Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Ménard (chez Haziza) accuse Philippot d’avoir "des morts sur la conscience"

« Le vaccin, ça nous protège contre les formes les plus graves de la maladie... »
Robert a bien appris sa leçon, comme Country le perroquet.

 

 

On s’est toujours demandé comment un individu pouvait répéter une connerie sans actionner son intelligence. La réponse est simple : la force du groupe prime la plupart du temps. Autrement dit, défendre une vérité peut se faire à son insu, au détriment de son appartenance au groupe, cimenté par un mensonge collectif, ou mutuel. Une sorte de consensus foireux, mais qui tient.

Les anti-pass ou antivax en prennent plein la gueule, mais ils ont objectivement raison. Ils sont désocialisés par les autorités qui représentent le groupe humain, mais cela ne fait rien car à terme, le rapport de force va se retourner. Il suffit alors de tenir. Tout n’est qu’une question de temps, de résistance. C’est pourquoi il y a les peureux et les résistants, deux races d’humains.

 

Le duo Ménard–Haziza se déchaîne

Ménard, qui est pourtant un souverainiste convaincu, s’en est pris à Philippot, autre souverainiste convaincu, mais pas très convaincu par le vaccin et la politique du gouvernement en matière sanitaire.

Ménard  : Quand monsieur Philippot, qui s’amuse, qui s’amuse, pour gagner quelques voix, à dire un certain nombre de monstruosités, de bêtises insensées, de flatter dans le sens

Haziza  : De complotisme ! De complotisme.

Ménard  : De comportements les plus complotistes, je veux dire ils prennent une responsabilité qui fait que demain, je n’imaginerai pas m’assoir autour de la même table.

Haziza  : Ça veut dire qu’ils ont des morts sur la conscience ?

Ménard  : Mais bien sûr qu’ils ont des morts sur la conscience, quand on manifeste, quand on va dans le sens des gens...

C’est très mal d’aller dans le sens des gens, nous dit le perroquet. Et quand on ne va pas dans le sens des gens, c’est qu’on va dans celui de l’oligarchie. Le reste de l’échange entre le frotteur et le perroquet est insignifiant, si l’on s’intéresse à l’information ou à l’intelligence des choses. Ménard, à court d’arguments, finit par sortir son joker.

Ménard : « Et puis il y a des gens qui sont complotistes, pardon de le dire ici, je le dis pas parce que c’est vous qui êtes en face de moi, qui flirtent avec l’antisémitisme sur un certain nombre de leurs propos... »

 

Philippot a porté plainte contre les propos de Ménard, ce qui ne va pas faciliter les rapprochements dans le camp national, zébré depuis ses débuts de clans et de contradictions, les uns se soumettant au pouvoir profond, les autres y résistant tant bien que mal. Le camp antivax a pour lui la raison, mais pas le nombre. Quand un homme interpelle le Président sur son hypocrisie, ses mensonges, cela donne un « vous êtes très politisé » surréaliste :

 

 

Les vrais responsables des morts sur la conscience sont ceux qui ont sciemment détruit la santé publique pour la livrer aux appétits du secteur privé, ces multinationales du médicament et des assurances qui bavent sur ce marché immense, éternel, et sans défense puisque les gouvernements sont pour la plupart corrompus par cette énorme machine économique. Les peuples se retrouvent piégés comme des bovins dans l’enclos qui mène à l’abattoir.

La situation est tellement dingue qu’on en arrive à des ministres de la Santé qui lancent des appels à la vaccination totale de la population pour un simple virus de grippe – la grippe ayant toujours eu quelques formes graves pour certains –, ce que l’humanité connaît depuis des milliers d’années, et qui la fortifie chaque année malgré les pertes, naturelles.

 

Le règne du mensonge, signe que la Bête est là

 

 

 

 

 

 

Politiciens, journalistes, ceux qui se prêtent à ce mensonge dantesque et à cette manipulation surpuissante échapperont peut-être à la justice des hommes, puisqu’elle aussi est en partie corrompue, du moins à sa tête, mais ils n’échapperont pas à la justice divine. C’est notre consolation.

Philippot, sur E&R :

 






Alerter

112 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
Afficher les commentaires précédents