Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Bocuse d’Or 2023 : victoire du Danemark

France : le féminisme et le jeunisme échouent

C’est tout l’échec (attendu) du féminisme, comme il en a été du racisme en d’autres temps avec la discrimination positive : désormais plus aucune femme n’a de légitimité tant sa présence dans un concours ou dans une quelconque compétition reste toujours suspecte de favoritisme. Pire, même sa simple exposition (dans un film, sur un plateau de télévision, ou par extension dans n’importe quel événement de la vie) est entachée d’une méfiance sur le bien-fondé de sa présence.

 

Ainsi donc de Naïs Pirollet, pourtant sortie major de promotion de l’Institut Paul Bocuse – un titre dont on peut penser que seule la compétence y est pour quelque chose. Mais voilà, première femme à représenter l’équipe de France aux Bocuse d’Or, la défiance est de mise, pour le plus grand préjudice de la candidate et de ses qualités réelles. Car présenter une femme en 2023, jeune de surcroît, est tellement attendu que cela résonne presque comme une commande. Le féminisme a voulu mettre les femmes à l’honneur, elle les a toutes rendues sujettes à caution.

En 1989, le concours n’en était alors qu’à sa deuxième édition, et ce fut une femme qui le remporta, la chef Léa Linster. À une époque pas encore encombrée du féminisme radical et stupide de nos jours, la jeune impétrante avait pu jouir de toute la légitimité de son prix sans qu’aucun vieux réactionnaire de notre genre n’y trouve à redire. Quelle belle époque pour les femmes !

 

 

Échec dans l’échec, Naïs Pirollet ne terminera que cinquième de la compétition, même si elle remportera une nouvelle épreuve, stupide mais so-2023 : Feed the kids, un plat destiné aux enfants que quelques spécimens Benetton goûteront et jugeront. Dans un pays gouverné par un gamin, quoi de si étonnant que des gones (puisque la compétition se déroule à Lyon) viennent nous donner leur incompétent avis sur un plat qui aura demandé des mois de préparation et 5h35 de sueur à des experts en technique culinaire ?

La féminisation d’un domaine étant généralement signe d’une perte de vitesse dudit domaine, on se rassurera en constatant que les 24 membres du jury restent des mâles blancs (voire jaunes, on connait l’excellence des cuisines asiatiques) de plus ou moins 50 ans et probablement hétérosexuels. D’ailleurs l’exception qui confirmera cette règle est la présence d’une seule chef française (mais officiant aux États-Unis – on ne sera pas étonnés)... fiancée à une actrice américaine. Sic transit gloria mundi.

 

Remise des différents prix

 

La finale au complet

(1er et 2nd jour, en 3 parties chacun)

E&R, expert aussi en gastronomie :

 






Alerter

31 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #3106424
    Le 24 janvier à 11:22 par Olivier Besancenot
    Bocuse d’Or 2023 : victoire du Danemark

    La France de la gastronomie , est devenue la France des Kebabs ...

     

    Répondre à ce message

    • #3107367
      Le 25 janvier à 12:28 par reymans
      Bocuse d’Or 2023 : victoire du Danemark

      Pas sûr que ce soit la faute des kebabs s’il n’y a plus moyen de trouver un simple jambon beurre digne de ce nom sans faire des bornes ou se contenter d’une qualité des plus médiocres.

       
    • #3107430
      Le 25 janvier à 14:21 par Bibilechien
      Bocuse d’Or 2023 : victoire du Danemark

      Les kebabs sont bien souvent du blanchiment d’argent

       
  • #3106437
    Le 24 janvier à 11:36 par @anarchiste
    Bocuse d’Or 2023 : victoire du Danemark

    Ouai peut-être que le Danemark a le Bocuse d’or, mais nous on a le chanteur Bilal Hassani, on a la première dame de France Jean Brichel, on a Vincent Macdoom pour la mode, Inès Rau pour les penalty droit au but, Gilles Verdez et Étienne Liebig, mais aussi Aymeric Caron et Sandrine Rousseau comme intellectuels, des philosophes tels que Bernard Henri Lévi et Michel Onfray, Bruno Lemaire et Emmanuel Lechypre en économistes, dans le domaine de la santé, Karine Lacombe et Michel Cymes, Kaaris et Orelsan en rap, Kev’Adams en rire et chansons, Ruth Elkrief en playmate , Rochedy en coiffure, Jean Marie Corda en lancer de nains (c’est lui qu’on lance) , donc qu’on nous fasse pas chier !
    La France a un incroyable talent

     

    Répondre à ce message

    • #3106524
      Le 24 janvier à 12:57 par Gopfdami
      Bocuse d’Or 2023 : victoire du Danemark

      Les talentueux ne sont bien souvent pas aux postes de commande, voilà pourquoi le canoë France n’arrête pas de zigzaguer, voire de reculer face au courant.

       
  • #3106510
    Le 24 janvier à 12:42 par Clofer
    Bocuse d’Or 2023 : victoire du Danemark

    De toutes façons la bouffe de gueux qui a fait la réputation française, genre garbure gersoise, cassoulet toulousain, bourguignon,etc n’intéresse plus tous ces chefs chichiteux. Ils ne pensent plus qu’à revisiter !
    Même chose pour les opéras, les metteurs en scène veulent absolument laisser leur empreinte et vous servent des Noces de Figaro dans un décor d’HLM et des chanteurs en marcel.

     

    Répondre à ce message

  • #3106687
    Le 24 janvier à 15:19 par Mandale Roide
    Bocuse d’Or 2023 : victoire du Danemark

    Rachitique, elle est loin d’inspirer la moindre ’’ fête charnelle ’’
    imaginez le reste !!

     

    Répondre à ce message

  • #3106758
    Le 24 janvier à 16:26 par Comique9564810
    Bocuse d’Or 2023 : victoire du Danemark

    Il faudrait que les chefs arrêtent de se prendre pour des artistes. Tous ces dressages à la con sont épuisants et pour l’œil raffiné et pour l’appétit. C’est du bling bling pour nouveaux riches.

     

    Répondre à ce message

  • #3106798
    Le 24 janvier à 17:16 par JL29
    Bocuse d’Or 2023 : victoire du Danemark

    La France n’est même pas dans les douze premiers, les rosbifs arrivent en dixième position, on croit rêver, je veux dire on croit cauchemarder.

     

    Répondre à ce message

    • #3107003
      Le 24 janvier à 20:42 par Saphir
      Bocuse d’Or 2023 : victoire du Danemark

      Toi t as même pas lu l’article... tu t es contenté de la vidéo sans comprendre que tu voyais le tableau des compétiteurs du premier jour...
      C est sûr qu en s informant de la sorte, le résultat ne doit pas être génial.

       
  • #3107268
    Le 25 janvier à 09:48 par La noblesse du pauvre c’est d’apprecier ce qu’il a sans en avoir (...)
    Bocuse d’Or 2023 : victoire du Danemark

    De la France il ne restera que l’essentiel !

     

    Répondre à ce message

    • #3107325
      Le 25 janvier à 11:38 par Armagnac et saucisson
      Bocuse d’Or 2023 : victoire du Danemark

      Donc les migrants, les salles de shoot, les pistes cyclables, le Plug-anal géant place Vendôme, la troupe musicale de Patrick Bruel, la rondelle a Ruquier, la Fistiniére et la FIAC
      Le pays sera suffisamment attractif, pour les quelques touristes nonagénaires new-yorkais et les quelques multimillionnaire ukrainiens venu skier a Courchevel

       
    • #3107434
      Le 25 janvier à 14:27 par Boom
      Bocuse d’Or 2023 : victoire du Danemark

      Je dirai : "il ne reste" malheureusement

       
  • #3107318
    Le 25 janvier à 11:29 par Grégory Forest
    Bocuse d’Or 2023 : victoire du Danemark

    Moi qui ai due arrêter l’école après le cm2 a cause du divorce de les parents , j’ai travaillé ensuite à la mine alors que je savais à peine lire, je suis quand même assez fier d’écrire sans faire trop de fautes, et d’être capable de comprendre un peu le monde dans lequel je vis , en plus d’avoir été capable de pratiquer un accouplement complet , malgrés ma débilité a la limite de l’autisme.
    Aujourd’hui, heureusement pour ma fille , elle a plein de super papas de substitution bien meilleurs que moi.
    Hamdoulla comme on dit dans mon pays de naissance où les mâles un peu trop blancs et sans avoir une place de choix dans la société ne sont plus les bienvenues pour donner leurs avis sur leurs propres enfants qui sont en réalité les enfants de l’immigration qui les détestent .

    J’ai bon ? Merde c’est ma vie haha... c’est ça qu’est bon.

     

    Répondre à ce message

    • #3108202
      Le 26 janvier à 13:49 par Zone
      Bocuse d’Or 2023 : victoire du Danemark

      Moi, je suis né dans une mine, car à l’époque les femmes et les hommes descendaient à 14 ans et ne remontaient jamais, comme les chevaux. Heureusement, sous De Gaulle, cela prit fin et mes yeux se sont ouverts à la lumière en 1961.j’appris à lire, à calculer et à réfléchir tout en passant le plus clair de mon temps au soleil.
      Aujourd’hui, la population vit à nouveau dans une immense mine, où une grotte, et ne comprennent absolument rien à ce qu’il se passe. Ils sont malades, comme des siliconés de la vie et vont tous crever sans même savoir ce qui les tue. Tout est normal, dans le fond d’une mine, la réalité est formée d’ombres, de suie. Et quand le grisou pète, c’est tous les occupants qui meurent, les membres explosés, les yeux fondus, les poumons brûlés, gazés.
      Pourtant personne ne les a obligés à se faire enfermer dans le noir.

       
  • #3107323
    Le 25 janvier à 11:36 par Archi
    Bocuse d’Or 2023 : victoire du Danemark

    En même temps, la france n’est pas vraiment un territoire de gastronomie.

     

    Répondre à ce message

  • #3107403
    Le 25 janvier à 13:36 par on bouffe plus, indigeste !
    Bocuse d’Or 2023 : victoire du Danemark

    Moi, c’est quand dès le départ (repris dans une vidéo proposée ici) j’ai vu le groupe de France, en cercle, gueuler "Yaaahaaa" que je me suis dit que c’était baisé. J’ai abandonné. Le résultat ne m’étonne pas. Mais dans un Pays ou le Michelin ne décerne plus que pour une cuisine de merde, avec le cuistot à table avec les clients et tout... Je serais la famille Bocuse, je refuserais que ce "festival" porte mon nom. Bientôt l’étoile pour les insectes. La destruction ou la reconstruction plutôt de la cuisine traditionnelle française.

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents