Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Non, rien. Saison 3 Épisode 2

L’artiste photographe spécialiste du flamenco est mort en pleine rue à Paris, ce matin, après avoir fait une chute et être resté plusieurs heures au sol sans être secouru. C’est un SDF qui a appelé les secours mais il était trop tard. (...)
Pendant plusieurs heures, dans une rue très fréquentée de la capitale, l’artiste, âgé de 84 ans, est resté au sol dans l’indifférence des passants. C’est finalement un SDF qui a appelé les secours vers 5h30. Mais à leur arrivée il était trop tard ; René Robert était mort d’hypothermie.
Ami du photographe, le journaliste Michel Mompontet fustige le déroulé des faits : « Il est resté seul, par terre, conscient, au moins pendant les cinq ou six premières heures dans l’un des quartiers les plus fréquentés de Paris, sans que personne ne juge bon d’intervenir ». « Il n’aurait jamais dû mourir », a-t-il déclaré à RTL.

 

***

Le Covid-19, on « va continuer à en parler très longtemps », a déclaré le président du Conseil scientifique Jean-François Delfraissy, « sur la pratique on a encore une année 2022 qui va être difficile ».
Si « on peut imaginer un printemps 2022 qui se passe dans de pas trop mauvaises conditions », selon lui « il y aura surement quelque chose à l’automne ». Ces pronostics dépendent de la nature des prochains variants, souligne-t-il, s’ils seront plus contagieux, et surtout plus virulents.

 

***

Les Stolpersteine (littéralement pierres d’achoppement en allemand) sont des cubes de laiton sertis devant des habitations pour rappeler qu’y ont vécu des victimes de la Déportation, durant la Seconde Guerre mondiale. Ce dimanche 23 janvier, comme chaque année, ils ont été entretenus au cours d’une cérémonie à Muttersholtz (Bas-Rhin). (…)

Une éponge et un produit polissant étaient utilisés pour l’entretien de ces pavés mémoriels. De vieilles photographies de famille ont été disposées. Pour plus de proximité. « Dans l’inconscient collectif, les juifs étaient des gens différents. Alors qu’on voit qu’ils avaient les mêmes photos de famille que nous. Être juif, c’est juste avoir une autre religion. Ce sont des humains ». C’était important de le rappeler. (…)
En outre, une nouvelle session de polissage devrait avoir lieu au mois de juin, et mettra à contribution les élèves de CM2 de l’école primaire de Muttersholtz. De manière très pratique, car il s’agit de l’année scolaire faisant figurer au programme l’étude la Seconde Guerre mondiale. Et de ses conséquences, jamais oubliées.

***

***

***

« C’est ma grande déception », c’est en ces termes que le candidat à l’élection présidentielle, qui a critiqué à plusieurs reprises le retour du service militaire en France, entrouvre les portes de son passé, le temps d’évoquer les raisons pour lesquelles il a été réformé. « J’ai fait mes trois jours, j’étais parti pour… Mais comme j’avais des problèmes de genoux catastrophiques… », raconte le principal adversaire de Marine Le Pen. Si des soucis de santé étaient à l’origine de son échec à l’armée, désormais Éric Zemmour « va mieux », il se « protège ».
Si Éric Zemmour a échappé au service militaire pour des raisons médicales, bien des célébrités ont redoublé d’inventivité pour s’y soustraire. Alors que Michaël Youn a joué les fous pour être réformé, Yvan Attal s’est fait passer pour dépressif, Nagui a profité des astuces d’un médecin qui a élaboré un stratagème pour lui éviter la case armée, tandis qu’Alain Chabat a fait une fausse tentative de suicide à l’aide de somnifères. (Gala)

***

***

***

***

Le coordinateur du centre de vaccination de Munster qui disait avoir été agressé par trois personnes le vendredi 7 janvier, a menti. Il a reconnu s’être auto-infligé les blessures, annonce ce mercredi 19 janvier la procureure de la République de Colmar. Elle demande une expertise psychiatrique.
Elle précise qu’il s’est blessé volontairement « à l’aide d’une seringue et d’un cutter personnels qu’il avait récupérés à son domicile dans l’après-midi, et en se donnant des coups avec les poings sur la cuisse. Il explique son comportement par un mal-être qu’il ressent qui l’aurait incité à cette mise en scène ». (France 3 Régions)

***

Selon lui, si autant de gens se vaccinent, c’est que le monde est victime d’une hypnose collective ! (...) Depuis qu’il étale ses théories conspirationnistes et antivax, l’ex de Carla Bruni se sent bien seul. Alors qu’il ne regarde plus du tout les infos, beaucoup trop orientées à sens unique selon lui et suivant les ordres et l’obéissance, le chanteur déplore que son entourage s’éloigne de lui.

« Ma famille et mes amis pensent que je suis cinglé de toute façon. Depuis l’année dernière, beaucoup de gens ont disparu. Ça m’a permis d’affiner le genre d’amitié que j’avais. Ça a également impacté les gens dont j’ai vraiment besoin et que j’aime », a-t-il déploré.

Professionnellement, c’est également le point mort pour Eric Clapton dont le « téléphone ne sonne plus très souvent ». « Je ne reçois plus autant de sms et d’e-mails », a-t-il ajouté. Mais pas question pour lui de se taire, surtout qu’il a assuré qu’il n’a plus de carrière et qu’il est « retraité de force » depuis 18 mois.

***

***

***

Ginette n’a qu’un regret ; qu’on ne lui demande jamais « que mangiez-vous ? » mais toujours « avez-vous vu Hitler ? ». Manger pour vivre, comment l’imaginer dans notre société sans guerre où la consommation est ordinaire ? Car en dépit d’un travail pédagogique effectué avant et après Birkenau par les professeurs qui préparent et accompagnent les élèves, la transmission porte forcément des limites !

Mais la mission, (voire le karma) de Ginette Kolinka arrive, tout de même, à faire son œuvre. Imprimer cette partie génocidaire de l’histoire de l’humanité dans les consciences de la jeune génération ! Avec elle, d’une façon personnalisée. Jusqu’à même une écoute totalement improvisée, par terre, en fin de la journée, dans l’aéroport du retour. Une sacrée victoire ! (France Culture)

***

***

***

***

Laurent Baffie crache dans la soupe, plus précisément la « Soupe miso » que l’humanité sert depuis des millénaires à la femme. « Miso » pour « misogynie », haine ou mépris de la femme qui préside depuis trop longtemps aux relations entre les individus… C’est le propos du spectacle que l’ancien sniper de la télévision a écrit et que trois comédiennes – formidables Lily Rubens, Tiffany Bonvoisin et Fabienne Louin - jouent actuellement au Théâtre de Dix-Heures, à Paris.

 

***

***

Ne manquez pas l’épisode précédent sur E&R :

 






Alerter

63 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #2896185
    Le 30 janvier à 21:17 par Nuit blanche
    Non, rien. Saison 3 Épisode 2

    Taubira : "Le peuple en à assez..."

    La pauvre, elle ne connaît toujours pas la différence entre la préposition ’à’ et le verbe avoir (à la troisième personne du singulier de l’indicatif présent) .

     

    Répondre à ce message

    • #2896362
      Le 31 janvier à 07:49 par Fanny
      Non, rien. Saison 3 Épisode 2

      Je pense plutôt qu’elle ne vérifie pas le niveau en orthographe de ses petits esclaves illettrés... Peut-être même qu’elle fait bosser du clandestin.

       
  • #2896232
    Le 30 janvier à 22:54 par Lafrancelibre
    Non, rien. Saison 3 Épisode 2

    Les suicides du saut d’immeuble semblent se poursuivre. Une conséquence du grand rejet ? Éliminations des gens gênants ou ayant des dossiers ?

     

    Répondre à ce message

  • #2896245
    Le 30 janvier à 23:47 par FaridDominique
    Non, rien. Saison 3 Épisode 2

    Christiane... allons !

    Affiche 1 : « se faire maltraiter ».
    Affiche 2 : « en a assez ».
    Affiche 3 : « controverse ».

    C’est mon petit côté pas moderne...

     

    Répondre à ce message

  • #2896248
    Le 31 janvier à 00:03 par goy pride
    Non, rien. Saison 3 Épisode 2

    Le coordinateur du centre de vaccination de Munster qui disait avoir été agressé par trois personnes le vendredi 7 janvier, a menti. Il a reconnu s’être auto-infligé les blessures, annonce ce mercredi 19 janvier la procureure de la République de Colmar. Elle demande une expertise psychiatrique.
    Elle précise qu’il s’est blessé volontairement « à l’aide d’une seringue et d’un cutter personnels qu’il avait récupérés à son domicile dans l’après-midi, et en se donnant des coups avec les poings sur la cuisse. Il explique son comportement par un mal-être qu’il ressent qui l’aurait incité à cette mise en scène ».



    C’est vachement rassurant d’apprendre que l’on a des gens très équilibrés, bien dans leur peau et droits dans leurs bottes pour injecter les Français ! Au jour d’aujourd’hui les injecteurs ne peuvent être que soit des débiles mentaux, soit des psychopathes. Quelqu’un de normalement constitué et ayant reçu une formation médicale ne peut pas ne pas savoir qu’il y a un gros souci avec ces injections ! Donc ceux qui continuent malgré tout à injecter les gens ne peuvent être que des dingues.

     

    Répondre à ce message

    • #2896347
      Le 31 janvier à 06:53 par dixi
      Non, rien. Saison 3 Épisode 2

      @goy pride

      C’est exactement la questions ou les questions que je me suis toujours posé .
      Et une question que je me pose ,mais toujours sans réponses cohérentes :
      un non vacciné peut attraper et transmettre le virus ,un vacciné peut également attrapé et aussi le transmettre et en plus une petite option, créer des variants qu’il transmet .Alors dans cette histoire débile ,ou se situe le problème ?

       
    • #2896368
      Le 31 janvier à 07:56 par Fanny
      Non, rien. Saison 3 Épisode 2

      Mais quel est le nom de ce serial piquouseur ? Il ne doit pas seulement être médecin et taré... On sait QUI a pour fâcheuse habitude d’inventer des agressions...

       
    • #2896406
      Le 31 janvier à 08:50 par Amour et Paix
      Non, rien. Saison 3 Épisode 2

      Très rassurant.
      Mon médecin généraliste pour lequel j’avais de l’estime réserve un ou deux jours dans la semaine rien que pour les vaccinations. Ça leur rapporte plus d’argent ?
      Pourtant il est très simple et son appartement privé est meublé très simplement.

       
  • #2896272
    Le 31 janvier à 00:59 par Captain Chiant
    Non, rien. Saison 3 Épisode 2

    Le covid 19, je pense pas que JF Défraichi va continuer à en parler longtemps, vu l’état de décomposition avancé dans lequel il se trouve.

     

    Répondre à ce message

  • #2896299
    Le 31 janvier à 03:29 par Lacharette
    Non, rien. Saison 3 Épisode 2

    Il y a des vidéos qui tournent sur la Chine où on voit des gens s’effondrer dans la rue et les passants des alentours se disperser comme un tas de mouches à merde. Les occidentaux réagissent généralement en demandant pourquoi les Chinois sont aussi inhumains. La réalité, c’est que si tu viens en aide à quelqu’un là-bas, tu dois payer ses frais d’hôpitaux s’il en est incapable. Une excellente manière de supprimer toute solidarité entre les individus. Je me demande ce que nous avons comme excuse, nous.

     

    Répondre à ce message

  • #2896317
    Le 31 janvier à 05:16 par juanitoflores
    Non, rien. Saison 3 Épisode 2

    « … l’artiste, âgé de 84 ans, est resté au sol dans l’indifférence des passants… »
    Il faut dire aussi qu’à Paris il y a un clochard tous les dix metres. Donc « l’indifférence des passants » c’est plutôt « l’habitude » des passants devoir des types allongés sur le bitume.

     

    Répondre à ce message

  • #2896563
    Le 31 janvier à 11:36 par Thorfinn
    Non, rien. Saison 3 Épisode 2

    Concernant la misogynie ou les sociétés patriarcale, il semblerait qu’elles viennent d’un fait anthropologique ; la femme aurait été dominée par l’homme avant tout car elle est le seul grand mammifère qui peut se reproduire toute l’ année, créant ainsi un fort risque de désordre social dans les anciennes communautés.

     

    Répondre à ce message

    • #2896742
      Le 31 janvier à 14:37 par paramesh
      Non, rien. Saison 3 Épisode 2

      non, en fait il semblerait que les premières sociétés humaines étaient matrilinéaires (avec une matriarche au sommet biologique de la famille car seule la femme était sensée faire des enfants, la responsabilité biologique masculine n’ayant pas été encore découverte. dans la tribu primitive la seule autorité sur les enfants est celle de la mère. Cela ne veut pas dire que la femme avait un rôle politique dominant mais qu’elle avait l’autorité sur sa descendance comme seule génitrice.

      socialement seul le frère aîné d’une femme peut politiquement s’imposer, donc en fin de compte le vrai matriarcat n’a jamais dû vraiment exister dans l’histoire car les hommes ont toujours été les détenteurs de la force productive indispensable à la survie du groupe.
      Donc que ce soit en tant qu’oncle maternel ou en tant que mari, c’est toujours l’homme qui s’impose ; mais cela n’implique pas non plus le patriarcat (la posséssion des biens et des enfants). dans les sociétés matriarcales d’aujourd’hui, la propriété et la progéniture sont toujours légalement à la femme mais c’est le frère aîné (l’oncle) qui gère.

       
  • #2896676
    Le 31 janvier à 13:07 par Alain Bispol
    Non, rien. Saison 3 Épisode 2

    Taubira-Bordeaux : 5 siècles d’aller-retours. Aujourd’hui, comme on dit chez Dassault, les avions ne sont plus des Caravelles.

     

    Répondre à ce message

  • #2896764
    Le 31 janvier à 15:05 par paramesh
    Non, rien. Saison 3 Épisode 2

    Durant 9h aucun passant ne s’est arrêté pour voir pourquoi ce monsieur gisait sur le trottoir




    Normal, il faut bien respecter les gestes barrières et peut être même qu’il n’était pas vacciné et c’est pas le moment de prendre des risques avec cet omicron qui déferle

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents