Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Macron lance une bombe contre les Français, qui lui explose en pleine gueule

 

 

C’est à la fois stupéfiant et logique : le président de la République, dans une interview au Parisien, relais fidèle du ministère de l’Intérieur, et donc des forces occultes qui régissent la nation en sous-main, vient de lancer une bombe contre les Français, tous les Français, et pas seulement les non-vaccinés.
Stupéfiant parce qu’un président en exercice n’a jamais été aussi loin dans une déclaration officielle, logique parce que le jeune Emmanuel montrait des signes de déviance mentale, et des signes grandissants. Il semble que la résistance acharnée des antivax, relayée par la méfiance grandissante des double-vaccinés, qui ne veulent majoritairement pas d’une troisième injection, aient eu raison de sa raison.

 

Même les députés, pourtant légitimistes en diable, sont retournés :

 

 

L’avantage de cette sortie, c’est d’abord de réveiller les Gilets jaunes, abasourdis depuis deux ans par la violence de la répression (2018-2019) et par l’arnaque du covidisme, qui a tout fait pour faire se tenir tranquilles les Français.

 

 

Que les antivax et les Gilets jaunes soient en colère contre les propos inadmissibles du Président en exercice, c’est compréhensible ; ce qui l’est moins, et qui nous rassure, c’est la réaction des pro-Macron, qui sont sidérés. Le petit Glux est presque un résistant, aujourd’hui :

 

 

Et encore, on n’a pas encore entendu Attali, qui doit se prendre la tête entre les mains : tout ça pour ça ! Avoir choisi un élu pour en faire un Élu, l’avoir éduqué, choyé, pistonné, financé, envers et contre tous, pour le voir déchoir comme ça, d’un coup, plaf !, il y a de quoi regretter son choix !

Maintenant, qu’est-ce que cette sortie va changer ? D’abord, il est désormais loisible d’insulter le Président. Jusqu’ici, il y avait une sorte de pacte de non-agression verbale entre les représentants politico-médiatiques et la Macronie. C’est terminé. Les gros mots volent de partout.

 

« Taré », « pourriture », « sociopathe »

 

 
 
 
 

 

 

« Mais une révolution ne s’invite pas, c’est le peuple qui la décide ! »

 

 

Eh bien, soit.

Comme prévu, comme toujours, sur E&R :

 






Alerter

248 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #2878344

    Il veut nous faire payer l’affaire Trogniéé

     

    Répondre à ce message

  • Pendant ce temps là, les bourreaux aiguisent les guillotines, sans rire (à moitié), ça va mal finir, pour lui c’est sur, Macron rime avec Néron. A force de jouer au patachon, on va franchir le Rubicon

     

    Répondre à ce message

  • j’ai du mal à croire en la "sincérité honnête" de tous ces politicards indignés par les propos de macron.les loups se bouffent pas entre eux.
    Tout ceci n’est qu’une manoeuvre électorale rien d’autre.Tous ces politicards candidats sans exception méprisent le Peuple depuis bien trop longtemps.

     

    Répondre à ce message

  • Celui et ceux qui participent à m’emmerder parce que je respecte la loi peuvent aller se faire aimer, d’ailleurs je ne suis pas même pas rancunier avec eux, puisque je leur souhaite une bonne année !

     

    Répondre à ce message

  • Y a-t-il une fois dans l’histoire des 3 derniers siècles ou la Révolution a été décidée ou déclenchée par le peuple ?

     

    Répondre à ce message

  • Le drame c’est qu’il n’emmerde pas tout le monde car il s’en trouve encore qui vont voter pour ça. Ce type ne partira qu’en deux morceaux avec l’aide de la grande faucheuse.

     

    Répondre à ce message


  • Et donc, il faut leur dire : à partir du 15 janvier, vous ne pourrez plus aller au restau, vous ne pourrez plus prendre un canon...



    "Prendre un canon", comme s’il était coutumier de se coller le ventre au comptoir d’un troquet, on l’a vu particulièrement ridicule dans cet exercice.

    Devant des lecteurs du "Figaro", il n’aurait pas usé du même langage.

    S’adressant ainsi aux lecteurs du "Parisien", il a voulu faire "peuple" et ce faisant il a d’abord fait preuve de mépris à leur égard.

    Les électeurs ne respectent que ceux qui savent garder leur rang par leur tenue et leur langage.

     

    Répondre à ce message

  • #2879030
    Le 6 janvier à 20:57 par ProtégeonslaPalestine
    Macron lance une bombe contre les Français, qui lui explose en pleine (...)

    I ] Outrances de langage et fabrication du consentement

    1- INADÉQUATION ENTRE LE VERBE ET LA FONCTION PRÉSIDENTIELLES, source d’électroc collectif. But = préparer la résignation par la sidération.

    2- PROPOS EXCRÉMENTIEL ET INDIGNATION DE CIRCONSTANCE. Admonestés, infantilisés, les Français non injectés sont consolés par le camp des multi-dosés = union factice et éphémère, prélude à la trahison (les indignés d’un soir voteront la loi de détention pour les objecteurs de conscience). Là encore, l’effet de sidération est destiné à briser les dernières résistances.

    3- PHRASÉOLOGIE DÉMAGOGIQUE ET RÉÉLECTION : Emprunter la terminologie de Jean-Marie Bigard plutôt que celle d’un Jean-Marie Le Pen, la vulgarité facilitant l’adhésion identificatoire du peuple.

    La section commentaires des magazines américains féministes, immigrationnistes et vaccinistes encense la démarche lexicale de Macron, preuve que gauchisme, totalitarisme et puritanisme font bon ménage dans ce vaudeville du NOM.

     

    Répondre à ce message

  • #2879322

    "Les non-vaccinés, j’ai très envie de les emmerder"

    Après il faut savoir lire entre les lignes.. s’il a l’intention de nous emmerder, c’est qu’il sait très bien qu’on n’a pas l’intention d’arrêter de le faire chier.

     

    Répondre à ce message

    • Exact, il semblerait qu’il y ait de plus en plus de gens qui doutent de tout ce merdier, des gens qui ne respectent pas le port du masque en extérieur, des doubles dosés qui disent qu’ils vont refuser la troisième, etc ... Si on essaie d’être un peu optimistes, ce coup de colère est potentiellement le signe que les choses commencent à leur échapper. Après faut pas rêver, si la narration covid s’effondre, elle laissera la place à une autre arnaque. Mais ce qui compte, c’est que de plus en plus de gens doutent du bien-fondé de tout ça. Les totalitarismes s’effondrent quand la masse cesse d’adhérer à l’idéologie véhiculée par la propagande. On y est pas encore mais ça arrivera de toute façon, la question est de savoir combien de temps ça va prendre.

       
  • Maintenant,c’est clair,pour ceux qui en doutaient encore ;le pays est dirigé par un tyran avec une équipe restreinte aux ordres !Cette kyrielle de négationnistes constitutionnelle est dans la lignée des plus grands dirigeants totalitaires...L’histoire(malgré le déni d’existence de despote 1er) nous a montré ou le fascisme et la dictature menés les peuples !!
    Depuis 2017,TOUS les collabos participants a ce nom seront comptables devant l’histoire et le peuple... !!C’est évident,beaucoup trop de monde a souffert,a tout perdus,est mort,vit un cauchemar sans fin,n’a même plus de vie familiale par cause de vision différente du plandémie...tout cela est inacceptable,impardonnable, antidémocratique et inconstitutionnelle !!Pour tous ces adeptes de régime dictatorial, le retour de manivelle sera réel... !!

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents