Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Mort de Mikhaïl Gorbatchev à 91 ans, dernier président d’URSS

Mikhaïl Gorbatchev, l’ancien dirigeant soviétique qui a mis fin pacifiquement à la guerre froide, est décédé à l’âge de 91 ans. Prenant le pouvoir en 1985, il a ouvert l’URSS de l’époque au monde et a introduit une série de réformes dans son pays.

 

Mais il n’a pas pu empêcher le lent effondrement de l’Union soviétique, dont est issue la Russie moderne.

Des hommages ont été rendus dans le monde entier, le chef de l’ONU Antonio Guterres affirmant qu’il « a changé le cours de l’Histoire ».

« Mikhail Gorbatchev était un homme d’État unique en son genre », a écrit le secrétaire général de l’ONU, M. Guterres, dans un hommage sur Twitter. « Le monde a perdu un leader mondial de taille, un multilatéraliste engagé et un défenseur infatigable de la paix. »

L’hôpital de Moscou où il est décédé a déclaré qu’il souffrait d’une longue et grave maladie.

Ces dernières années, sa santé s’est détériorée et il a été hospitalisé plusieurs fois. En juin, les médias internationaux ont rapporté qu’il avait été admis après avoir souffert d’une maladie rénale, bien que la cause de son décès n’ait pas été annoncée.

Le président russe Vladimir Poutine a exprimé ses plus sincères condoléances à la suite du décès de M. Gorbatchev, a déclaré son porte-parole Dmitri Peskov à l’agence de presse russe Interfax, selon Reuters.

La présidente de l’Union européenne, Ursula von der Leyen, l’a qualifié de « dirigeant de confiance et respecté » qui « a ouvert la voie à une Europe libre ».

« Cet héritage est celui que nous n’oublierons pas », a-t-elle ajouté.

Le Premier ministre britannique Boris Johnson a déclaré qu’il admirait le courage et l’intégrité de M. Gorbatchev, ajoutant : « À une époque d’agression de Poutine en Ukraine, son engagement inlassable à ouvrir la société soviétique reste un exemple pour nous tous. »

M. Gorbatchev est devenu secrétaire général du Parti communiste soviétique et dirigeant de facto du pays en 1985.

À l’époque, il avait 54 ans – le plus jeune membre au pouvoir du conseil, connu sous le nom de Politburo – et était considéré comme une bouffée d’air frais après plusieurs dirigeants vieillissants. Son prédécesseur, Konstantin Chernenko, était décédé à l’âge de 73 ans après un peu plus d’un an au pouvoir.

Sa politique de glasnost, ou d’ouverture (en russe), a permis aux gens de critiquer le gouvernement d’une manière qui était auparavant impensable.

Mais il a également déclenché des sentiments nationalistes dans de nombreuses régions du pays, ce qui a finalement conduit à son effondrement.

Sur le plan international, il a conclu des accords de contrôle des armements avec les États-Unis et a refusé d’intervenir lorsque les nations d’Europe de l’Est se sont soulevées contre leurs dirigeants communistes.

Il est considéré en Occident comme un architecte de la réforme qui a créé les conditions de la fin de la guerre froide en 1991 – une période de profondes tensions entre l’Union soviétique et les nations occidentales, y compris les États-Unis et la Grande-Bretagne.

Il a reçu le prix Nobel de la paix en 1990 « pour le rôle de premier plan qu’il a joué dans les changements radicaux des relations Est-Ouest ».

Mais dans la nouvelle Russie qui a émergé après 1991, il a été en marge de la politique, se concentrant sur des projets éducatifs et humanitaires.

M. Gorbatchev a fait une tentative malheureuse de retour à la vie politique en 1996, n’obtenant que 0,5 % des voix aux élections présidentielles.

Son héritage, qui divis,e se reflète dans les hommages qui ont suivi sa mort.

Henry Kissinger, qui a été secrétaire d’État américain sous le président Richard Nixon, a déclaré à l’émission Newsnight de la BBC que M. Gorbatchev restera « dans l’Histoire comme un homme qui a entamé des transformations historiques au profit de l’humanité et du peuple russe ».

 

 

James Baker, qui a négocié la réunification de l’Allemagne avec le gouvernement de M. Gorbatchev, a déclaré au New York Times que « l’Histoire se souviendra de Mikhaïl Gorbatchev comme d’un géant qui a dirigé sa grande nation vers la démocratie ».

Mais de nombreux Russes ne lui ont jamais pardonné les troubles qui ont suivi l’effondrement de l’URSS.

Vladimir Rogov, un responsable nommé par la Russie en Ukraine occupée, a déclaré que M. Gorbatchev avait « délibérément conduit l’Union (soviétique) à sa disparition » et l’a traité de traître.

Il sera enterré au cimetière Novodievitchi de Moscou, le lieu de repos de nombreux Russes éminents, à côté de sa femme Raisa, décédée d’une leucémie en 1999, a annoncé l’agence de presse Tass.

 

Mikhaïl Gorbatchev sur E&R :

 






Alerter

60 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #3020971
    Le 31 août à 14:42 par Jean-Jacques bourrè
    Mort de Mikhaïl Gorbatchev à 91 ans, dernier président d’URSS

    C’est sous son règne que les administrateurs de biens publics ont fait main basse sur les entreprises d’état et ont édifié leurs fortunes. Enrichissement mafieux validé par ses successeurs.

     

    Répondre à ce message

  • #3021031

    Doublement traitre : mauvais communiste, mauvais nationaliste ; pas très patriote, célebra la chute du mur de Berlin là où on glorifie la reunification allemande pour maquiller la défaite du communisme, irait même pas au paradis des communiste s’il y en avait un. Merci, la mort.

     

    Répondre à ce message

  • #3021054

    Bcp de commentaires extremes ici de gens qui pensent qu’ils auraient fait beaucoup mieux que lui. Est ce que ces memes gens en voudraient a Macron de n’avoir pas pu conserver la grandeur de l’Union Europeenne ? reflechissez un petit peu !

    Gorbatch n’etait pas un traitre. L URSS s ;ecroulaient comme on l’espere ici, l’UE et NATO s’ecroulera.

    Certes il a ete un peu idealiste et esperait qu ’il y avait des gens de bonne volonte en face...en 1985 on pouvait encore avoir une forme d’innocence. Meme Putin en 2000 croyait qu il pouvait travailler avec les occidentaux...il a lui aussi appris les dures lecons. Alors s il vous plait un peu de respect pour l’homme qui a contribue a l ;ecroulement d’un mega-systeme du type l’UE !

     

    Répondre à ce message

    • #3021486

      L’Union Européenne ? On s’en fout de sa "grandeur" de marchands de tapis, de banquiers véreux et de voleurs des peuples ! L’URSS avait plus de la gueule avec sa grandeur tragique que la ridicule, minuscule et insignifiante UE ! Personne ne mourra pour "un marché libre sans concurrence faussée" ou pour les banquiers véreux et autres marchands de tapis de l’UE !

       
    • #3021489
      Le 1er septembre à 11:31 par géopolix
      Mort de Mikhaïl Gorbatchev à 91 ans, dernier président d’URSS

      c’est surtout une erreur fondamentale d’analyser les faits historiques avec la mentalité d’aujourd’hui . C’est oublier un peu vite que dans les années 80, les soviétiques avaient un niveau de vie déplorable et connaissaient les privations à cause des dépenses militaires délirantes du régime soviétique .
      L’écroulement de l’ URSS avait été décrit bien avant Gorbatchev dans le célèbre livre d’Hélène Carrère d’ Encausse " l’empire éclaté" . Gorbatchev a été le dirigeant soviétique qui a cessé de mentir à son peuple, contrairement à ses prédécesseurs . Il a joué le role ingrat de liquidateur judiciaire d’une maison en faillite . La seule chose que les russes pourraient reprocher à Gorbi , c’est d’avoir cru sur parole les dirigeants occidentaux, au lieu d’exiger un traité rédigé et signé

      Le dirigeant français qui aura le courage de dire que nous sommes ruinés sera lui aussi détesté par les français et beaucoup plus que les vrais responsables de cette ruine .

       
    • #3021720
      Le 1er septembre à 17:48 par Eugénie
      Mort de Mikhaïl Gorbatchev à 91 ans, dernier président d’URSS

      !@swz et pourtant si ,les américains étaient près à mourir pour le marché libre et contre le bolchevisme. Tout les peuples ne sont pas aussi anti libéraux que les français, le bolchevisme est un repoussoir.

       
    • #3022277

      Un coco qui fête la chute du mur de Berlin ...

       
    • #3023552

      Gorby dans un dialogue avec Bush -père- estimait que les milliards dépensés en armement auraient finalement été mieux employés au bien des population, ce sur quoi Bush étauit paraît-il d’accord... sauf que Gorby a sous-estimé la duplicité des américain qui ont pousuivi leur but d’encercler la Russie. Ne jamais faire confiance aux visages pâles à la langue fourchue !

       
  • #3021269

    Les élites mondialistes pleurent Gorby, cela en dit long sur le personnage.

     

    Répondre à ce message

  • #3021273

    Ce mec est un traitre à la nation Russe. Des que les occidentaux désignent quelqu’un de bien on sait d’avance que c’est un vendu aux Américains et l’un de ses caniches Il est déjà tombé dans les poubelles de l’histoire.

     

    Répondre à ce message

    • #3021885

      On peut reprocher à Gorbatchev une certaine naïveté mais on ne peut pas l’accuser d’avoir vendu son pays à la mafia et aux occidentaux. Ne confondons pas Gorbi et son successeur l’alcoolique Boris Eltsine. Ceux qui le font sont bien mal informés et feraient bien d’essayer d’en savoir un peu plus sur le rôle de l’un et de l’autre.
      Par ailleurs l’implosion, sans bain de sang, de l’URSS en 1991 devrait servir de modèle à tous ceux qui aspirent à à ce que notre UE totalitaire et despotique disparaisse de façon identique.

       
  • #3021274

    Surveillez bien la proximité de Gorbachev avec le courant théosophique pseudo-rosicrucien appelé Agni Yoga, fondé par le couple d’espions notoires Helena et Nicolas Roerich, qui prenaient littéralement Lénine pour une réincarnation de Bouddha. Il s’agit d’un autre courant théosophique antichristique au sein de l’ONU, comme Lucis Trust fondé sur le courant d’Alice Bailey. Voir par exemple le système d’écoles fondé sur la théosophie d’Alice Bailey, mis sur pied par Robert Muller, un homme célèbre pour son implication dans l’ONU, dont il fut l’un des plus assistant-secrétaire général les plus connus.

     

    Répondre à ce message

  • #3021432

    La chute du mur a été le début de la fin pour l’Europe de l’ouest. Immigration massive des roumains, albanais et autres nomades vers l’Autriche et l’Allemagne ! Gorby a du s’entendre avec les mondialistes "occidentaux " pour vendre la Russie aux oligarques et autres mafias mondialistes et sans frontières !

     

    Répondre à ce message

  • #3021503

    @ Eugénie,
    Je préfère le "truc" URSS au "truc" de l’UE de la mère Von der Leyen !
    Ah oui, plein de pays de l’Est, une fois "libérés" par Gorbachov s’empressent aussitot de devenir des vassaux serviles(Pologne, Pays Baltes entre autres) des States pour servir de chair à canon dans une guerre Otan/Russie ! Super la libération des pays de l’Est envahis par le capitalisme libéral prédateur de l’Occident !
    Merci Gorbachov, le bienfaiteur de l’Europe de l’Est !

     

    Répondre à ce message

    • #3021717

      Au que non ,à l’est ils ne regrettent pas l’occupation russe. Le capitalisme libéral leur a apporté plus de richesse que l’urss en 60 ans ( demande à la Pologne, pays baltes ,slovaquie etc) l’urss est morte et tant mieux, il n’y a que que dans cette france gauchiste ou elle n’a pas connu une "libération " de l’armée rouge qu’on la glorifie. Je suis profondément anti socialiste et l’urss et une aberration.

       
  • #3021564
    Le 1er septembre à 13:19 par Karl Marx & Friedrich Engels
    Mort de Mikhaïl Gorbatchev à 91 ans, dernier président d’URSS

    J’ai visité l’URSS puis séjourné deux fois en Russie et la seule amélioration que j’ai vu pour l’ensemble de la population c’est avec Poutine.

     

    Répondre à ce message

  • #3022850

    La chute du mur a été une belle arnaque mondialiste ! Avec lech valesa et j’en paule deux en tête ! Ce lèche qui a déclaré vouloir réduire la population russe à moins de 50 millions d’habitants !

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents