Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Pour le Dr Stéphane Gayet on doit la sortie possible de crise à Omicron

Et non pas aux mesures gouvernementales

La lumière est (peut-être) au bout du tunnel. Les derniers indicateurs de l’épidémie semblent esquisser une décrue de la vague hivernale de Covid-19. La situation à l’hôpital pourrait être finalement moins grave qu’annoncé initialement. Pour le Dr Stéphane Gayet, médecin infectiologue et hygiéniste, c’est l’immunité naturelle engendrée par le variant Omicron, et non les mesures gouvernementales, qui permet d’envisager une sortie de crise.

 

Probablement, en 2022, cette épidémie va s’atténuer de façon très intense c’est-à-dire pour atteindre un plancher et il est possible ensuite qu’on ait des petites vaguelettes, des petites reprises épidémiques, mais sans comparaison avec ce qu’on a connu avec la première et la deuxième vague. Et c’est effectivement ce à quoi il faudrait s’attendre, à moins que des effets secondaires des vaccins à ARNm – parce qu’il y a énormément de gens qui les ont reçus – nous réservent des surprises, parce que ces vaccins à ARNm perturbent l’immunité, l’immunisation, et il est possible que ça nous réserve de mauvaises surprises. Mais à part cette éventualité défavorable, on devrait s’attendre à ce que cette épidémie régresse d’une façon importante et prolongée au cours de cette année.

Maintenant que l’industrie a empoché des milliards, que le nombre de bénéficiaires de tout ce théâtre sanitaire a explosé – le nombre de milliardaires étant devenu indécent et leur fortune s’étant envolée – et qu’une bonne partie de la population mondiale est numérisée et détentrice d’un pass électronique, on peut effectivement imaginer, en particulier devant la grogne populaire qui monte, que le système va relâcher un peu la bride.

Jusqu’à la prochaine saison d’une série sans fin si l’on ne s’y oppose pas, selon l’adage qui rappelle que le pouvoir ne s’arrête que lorsqu’il trouve une limite.

 

Les dernières nouvelles d’Omicron :

 






Alerter

34 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #2888134

    Je reste toujours pantois quand quelqu’un parle du covid comme un problème majeur de ce siècle.
    Alors qu’on sait tous (les résistants et les éveillés) que cette crise est une crise du capital marchand, qu’il n’y a aucune épidémie particulière, que les chiffres sont tous biaisés à la hausse ou à la baisse, que les intentions de ces gens maléfiques qui nous gouvernent est une gouvernance mondiale avec la majorité des gens (99%) pucés, traqués et surveillés, que toutes les maladies saisonnières sont devenues par magie du covid (qu’on a pas encore isolé après deux ans de traque mondiale) , que toutes les lois et les constitutions sont bafouées d’un revers de main, que une grande partie de pme/pmi (dont les restos) ne vont pas survivre à cette supercherie, que des milliards ont été dilapidé au vue de tous pour des tests qui ne détectent que de la merde, qu’on a traumatisé à vie des millions de petits enfants par des masques et des tests obligatoires arbitraires, que des poisons nommés faussement vaccins ont tué officiellement plus de 36250 en Europe et que le petit microbe de l’Elysée va nous sauver.
    L’omicron comme d’ailleurs tous l’alphabet grec qu’on a utilisé à tord et à travers n’est qu’une énième arnaque des faux docteurs et scientifiques qui occupent maintenant les hautes fonctions des universités et de la recherche dite scientifique (la plupart sont en effet des vrp de big pharma).
    Car il n’y a toujours pas de preuves scientifiques (la vraie science expérimentale avec preuve à l’appui) qui nous affirme que ce virus de 2022 n’est pas une autre forme de grippe et que les vaccinés ne sont pas devenus par l’effet magique des injections pfizer des machines à démultiplier la charge virale de la dernière grippe habituelle.

     

    Répondre à ce message

  • #2888163

    "le système va relâcher un peu la bride ... jusqu’à la prochaine saison d’une série sans fin si l’on ne s’y oppose pas," surtout avec la vaccination des 5-11 ans que l on embrassera affectueusement toujours plus souvent et fortement quand ils sont nos enfants ....

     

    Répondre à ce message

  • #2888205

    Leur Plan est difficile à prévoir dans le détail mais apparemment, selon Cachesex lui-même, "un terrible virus va perturber les Présidentielles " donc si c’est le bouseux qui le dit, il faut prendre ça au sérieux. Certains annonçant depuis des mois une fausse pandémie Marburg destinée à couvrir les effets secondaires mortels des injections covid, ça peut être ça. Et ça restera alors dans la lignée Covid 19. Il ne faudra alors surtout pas aller prendre le vaccin proposé !

     

    Répondre à ce message

  • Oui enfin bon...ça ne les empêchera pas de nier une fois de plus la réalité et de continuer de pousser à la piquouze à tout va...

     

    Répondre à ce message

  • Les équipes de la brigade de recherche et d’intervention et de la brigade des sapeurs pompiers de Paris ont participé à une simulation d’attaque terroriste à Bercy...ne vous inquiétez pas, le gouvernement prévoit la suite des festivités à venir.
    macron veut activer l’article 18 qui donne les pleins pouvoirs en cas de crise majeure.
    Il n’y aura pas de sortie de crise...

     

    Répondre à ce message

  • #2888447
    Le 19 janvier à 19:09 par Jérômeproudhon
    Pour le Dr Stéphane Gayet on doit la sortie possible de crise à (...)

    Que de blabla pour rien, tiens ta crise ! https://amp.ouest-france.fr/sante/v....
    Ils leurs restent qu’un combat, les conspirationistes, ils ont toujours raison.

     

    Répondre à ce message

  • J’aimerais tellement que toutes les personnes innoculées qui nous crachent à la gueule du matin au soir, entendent cette interview très mesurée, et en particulier, ce passage sur les " surprises" que pourraient réserver a moyen terme ces injections sur le syteme immunitaire.
    J’ai déja eu vent de personnes ayant eu la stupeur de se voir testées positives a un celèbre virus a 3 lettres.
    Evidemment pour la premiere fois ils nous expliqueront tous que le test ne veut rien dire.
    Mais il faut avouer que c’est cocasse de la part de personnes qui ont gratuitement et très violemment stigmatisé et traité en pestiférés des personnes non malades, de se retrouver elles mêmes porteuses d’une maladie des plus stimatisantes.

    Je me suis même demandé si le retour récent des campagnes de pub "anti discrimination" et "coolifiante" a l’égard des séropos, campagne pour le moins surprenante pour ne pas dire clairement provoquante dans le contexte actuel de discrimination.,si cette remise en lumiere qui tombe comme un cheveux sur la soupe n’était pas lié avec ce phénomêne inquietant.

     

    Répondre à ce message

  • Je ne partage pas votre analyse sur la grogne populaire qui ferait céder le pouvoir,
    Il me semble que la finalité de tout ce processus, c’est d’ admettre en forme de mea culpa qu’une immunité naturellement acquise peut donner accès au pass sanitaire,

    et dans ce schéma, les antivax perdent complètement la bataille contre le pass sanitaire et la centralisation numérique, comment lutter contre un certificat gratuit qui stipule que vous n’êtes pas contagieux grâce à vos anticorps, donc pas dangereux pour la société ?

    Ca reviendrait à refuser la reconnaissance officielle de tout le combat mené,
    à savoir que ce n ’est pas dangereux et qu’on y survit très majoritairement bien.
    Aux yeux des "covidistes" , ce refus sera juste celui de gens qui contestent à tout prix, des emmerdeurs éternellement insatisfaits.

    En parallèle on attend l’ étude qui va méchamment pointer du doigt le billet de banque
    comme vecteur de maladie, pas nos billets à nous , mais peut être en Chine ou ailleurs il y aurait eu des cas, alors la précaution, hein, adieu les billets.

    Y’aura bien encore des voix pour dire que quand même, l ’anonymat dans tout ça,
    Encore un ou deux reportages sur ces monstres qui commandent des viols d’enfants en direct sur internet,

    et voila, le partisan de l’anonymat, ça sera le complice de ces réseaux du tiers monde qui violent leurs propres enfants pour 100 balles intraçables à cause des cryptos.

    Avec tout ça, on a plus rien à dire et on y est, au great reset, mèmère est rassurée,
    le monde est plus sur, plus propre.

     

    Répondre à ce message

    • #2888731
      Le 20 janvier à 10:32 par Jérômeproudhon
      Pour le Dr Stéphane Gayet on doit la sortie possible de crise à (...)

      Je ne comprends pas vraiment ce que vous pensez ? Premièrement, l’immunité naturel est reconnu pour le pass déjà. Et c’est justement parce d’omicron contamine la moitié de la population qu’ils doivent faire une pose sur l’agenda ? Puisque beaucoup n’auront plus besoin de dose, et c’est même la raison que les gens se font tester, ils veulent éviter de se faire injecter encore. Attendez plutôt les nouvelles narratives à venir ?

       
  • #2888609
    Le 20 janvier à 04:39 par Gauthier Perlouze
    Pour le Dr Stéphane Gayet on doit la sortie possible de crise à (...)

    L’épidémie de grobide-19 va s’arrêter mais la pandémie des moutons piquouzés elle n’en ait qu’à ses débuts:ils vont tomber comme des mouches et d’ici 10 ans 99% d’entre-eux,quelque soit leur âge et leur condition physique "mangeront les pissenlits par la racine" !!!
    Les 1% survivants,probablement mal en point pour la plupart,rentreront dans les anales oligarchiques pour avoir servis de cobayes à la science !!

     

    Répondre à ce message

  • #2888640

    Personnellement, je ne crois plus rien de ce qu’ils disent, je suis même persuadé qu’il n’y a ni virus, ni variants à l’heure actuelle, leur pétard mouillé s’est greffé avec les statistiques de grippe saisonnière et les médias ont fait le reste du travail.
    Comment un virus se propagerait-il a une telle vitesse s’il n’est pas aidé ? Entre l’émergence de ce "variant" et la contamination de quasi toute la planète il n’y a pas deux ou trois mois). Même en faisant exprès de le propager, c’est temporellement impossible. Pourquoi personne ne pose cette question ? La réponse ? C’est une guerre à la Don Quichotte contre un ennemi invisible ou carrément imaginaire.

    La science, la vraie avec le recul et la remise en question, voire le rejet de tout ce qui n’a pas de fondement vérifiable et critiquable est absente depuis le début de ce sketch. Si elle l’ouvre, on tue socialement ou littéralement, c’est l’omerta. Ce qu’ils utilisent pour fonder leurs injonctions est la pure définition du charlatanisme. Après "omicron", nous aurons droit à "mu", "iota", "nu", "alpha", "tau","iota" qui revient avec "omicron" et "nu". Leur comédie est fondée sur un dogme.

    Quelle ironie : les mêmes raisons qui ont aidé la science à évincer l’église s’appliquent désormais à la science. Peut-être qu’au fond c’est un problème lié à l’avidité du pouvoir, surtout quand celui-ci est incritiquable sous peine de châtiment.

    Pour ceux qui accordent encore du crédit au récit médical officiel, sur ça comme sur tout le reste (maladies chroniques, cancer, SIDA) - qu’il faudra reconsidérer ou à défaut jeter avec l’eau du bain, et ben... bonne chance.

    Enfin, leur sortie de crise n’est rien d’autre qu’une issue de secours au cas ou leur plan tournerait au vinaigre, après, si la pression retombe un autre variant émergera d’un chapeau de lapin.

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents