Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Russophobie : Joël Lautier, une star française des échecs sur la liste noire américaine

Les Américains sont devenus les gendarmes et les juges du monde. Maintenant, tout ce qui touche à la Russie est considéré comme criminel. Joël Lautier, joueur d’échecs reconverti dans le business, est amalgamé à l’axe du Mal. Les Américains ne sont pas sortis de l’après-11 Septembre, dans le genre « qui n’est pas avec nous est contre nous », pour reprendre la phrase de Bush jr.

 

 

On a retrouvé la seconde partie où Joël Lautier exécute Garry Kasparov, passé ensuite à l’Ouest, en 29 coups. Quant à Kevin Bordi, le nouveau grand manitou de la vulgarisation des échecs en France (160 000 abonnés sur Blitzstream), marié à une Russe, on espère que l’ambassade américaine en France ne va pas lui demander de divorcer !

 

 

– La Rédaction d’E&R –

 


 

Les États-Unis ont ajouté en mars un Français, Joël Lautier, à la liste des personnes visées par les sanctions contre la Russie, ont rapporté Les Échos mercredi. Une décision qui peut sembler surprenante et qui touche une ex-star tricolore des échecs.

 

C’est un nom qui ressort du lot. Sur les plus de 340 individus sanctionnés par les États-Unis le 24 mars en lien avec la guerre en Ukraine, un seul n’est pas russe, mais français : Joël Lautier, un ancien champion international d’échecs devenu conseiller en fusion-acquisition.

[...]

Pourquoi Joël Lautier ?

Il a même droit à une mention spéciale du Trésor américain puisqu’il est cité à part dans un communiqué de presse faisant état des efforts de Washington pour cibler « l’élite des proches de Vladimir Poutine ». Ce Français de 48 ans y est mis presque dans le même sac qu’une quinzaine de riches Russes, dont Gennady Timchenko, un homme d’affaires et ami de Vladimir Poutine depuis le début des années 1980.

Presque – car Joël Lautier n’est pas visé par les sanctions spécifiquement pour s’être enrichi grâce à sa proximité avec le maître du Kremlin, contrairement aux oligarques qui se retrouvent dans le viseur des autorités américaines et européennes. Il doit ce discutable privilège au fait qu’il est devenu, en 2020, directeur non-exécutif au conseil d’administration et membre du comité de surveillance de la banque russe Sovcombank.

Cet établissement financier, l’une des banques d’importance « systémique » en Russie, est soupçonné d’avoir aidé l’élite russe à s’enrichir illégalement. Elle a été l’une des premières cibles des sanctions américaines, dès le début de l’invasion russe en Ukraine, le 24 février.

[...]

De champion d’échecs à homme d’affaires en Russie

Joël Lautier, contacté par Les Échos, n’a, de son côté, pas souhaité réagir à son inscription sur la liste des sanctions. Elle signifie que les éventuels avoirs qu’il détient aux États-Unis ou dans une banque américaine peuvent être saisis, et qu’il ne peut pas faire affaire avec des Américains.

Ironiquement, Joël Lautier a été mis sur la liste des sanctions américaines le même jour qu’Anatoli Karpov, l’ex-champion du monde d’échecs qui, devenu député russe, a voté en faveur de la guerre en Ukraine. Ces deux-là se sont affrontés par le passé à plusieurs reprises… sur l’échiquier.

Le tropisme russe du Français vient en partie de sa carrière échiquéenne. Jusqu’en 2006, Joël Lautier était, en effet, la plus grande star tricolore des échecs. Il a été champion du monde junior, a participé à plusieurs reprises au tournoi des candidats au titre de champion du monde. Joël Lautier est aussi l’un des très rares joueurs à avoir un score positif (2 victoires, 1 défaite, 7 nuls) contre la légende vivante des échecs Garry Kasparov.

[...]

Et finalement, lorsqu’il prend sa retraite des échecs en 2006 pour se tourner vers la finance, « la Russie m’a offert la meilleure passerelle pour passer des échecs aux affaires ! », avait-il déclaré en 2016 aux Échos. Il profitait alors aussi de cette tribune médiatique pour dénoncer, deux ans après l’annexion de la Crimée par la Russie, la « diabolisation de la Russie en Europe » et appelait à tisser davantage de liens commerciaux avec Moscou.

Lire l’article entier sur france24.com

Malgré ces provocations, la France n’est pas russophobe

 

L’amitié franco-russe aux échecs

 






Alerter

41 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • L’empire US et le contrôle des contenus.
    Vous avez vu que les télécommandes des télévisions récentes avaient une touche Netflix...
    En fait Netflique !

     

    Répondre à ce message

  • Mon père, qui ne pouvait pas saquer les Rouges disait, que dans les années 50, il était entendu par bon nombre qu’ils avaient écrasé les Nazis (auxquels lui-même accordait une certaine sympathie : les marches militaires, sans doute) : donc en quelque sorte et comme la plupart de ses potes, qu’ils avaient gagné la guerre.
    Puis vint le soft power américain, Sardou et ses « Ricains » : on connait la suite... Ça pour « Le jour le plus long », pour la connerie, ça l’est !

     

    Répondre à ce message

  • Il me semble que la femme de Kevin Bordi est balte et pas russe.

     

    Répondre à ce message

  • Les états-uniens liste noire ont chopé le syndrome Patrick Cohen (liste noire).

     

    Répondre à ce message

  • Les piteux-unis d’Amérique vont, d’échec en échec, finir mat.

     

    Répondre à ce message

  • Une russophobie à très court terme mais qui laissera des traces. J’attends de voir comment les choses évolueront d’ici quelques mois quand les illusions d’approvisionnement s’estomperont et que le grand bal des girouettes commencera, langues brunes et hypocrisie ouvriront ce dernier.

     

    Répondre à ce message

  • Le moins facile, le plus pas évident, le plus lourd à supporter , c’est quand on a pas une vie sociale de con moyen, et pire, qu’on a un cerveau capable d’étudier les cause du mal tout en ayant aussi étudié les causes du bien, c’est de rester dans la paix et dans l’amour du con, enfin du prochain.

    En ce moment ce qui me fait marrer c’est d’avoir mis un autocollant avec un gilet jaune sur deux grosses burnes que certains connaissent sûrement, dans l’ascenseur avec écrit des choses aimables sur les côtés de l’autocollant, puis voir ces côtés être arrachés mais l’autocollant tenir... Aujourd’hui il ne reste plus que le gilet jaune, on ne ne voit plus ni les burnes à l’intérieur ni les poils autour, par contre on voit un Marine Présidente et un sourire qui enrage tout les fachos gauchos qui vont tomber dessus sans réussir à l’arracher car il faudrait qu’ils viennent avec du détergent et ils laissent ça aux types comme moi de nettoyer leur merde. De les voir constater leur haine dans l’ascenseur face à un gilet jaune qui dit Marine Présidente, soit une femme bien sous tout rapports soutenu par quelqu’un qui s’est sûrement battue pour les droits de tout les français et vivant dans le même hlm qu’eux, de savoir qu’ils savent que ça ne peut venir que de moi tout en étant incapables d’assumer eux d’être des macroniste, j’avoue que au moins pour les 2 prochains jours c’est assez jouissif...

    Le bonheur au quotidien, c’est aussi coller ses couilles tant qu’on en a, avec subtilité et balécouillismes des crevures amorales qui nous cernent. En reconnaissant tout de même les bonnes surprises quand elles se présentent, sans pour autant s’en faire des illusions.
    La vie d’un homme qui porte toujours ses couilles, au milieu des hyènes des vautours et des rats, sans oublier les aoûtats du vivre ensemble.

     

    Répondre à ce message

  • Bonjour ; voila une citation tres communautaire -ceux qui ne sont pas avec nous sont contre nous- entrainant un clivage allant jusqu aux individus de tous pays sur des guerres qui ne sont pas les notres. Suite a la defaite de fait du groupe globaliste et son etat profond -de plus en plus visible- en ex Ukraine ils essaient de pousuivre leur projet en preparant un troisieme guerre mondiale des mechants contre les gentils et nous savons qui est qui. Apres l echec de la plandemie globaliste ; arrive la guerre globaliste et l effondrement economique globaliste et le plan covid 19 toujours en soutien pour les -naifs- represente en France par Macron. Pour finir ce serai la guerre civil a l inerieur des pays et la guerre entre des etats. Soit la guerre globales et le chaos jusqu a nos domiciles.

     

    Répondre à ce message

  • Moi j’ai un Bleu Russe à la maison, avec ma femme et les gosses, on lui a fait un embargo sur les croquettes
    Et de temps en temps, on lui file un coup de pied au cul, mais uniquement en groupe, on sait jamais, il est quand même Russe, faut se méfier
    Donc on fait comme l’OTAN , on tape en famille et par derrière
    Mais on sait qu’on est le bien et que Minouche notre Bleu Russe, c’est le Mal

     

    Répondre à ce message

  • Russophobie : Garry Kasparov, une star russe des échecs sur la liste noire poutinienne.

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents