Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

L’escroc israélien tentait de se faire passer pour le secrétaire général de l’Élysée

L’enquête a été ouverte il y a environ deux mois sur demande de la police française, suite à la réception d’informations selon lesquelles un suspect d’origine israélienne se faisant passer pour le responsable du palais présidentiel à Paris aurait contacté par téléphone des ambassadeurs et un représentant d’un pays en Europe. Il se serait appuyé sur un logiciel à des fins de fraude.

Le suspect dans la quarantaine a été interrogé dans les bureaux de l’unité 433. Lors d’une perquisition à son domicile, la police a trouvé des tampons officiels qui auraient été destinés à la réalisation de son usurpation d’identité et de tentative d’escroquerie.

Le scénario de l’arnaque planifiée n’est pas sans rappeler ceux de l’arnaque au président ou au faux Le Drian imaginés par l’escroc franco-israélien Gilbert Chikli, parvenu à extorquer des millions d’euros à des entreprises et personnalités durant plusieurs années, en usurpant l’identité de directeurs de société ainsi que celle de l’ancien ministre français de la Défense, Jean-Yves Le Drian.

À la lumière des multiples escroqueries menées par des Franco-Israéliens depuis Israël au cours de la dernière décennie, les services de répression des fraudes français et israélien ont renforcé leur coopération au fil des ans.

Lire l’article entier sur i24news.tv

Comme prévu, sur E&R :

Sinon, sur Kohler...

 






Alerter

22 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
Afficher les commentaires précédents