Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

De l’implication de la communauté juive dans la traite négrière

Petit rappel pour Dieudonné

Note de la Rédaction

Une traduction ERTV !

Une intervention de Tony Martin, historien américain proche de la Nation of Islam et professeur émérite au Wellesley College (où il a été membre fondateur du département d’études africaines), lors d’un colloque organisé en 2002 par l’Institute for Historical Review.

 

Soutenez E&R avec odysee.com

 

À relire absolument :
le premier échange Soral/Dieudonné (avril 2002),
extrait de l’ouvrage Abécédaires de la bêtise ambiante

 

ESCLAVAGISME

Dieudonné et l’esclavagisme

 

L’ex-comique Dieudonné utilise désormais ses passages télé hors promo pour fustiger l’esclavagisme blanc.

Pour que cesse cette énième rente de culpabilisation communautaire, je vais démontrer à l’inculte – et désormais pas drôle – Dieudonné qu’il a plus de chances de descendre d’un marchand d’esclaves que moi.

Moi, Savoyard, fils et petit-fils de Savoyard, descendant d’une lignée de montagnards qui quittèrent leur vallée pour la première fois dans les années 50 (exode rurale), comme le firent la plupart des Français : fils de paysans, d’ouvriers, exploités par leurs élites minoritaires, aristocrates puis bourgeoises. Moi dont les frères savoyards, montés à Paris au XIXe siècle pour y ramoner les cheminées, furent sans doute victimes du racisme anti-pauvre, anti-plouc de la part des bourgeois et Parisiens de souche.

Il est très possible, en revanche, que le désormais nanti Dieudonné, propriétaire d’un théâtre et membre à part entière du show-biz, descende de son côté d’une tribu côtière d’Afrique spécialisée, à l’époque où mes ancêtres vivaient paisiblement dans les montagnes, dans la capture d’autres Noirs de tribus de l’intérieur des terres, vendus aux représentants de quelques familles de Nantes ou de Bordeaux, enrichies comme Voltaire dans le commerce du bois d’ébène...

Et même si Dieudonné est un Antillais, petit-fils de déporté, et même si j’étais, moi, fils de bourgeois nantais, l’esclavagisme n’est pas, et n’a jamais été, l’apanage des Blancs, mais le mode de production de toute l’Antiquité. Un mode de production encore en vigueur il y a peu en Afrique et dans le monde arabe. Esclavagisme auquel la civilisation des Blancs fut la première à mettre un terme au moment de la Révolution française.

Mais que Dieudonné ne se culpabilise pas d’appartenir à une race d’esclavagistes sortis depuis peu, et de force, d’un régime tribal fondé sur la razzia. Car si ceux qu’il appelle vulgairement les Blancs (catégorie qui recouvre en réalité des exploiteurs et des exploités – des Noirs de situation en somme) n’existent pas, les Noirs n’existent pas non plus. Le niveau de développement culturel des tribus d’Afrique ne permettant pas aux Yoruba et aux Ashanti d’éprouver la moindre affinité ; encore moins de concevoir la moindre appartenance à la grande communauté des Noirs.

Comme l’a magistralement démontré le grand intellectuel africain Stanislas Spero Adoveti, la négritude est une invention des fils des élites africaines, collabos des colons, envoyés faire leurs études à la Sorbonne à partir des années 30 ; un ethnocentrisme importé, un concept blanc.

Me permettrais-je de supposer, en guise de chute, que si Dieudonné s’énerve sur le populo français, celui-là même qui en a fait une vedette de notre beau pays si peu raciste, en payant pour voir ses spectacles, c’est peut-être parce qu’il lui démange de montrer du doigt la communauté logiquement désignée par sa revendication d’une plus juste représentation des « communautés visibles » ?

Une « communauté invisible » certes sur-représentée dans le show-biz en termes de quotas, mais à laquelle il doit aussi son doux statut de rigolo.

 

Le texte est disponible dans l’ouvrage classique d’Alain Soral
Abécédaires de la bêtise ambiante !

 

À ne pas manquer, sur E&R :

 






Alerter

92 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #3099041

    pour compléter, sur l’abolition de l’esclavage, et les (vrais) droits de l’homme (noir compris), on s’intéressera avantageusement à la charte mendengue, datant de 1200 ou 1400...wiki et autres vous diront ça...

     

    Répondre à ce message

  • #3099062

    Dieudo a confondu : pardonner à ce qui nous ont fait du tort, ce que le Christ a fait, et demander pardon à ceux qui nous on fait du tort.

     

    Répondre à ce message

    • #3099685
      Le 15 janvier à 08:50 par Sedevacantiste
      De l’implication de la communauté juive dans la traite négrière

      Leur demander pardon est aussi une façon subtile et noble de leur pardonner et de les faire se remettre en cause, de les inciter à demander pardon eux aussi, qui ont fait beaucoup plus de tort à Dieudonné que l’inverse... Même si je doute que l’effet se produise. Et sous réserve que Dieudo ne "baisse pas son froc" (l’avenir nous le dira), ce qui en l’état des choses n’est pas le cas - où j’ai mal lu. Il n’a pas demandé pardon pour tout ce qu’il a fait mais pour des fautes éventuelles ou assez légères semble-t-il, des exagérations qui auraient pu blesser - mais pour un humoriste il faut s’y attendre, et là encore ça pousse dans ses retranchements la communauté juive, qui est la seule à avoir mal pris les sketchs de Dieudonné, qui pourtant n’épargnent personne, d’après les échos qui en ont été faits.

       
  • #3099205

    Code noir de 1685 article premier
    « Voulons et entendons que l’édit du feu ronde glorieuse mémoire notre très honoré seigneur et père, du 23 avril 1615, soit exécuté dans nos îles. Ce faisant, enjoignons à tous nos officiers de chasser hors de nos îles tous les juifs qui sont établi leur résidence, auxquels, comme aux ennemis déclarés du nom chrétien, nous commandons d’en sortir dans trois mois, à compter du jour de la publication des présentes, à peine de confiscation de corps et de biens. »
    https://www.assemblee-nationale.fr/...

     

    Répondre à ce message

  • #3099207

    Code noir de 1685 article premier
    « Voulons et entendons que l’édit du feu roi glorieuse mémoire notre très honoré seigneur et père, du 23 avril 1615, soit exécuté dans nos îles. Ce faisant, enjoignons à tous nos officiers de chasser hors de nos îles tous les juifs qui sont établi leur résidence, auxquels, comme aux ennemis déclarés du nom chrétien, nous commandons d’en sortir dans trois mois, à compter du jour de la publication des présentes, à peine de confiscation de corps et de biens. »
    https://www.assemblee-nationale.fr/...

     

    Répondre à ce message

  • #3099265
    Le 14 janvier à 15:59 par Marilou Terrence
    De l’implication de la communauté juive dans la traite négrière

    Remplacer Soral par Francis Lalanne comme boussole idéologique et voilà le résultat... avec Soral l’esclave était libéré. Avec Lalane il retourne en cage.

     

    Répondre à ce message

  • #3099347

    C’est des sacrés cocos, ils sont toujours dans les bons business. Mais quand on les prend la main dans le pot de confiture, alors là, c’est la dénégation ! Cela dit, personne n’est responsable des actes de ces ancêtres et à l’époque, la traite négrière, c’était dans les moeurs, comme la peine de mort et comme à l’heure actuelle la fabrication des e phone en Chine et l’avortement. Vérité oui, mais remise dans le contexte aussi.

     

    Répondre à ce message

  • Lire le livre "Les Marrons" de Sally et Richard Price (c’est un livre que j’ai acheté à Cayenne à la Case à Bulles. Il est très explicite sur les plantations tenues par des juifs (souvent portugais du Brésil), et corrobore tout un passage de l’allocution de Tony Martin.

     

    Répondre à ce message

  • #3099407

    Concernant le commerce triangulaire et Nantes, nombre de familles ayant organisé ce trafic n’avait rien de nantais.
    De nombreux étrangers ne se sont installés là qu’à cause de cette opportunité extrêmement lucrative.
    Bon nombre était protestant, ou ... ?

     

    Répondre à ce message

  • #3099656

    C’est Manu la tremblotte qui doit jubiler, dieudo ayant fini par baissé son froc,alorsqu’on ne le lui demandait même plus, ce qui est pire.

    Quant à Mamadou Sakho ( entre autres) qui a eu droit, en son temps, à une petite chanson, lui aussi doit sourire de cette techouva, pour peu qu’il y porte encore une peu d’importance à ce qui a été dit sur lui par l’intéressé.

     

    Répondre à ce message

  • #3099815

    à KAFIR le 13 janvier à 10.02

    Vos propos ne sont pas délirants, ils sont au contraire plutôt plein de bon sens.

    Je m’explique, et là je parle de faits bien concrets et sourcés :

    On trouve sur le Net des photos de Louis Farrakhan (Farra"khan") en tenue de franc-maçon ( entouré de confrères noirs déguisés de la même façon).

    Alain Soral et Dieudonné, s’ils sont de bonne foi et, ou du moins bien renseignés, ne peuvent pas ignorer ’Qui’ a crée la Franc-maçonnerie !

    Et l’un comme l’autre doit aussi savoir que la Franc-maçonnerie est infiltrée absolument partout que ce soit dans les 3 religions monothéistes et toutes leurs différentes branches mais aussi dans les autres spiritualités et bien sûr chez les laics, athhées etc, les parties politiques, sans oublié les différents mouvements de libération , de résistance, bref, elle est partout.

    Forte de ce qui vient d’être apporté comme précision à ce sujet, je me dois de vous soutenir et tenter ainsi de réparer le tort qui vous a été fait !

    Bien cordialement.

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents