guerre mais les hommes et les matériels de notre armée sont à bout de souffle. La faute aux guerres africaines et au conflit irako-syrien. Comme pour le Mali, Manu se tourne vers l’Europe, c’est-à-dire l’Allemagne, qui a envoyé... des casques (et quelques obus) aux Ukrainiens fin janvier 2022, pour obtenir de l’aide, et Olaf Scholz regarde ailleurs.

L’Allemagne, même si elle vient de geler l’importation de gaz russe par Nord Stream 2, en a dramatiquement besoin. Les sanctions, de ce côté-là, ne tiendront pas longtemps : l’industrie, les exportations et le profit avant toute chose chez nos pragmatiques voisins allemands ! Et puis, il y a des effets pervers...

 

 

BFM Business invitait justement Patrick Martin-Genier, prof à Sciences Po, qui analysait l’impact sur la Russie de sanctions financières.

« Il est difficile de calibrer des sanctions financières, mais le fait d’interdire de lever des fonds sur les marchés internationaux comme à la City de Londres, cela risque d’avoir un effet... »

Aussitôt, il tempère son propos :

« La Russie est un sous-continent sur le plan géostratégique, elle a ses propres ressources. Elle a passé un accord avec la Chine, et leurs transactions ne sont pas libellées en dollars, l’exclusion de Swift ne sera donc pas très importante. »

Et souligne l’interdépendance germano-russe :

« L’Allemagne importe 60 % au moins du gaz naturel, Olaf Scholz a surtout subi une forte pression de la part de Joe Biden concernant la suspension de Nord Stream 2. Et l’exportation de gaz vers l’Europe, c’est 15 % du PIB russe. Ils n’ont pas non plus intérêt à nous couper le gaz ou à avoir des conflits prolongés avec l’Europe. »

Pour ce qui concerne la France, ce sont encore les agriculteurs qui vont trinquer : les Russes vont augmenter leur production et leur autonomie, et la crise va se répercuter dans le monde paysan, qui n’a pas besoin de ça. La conclusion du spécialiste des questions européennes est sans appel :

« Il n’y avait pas d’alternative, l’OTAN n’interviendra pas, il n’y aura pas un soldat américain. Seules des sanctions économiques dissuasives auront un effet sur l’économie russe. »

Effectivement, Biden vient d’annoncer un durcissement des sanctions économiques et financières à l’encontre de la Russie, mais il n’enverra pas un seul soldat de l’OTAN sur le sol ukrainien pour sauver Zelinsky, dont le fauteuil commence à brûler.

 

 

L’ancien ministre des Affaires étrangères Hubert Védrine remet Ruth Elkrief, qui rêve de guerre mondiale, en place :

 

 

Une parole lucide dans un concert de klaxons des larbins de l’axe américano-sioniste (AAS). Car c’est bien l’AAS qui a poussé l’Ukraine à marcher sur la queue du tigre russe. Du côté israélien, justement, qui passe son temps à violer les espaces aériens de ses voisins (Liban, Syrie) et les lois internationales, on avale le coup magistral de Poutine, même si la presse mondialiste le présente comme le nouvel Hitler.

 

 

Du côté israélien, on est beaucoup plus pragmatique. Et on commence à lorgner sur la Syrie, l’Iran, histoire de profiter du chaos mondial, de la redéfinition des lignes (9 avions chinois viennent de survoler Taïwan, selon le Mage) pour en finir avec la menace antisioniste.

Le directeur général du ministère israélien des Affaires étrangères, Alon Ushpiz, a annoncé jeudi soir que la Russie avait envoyé plus tôt des messages à Israël indiquant qu’elle s’« accommodait » de la réaction de l’État hébreu après l’entrée des troupes russes en Ukraine, a rapporté WallaNews. (i24news)

 

La géopolitique mondiale vient de subir un tremblement de terre, une tectonique qui va bouleverser l’ordre mondial établi par les Américains depuis 30 ans, depuis la chute de l’URSS justement. Il semble qu’une page se tourne, et si les Européens continuent à jouer les larbins de l’Empire, ou de l’AAS, alors ils devront faire face au bloc sino-russe, cette alliance forte entre une puissance militaire et une puissance économique majeures. Le rejet de la nouvelle superpuissance eurasiatique ne fait que la renforcer de jour en jour. Les Américains, et surtout les Européens, en première ligne, sont en train d’insulter l’avenir.

Bonus bonheur : Dominique de Villepin violente BHL

 

 

Post scriptum : quand Macron dit que « la guerre est là, sur notre sol », il ne parle pas du sol français mais du sol européen. Son projet est bien d’effacer la France de la carte de l’Europe, et du monde.

Comme prévu, sur E&R :

 






Alerter

98 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #2914431
    Le 26 février à 13:50 par paramesh
    "La guerre est là, sur notre sol" : Macron seul contre Poutine

    « Il est difficile de calibrer des sanctions financières, mais le fait d’interdire de lever des fonds sur les marchés internationaux comme à la City de Londres, cela risque d’avoir un effet... »




    surtout que si je ne m’abuse, depuis l’affaire Skripal, les entreprises et les banques russes ne peuvent plus qu’emprunter sur des délais ne dépassant pas trente jours, ce qui n’est profitable qu’aux banques pour la gestion de leurs liquidités. donc le marché financier est déjà pratiquement fermé à la Russie. On attend le veto sur le SWIFT avec impatience.

     

    Répondre à ce message

  • #2915078
    Le 27 février à 12:57 par Jean-Michel
    "La guerre est là, sur notre sol" : Macron seul contre Poutine

    si Poutine, c’est Hitler, alors Macron, c’est Reynaud

     

    Répondre à ce message

  • #2915088

    Après la peur de la pandémie, la peur du déclenchement imminent de la Troisième Guerre mondiale...

     

    Répondre à ce message

  • #2915267
    Le 27 février à 16:33 par FREDERIQUE
    "La guerre est là, sur notre sol" : Macron seul contre Poutine

    "Le chaos du monde ne naît pas de l’âme des peuples, des races ou des religions, mais de l’insatiable appétit des puissants. Les humbles veillent !"

    Et quand cet "insatiable appétit des puissants" est - en plus ! - poussé à son paroxysme par la haine intrinsèque, stérile, et revancharde d’une poignée de dangereux individus arrogants, méprisants, se croyant au-dessus de tout et s’autorisant - en toute impunité depuis plus de 70 ans ! - la totalité des dérives possibles et imaginables dans les domaine de l’exaction et du crime, on voit où cela mène le monde !

    "Ordo ab chao" - "Quoi qu’il en coûte !" comme nous l’aura seriné certaine pathétique marionnette... - en fait un chaos sanitaire absolu, délirant, invivable, odieusement délétère sur le plan social/économique/humain depuis plus de 2 ans, mais dont le """danger""" s’étant cependant envolé comme une bulle de savon qu’il était, et ses retombées - indéniablement justiciables ! - commençant à poindre à l’horizon, il devenait urgent autant qu’indispensable, pour cette engeance malfaisante et sa clique de larbins serviles et lâches, de trouver une porte de sortie leur évitant d’en payer le prix...

    Ainsi naquit la si dangereuse et mortifère doxa d’une """invasion""" russe avec """massacres de civils""" ??!!

    Merci, donc, à tous les "humbles qui veillent" - dont AS et toute l’équipe d’E&R font partie depuis si longtemps déjà... - inlassablement/courageusement/efficacement dans le but d’éviter à 99% des habitants de cette planète de sombrer dans le gouffre abyssal qui les attend à court terme - si rien n’est fait pour arrêter cette vertigineuse descente aux Enfers... - et remonter ensuite la pente afin de retrouver un monde simplement ... VIVABLE !!

    Et d’ici là, un peu de rire, c’est bon pour notre immunité, dont nous savons maintenant qu’elle gêne - au plus haut point ! - les racailles perverses d’en haut ! ;-D
    https://twitter.com/i/status/149785...

     

    Répondre à ce message

  • #2915307
    Le 27 février à 17:12 par Monde en péril
    "La guerre est là, sur notre sol" : Macron seul contre Poutine

    Les fauteurs de trouble et de chaos, défroqués par Poutine, sont sur leurs petits souliers et vocifèrent des menaces inaudibles, pendant que Poutine leur donne une leçon de pouvoir (le pouvoir utilisé à bon escient, pour défendre son peuple et non pour le soumettre), une leçon de souveraineté, de défense de son territoire et des seins,... Bref, une leçon de gouvernance dans la dignité, le respect des Nations et des peuples souverains.
    C’est l’occasion pour les autres chefs d’Etats (malheureusement soumis) d’en prendre de la graine...

     

    Répondre à ce message

  • #2915325
    Le 27 février à 17:41 par FREDERIQUE
    "La guerre est là, sur notre sol" : Macron seul contre Poutine

    Ukraine : Zelensky lance sa guerre contre les civils du Donbass – Le Jeune Indépendant (jeune-independant.net)

    Incroyable !!??
    Et moi qui croyais que le méchant c’était Poutine, ça alors, quelle surprise !!??

    Heureusement qu’il y a encore des VRAIS journalistes dignes de ce nom, et pas que les ignobles manipulateurs et autres minables gratte-papier, qui palabrent sur les plateaux télé ou torchent des articles indécents de malhonnêteté intellectuelle et morale !!

     

    Répondre à ce message

  • #2915414
    Le 27 février à 19:35 par Fautquecachange
    "La guerre est là, sur notre sol" : Macron seul contre Poutine

    Macron symbolise toute la caste des dirigeants français, qui ont toujours fait les serpillères des décideurs de l’empire us germano-anglosaxon dont ils ont sans cesse espéré faire partie. Tellement aveuglés, qu’ils ne voient et n’entendent même pas son chant du cygne. Le seul rapport de force que maîtrise encore relativement cette ’puissance’, reste le pouvoir de nuisance médiatique de propagande.

     

    Répondre à ce message

  • #2915551
    Le 27 février à 22:20 par Marmiedoise
    "La guerre est là, sur notre sol" : Macron seul contre Poutine

    La guerre en Ukraine et son intensification lui permettrait de faire oublier l hysterie covidiote et ses consequences affligeantes mais aussi de contourner sa declaration au sujet de la tenue des prochaines elections presidentielles ! Tout benef...
    "Notre sol" ? Non la France ne s etend pas jusqu a Kiev, bon c est vrai que la France il s en tape, lui c est a minima l europe qu il sert et bien meme dans ce cas ca fonctionne toujours pas puisque l Ukraine n est pas membre de l ue ! Donc "notre sol" c est DTC et bien profond !
    Toujours est il que le poudre se fait mettre a nouveau (il doit vraiment aimer) par l otan et les US et cette carpette, bien representative de la quasi integralite de la ploutocratie politico merdiatique du pays, nous maintiendra malgre tout dans cette purge qu est l otan ! Aucune credibilite, humilie tant par Poutine que Biden et probablement bien d autres encore, entache des pires derives autoritaires et liberticides qu ait connu la France de toute la 5eme republique, croulant sous l affairisme et le larbinat de la finance internationale... Bonjour le portrait ! Il parviendrait presque a faire oublier Hollande et Sarkozy !
    Malgre tout et c est le plus affligeant il s en trouvera encore bien assez pour voter en sa faveur !

     

    Répondre à ce message

  • #2917438
    Le 2 mars à 13:15 par Jean-Marie L.
    "La guerre est là, sur notre sol" : Macron seul contre Poutine

    Macron, de toute façon, il est aussi président des Français qu’il est empereur de l’OTAN.

     

    Répondre à ce message

  • #2917444
    Le 2 mars à 13:22 par Jean-Marie L.
    "La guerre est là, sur notre sol" : Macron seul contre Poutine

    De Zelenskij à Biden en passant par Macron, Bojo le clown et compagnie, on ne peut que se rappeler la formule de DSK à propos des ministres de Hollande : "J’ai jamais vu une bande de brêles pareille !"

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents