Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Quand la Commission européenne ment...

Tout a commencé par un texte très autoritaire émis par le compte Twitter de la Commission européenne, le 7 octobre 2021.

 

 

Voici maintenant cette déclaration en entier :

La présentation orale faite aujourd’hui du jugement du Tribunal constitutionnel polonais suscite de vives préoccupations quant à la primauté du droit de l’Union et à l’autorité de la Cour de justice de l’Union européenne.

La Commission maintient et réaffirme les principes fondateurs de l’ordre juridique de l’Union, à savoir que :

- Le droit de l’Union prime le droit national, y compris les dispositions constitutionnelles ;
- tous les arrêts de la Cour de justice de l’Union européenne sont contraignants pour toutes les autorités des États membres, y compris les juridictions nationales. Nous analyserons en détail le jugement du Tribunal constitutionnel polonais et déciderons des prochaines étapes. La Commission n’hésitera pas à faire usage des pouvoirs qui lui sont conférés par les traités pour garantir l’application uniforme et l’intégrité du droit de l’Union.

L’Union européenne est une communauté de valeurs et de droit, qui doit être respectée dans tous les États membres. Les droits des Européens en vertu des traités doivent être protégés, quel que soit l’endroit où ils vivent dans l’Union européenne.

La Commission européenne a pour mission de préserver le bon fonctionnement de l’ordre juridique de l’Union et continuera d’y veiller.

La Commission européenne, nantie de son pouvoir menaçant (« la Commission n’hésitera pas à faire usage des pouvoirs qui lui sont conférés... ») réaffirme donc la primauté du droit européen sur le droit français, pour ce qui nous concerne.

Pourquoi avoir besoin de réaffirmer ? La réponse par David Cayla, membre des Économistes atterrés, qui a repris ce texte de volée dans un thread :

 

 

8/ En dernière analyse, la légitimité d’un texte relève du crédit que lui prête un peuple de citoyens. En piquant une telle crise d’autorité, la Commission démontre à quel point sa légitimité est faible. Car celui qui a besoin de dire "je suis le chef !" est rarement un chef.

Au handball ou à l’Assemblée, on appelle ça un passage en force. On rappelle, pour les ignorants de l’exorbitant pouvoir européiste, cette espèce d’extraterritorialité du droit sur les nations qui composent l’UE, que le véritable pouvoir dans l’Union n’est pas le Parlement européen, mais bien la Commission, dont les membres sont choisis, et donc non élus démocratiquement, par les gouvernements des 27 États membres.

 

 

Jusqu’à ce qu’il prenne ses fonctions à la Cour des comptes en 2020, Pierre Moscovici a été pendant cinq ans commissaire européen aux Affaires économiques et financières, à la Fiscalité et à l’Union douanière, sous la direction de l’ultralibéral Juncker. Nous étions alors sous François Hollande, qui avait objectivement moins de pouvoir que son ex-compagnon du PS passé à l’ennemi supranational européiste.

Le 6 décembre 2018, Mosco, blâmant la colère du peuple, réclame « l’ordre » bourgeois :

 

 

La France étant, sous le régime Macron, devenue la double carpette des intérêts mondialistes et européistes, elle ne résistera pas, avec des antifrançais comme Macron (qui rêve de devenir le prince de l’UE) ou Moscovici, à l’effacement de son identité et des ses dernières prérogatives, ce que la Hongrie et la Pologne refusent obstinément.
Pour cela, ces deux pays sont maltraités par les médias mainstream occidentaux.

 

 

Bonus : le petit cours de droit européen

 

 

L’élection présidentielle euro-française...

 

Le démocrate Moscovici, sur E&R :

 






Alerter

22 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #2823469
    Le 8 octobre à 19:17 par R
    Quand la Commission européenne ment...

    Non, l’UE, pour une fois, dit la vérité ; puisque si la Pologne a raison, alors plus aucun traité n’a de valeur juridique et la parole des nations ne vaudrait plus rien. Évidemment que cette décision polonaise vaut que dalle, et, au contraire, va permettre à l’UE de resserrer son emprise sur les pays membres. Peut-être la Pologne feint elle l’insoumission pour glaner des millions supplémentaires ? À suivre..,

     

    Répondre à ce message

  • #2823528
    Le 8 octobre à 22:40 par Gil
    Quand la Commission européenne ment...

    L’union Européenne ne poursuit que deux buts :
    Allourdir les lois internes pour nous emmerder
    S’agrandir avec des pays comme l’Ukraine pour emmerder le monde

     

    Répondre à ce message

  • #2823530
    Le 8 octobre à 22:44 par goy pride
    Quand la Commission européenne ment...

    Comment à la fois prétendre la supériorité de son droit tout en s’avérant incapable de le faire respecter dans des États (Pologne et Hongrie) qui par ailleurs se gavent de subventions européennes ?



    Ce n’est pas que l’UE est incapable de le faire respecter, techniquement elle le peut, c’est juste que la priorité première de l’UE est d’éviter des bisbilles qui dégénéreraient à la Brexit avec d’autres pays. L’UE est parfaitement capable de sanctionner un pays comme la Hongrie, la Pologne...juste en fermant le robinet des subventions par exemple ; mais cela serait au risque de voir ces pays quitter l’UE. On notera par ailleurs que la Hongrie a déjà mis (et ce n’est pas la première fois) de l’eau dans son vin...

     

    Répondre à ce message

  • #2823558
    Le 9 octobre à 04:12 par LeDen
    Quand la Commission européenne ment...

    Le jour ou l’ue a une armée, on ira tout droit, comme aux us au 19ème siècle, à une guerre de sécession.

     

    Répondre à ce message

    • #2823601
      Le 9 octobre à 07:33 par Jean de tramecourt
      Quand la Commission européenne ment...

      Depuis 45 , l’UE en gestation , avait déjà une armée , c’est l’OTAN ; et celle ci , depuis son installation sur tous les pays européens , est garante de l’autorité des " vainqueurs " sur tout le territoire européen . Donc , à mon avis , une armée européenne servirait de supplétif à l’autre , et annihilerait définitivement toute volonté d’indépendance des pays concernés . C’est une garantie supplémentaire pour les mondialistes, de parfaire leur domination . ( du point de vue économique , financier , sociétal, etc ... c’est déjà fait ! ) .

       
  • #2823566
    Le 9 octobre à 05:43 par el vago
    Quand la Commission européenne ment...

    "Aidez-nous à détruire les états-nations" disait Kissinger au parlement européen, précisément parce que c’est à nos droits qu’ils en veulent, si nous perdons la primauté de l’état nation en matière de droit nous perdons en réalité l’essentiel de nos droits et pas seulement ceux acquis à la dite révolution.

    Ce passage en force s’explique donc parfaitement, c’est aussi logique que de dire que la démocratie locale ne peut pas remettre en cause l’union européenne, puisque ce qui cherche à se substituer à l’état nation ne veut plus se recouvrir des oripeaux de la démocratie, la démocratie est trop lente, embarrassante, il faut faire croire à tout un tas de chose et notamment que le peuple peut décider de son sort, au contraire rien de tel que la dictature technocratique, que les sachants sachent par le seul argument de l’autorité nous imposer leur vue débile en matière de lois, d’économie, de santé, de protection, d’immigration.
    L’union européenne ne sait en réalité dire qu’une chose : "Nous savons mieux que vous, peuples, prières de fermer votre gueule !"

     

    Répondre à ce message

  • #2823567
    Le 9 octobre à 05:47 par Gilles Merguez
    Quand la Commission européenne ment...

    S’il n y avait que la Commission européenne, mais il y a que des menteurs
    UE, Banques, Multinationales, Politiques, Lobbies, Justices, etc.....

     

    Répondre à ce message

  • #2823575
    Le 9 octobre à 06:13 par PL
    Quand la Commission européenne ment...

    " Au handball ou à l’Assemblée, on appelle ça un passage en force. "

    Moi je dirai que s’empare par la force du pouvoir suprême dans un État est un coup d’État, c’est un crime capital qui a toujours été puni de la peine de mort.

    Il faut arrêter, condamner à mort et exécuter tous ceux qui prétendent exercer un pouvoir supérieur à celui prévu par la constitution des États.

     

    Répondre à ce message

  • #2823583
    Le 9 octobre à 06:38 par nico
    Quand la Commission européenne ment...

    Tous les débiles qui défendent la conservation la France dans l’U.E sont exactement comme ceux qui défendent le narratif tordu de l’escroquerie au Covid , d’ailleurs sur Twitter on les reconnait ce sont le mêmes, ils ont cote a cote sur leur profil l’icône de la "seringue" et l ’icône du drapeau européen.

    Les plus a coté de la plaque ce sont les "fans" de Mélenchon de Marine ou de Zemmour qui pensent combattre l ’escroquerie Covid tout en adoubant leur champion de la soumission et au Covid et a l’ UE, deux projets de mise en esclavage des peuples.
    Le fascisme réel et concret c’est l’UE

     

    Répondre à ce message

    • #2824135
      Le 10 octobre à 00:17 par guibus
      Quand la Commission européenne ment...

      Les idiots iront d’eux-mêmes à l’abattoir. Signé le marchand de pantalon à une jambe. Malheureusement ils en sont au stade où on ne peut plus rien pour eux.

       
  • #2823622
    Le 9 octobre à 08:19 par raslebol33
    Quand la Commission européenne ment...

    L’union européenne est un leurre,une utopie...dirigés par des corrompus non élus,aux services des plus puissants(davocrate,dolder...)de façon a s’approprier les richesses de chacune des nations membres,de privatiser a tout va pour encore plus de fric et d’instaurer un régime totalitaire,façon urss... !!
    Et tous ceux qui ne veulent pas comprendre ce qu’il se voit comme le nez au milieu de la figure seront traités comme des collabos en temps de guerre...Il ne s’agit plus de petits délits...là on parle de haute trahison ;plus de souverainisme,destruction de la nation et du peuple,de son histoire,du modèle de société,destruction des richesses,des entreprises des biens et des institutions publiques au profit du privé... !!
    Pour certains,il va falloir ouvrir les yeux et sérieusement se bouger !!

     

    Répondre à ce message

  • #2823685
    Le 9 octobre à 10:17 par Pépé le Moko
    Quand la Commission européenne ment...

    Dans les années 80 , ils avaient un petit rituel à l’Oignon Européenne , puisqu’ils sont hébergés aux frais de la Princesse ...

    Quand un député / kommissar s’installait dans sa piaule , il recevait un coup de fil , et on lui demandait combien de " coussins " ils voulait sur son plumard ... et selon la quantité , il y avait tant ou tant de petites meufs ... en général des pays de l’Est ... qui lui ramenaient ses " coussins " ...

    Un député ( probablement Nigel Farrage ) qui n’avait pas trop apprécié le geste avait fait un scandale ... vite étouffé ... bien sûr ...

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents